Je menais toutes ces actions de façon hebdomadaire en faisant un bilan chaque vendredi pour mieux orienter mes actions pour la semaine suivante. Noémie - chef projet marketing -

CVLes Centres de Formation d’Apprentis (CFA) d’Île-de-France ont été parmi les premiers à expérimenter la «

méthode de recherche proactive d’entreprise ». Son principe : savoir anticiper les besoins de l’entreprise pour augmenter ses chances d’être recruté.

C’est quoi être proactif ?

La « méthode proactive de recherche d’entreprise » est développée par l’Association Nationale des Apprentis de France (ANAF) et la « Proactive Academy ». Elle consiste à contacter les entreprises pour se renseigner d’abord sur leur situation et leurs besoins à court terme, plutôt que d’être dans une posture de demandeur (d’un stage, d’un contrat d’apprentissage…) comme dans les postures de recherche classique. Objectif : instaurer une relation de confiance et d’intérêt mutuels pour augmenter les chances que l’entreprise soit intéressée par son profil.

Comment être proactif ?

recherche job

La posture proactive demande d’abord de bien se préparer : avoir bien travaillé son projet professionnel, avoir bien ciblé les entreprises où postuler, s’être renseigné sur leurs activités, sur le vocabulaire professionnel qu’elles emploient…, mais aussi avoir bien préparé ses questions et s’être entraîné sur la manière dont on va les poser. Ensuite, il faut se jeter à l’eau et contacter les entreprises.  En posant les bonnes questions, on pourra alors identifier et cibler leurs besoins pour pouvoir, seulement dans un second temps, mieux les convaincre que nos compétences et nos qualités peuvent leur être utiles.

Être proactif : ça marche !

Expérimentée en Île-de-France, la méthode proactive a fait ses preuves. Les résultats dans l’apprentissage montrent qu’elle augmente les chances de décrocher un stage ou un contrat. Au-delà, la posture proactive augmente l’efficacité en entreprise et l’intérêt pour la formation. En conséquence, les risques de rupture de son contrat d’apprentissage sont diminuées et les chances d’obtenir son diplôme à la fin de la formation augmentées.

 

 
Crédits photos
 
© Lightcome © Tero Vesalainen