Transport et logistique

Chauffeur de VTC

Conduite de transport de particuliers
Niveau d'accès Sans niveau particulier
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 1 800 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Chauffeur(euse) de direction
Conducteur(trice) de grande remise
Conducteur(trice) de voiture particulière
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain

Description

Le chauffeur de VTC véhicule des passagers d’un point à un autre à bord de son véhicule particulier.
Activités principales

Le métier de chauffeur de VTC consiste à conduire des particuliers d'un endroit à un autre en assurant un trajet agréable et le plus rapide possible. Par ailleurs, le chauffeur de VTC doit nettoyer et faire réviser sa voiture pour garantir la sécurité de ses passagers.

Comment travaille-t-il ?

Les conducteurs de VTC peuvent effectuer des courses et des transferts vers ou depuis les gares, les aéroports ou les hôtels, mais aussi réaliser des missions pour transporter et accompagner des clients pendant une ou plusieurs journées. Ils exercent leur activité de transport de personnes uniquement sur réservation préalables. En clair : ils n’ont pas le droit de s’arrêter, de stationner, ni circuler sur la voie publique pour chercher des clients. Les véhicules doivent avoir des caractéristiques (taille, puissance) et une signalétique (bien différenciable des taxis) spécifiques. Les VTC sous statut salarié peuvent exercer leur activité de nuit, le week-end, les jours fériés et peuvent être en déplacement pendant plusieurs jours. Les indépendants organisent leur emploi du temps plus librement.

Où exerce-t-il ?

Au volant de son véhicule pendant toute la durée de son service, le chauffeur de VTC n'en sort que pour faire des petites pauses, se restaurer ou se dégourdir les jambes. On compte aujourd’hui en France 20 000 chauffeurs enregistrés au registre des VTC dont 13 700 en Île-de-France (données fin 2016).

Compétences pour être Chauffeur de VTC

Qualités requises
Résistant :

La circulation dans les villes étant de plus en plus difficile, le métier exige beaucoup de patience et de calme.

 

 

Disponible :

Le chauffeur VTC exerce une activité de service. Il est donc susceptible de travailler le jour, la nuit, le dimanche, les vacances et les jours fériés.
 

Courtois :

En contact permanent avec une clientèle très diverse, il sait être aimable, surtout s'il travaille à son compte pour fidéliser des clients.

Savoir-faire

  • - Accueillir la clientèle à bord du véhicule et préciser la destination et les impératifs avec le client
  • - Déterminer un itinéraire en fonction des délais et des particularités du trafic
  • - Conduire et déposer le client à son lieu de destination
  • - Renseigner les documents de bord d'un véhicule
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Réaliser l'entretien du matériel
  • - Réaliser des déplacements urbains
  • - Réaliser des déplacements régionaux
  • - Réaliser des déplacements nationaux
  • - Réaliser des déplacements internationaux
  • - Conduire un véhicule nécessitant un certificat d'aptitude à la conduite « grande remise »
  • - Conduire un véhicule nécessitant un certificat de capacité professionnelle à la conduite de taxi
  • - Conduire un véhicule nécessitant une Autorisation Transport de Personnes
  • - Réaliser des déplacements nécessitant un certificat de transport d'animaux vivants
  • - Conduire une berline limousine de luxe
  • - Encaisser le paiement d'un déplacement, établir un devis ou délivrer une facture
  • - Réaliser un circuit touristique ou personnalisé et dispenser un commentaire à la demande du client
  • - Transporter des animaux pour le compte d'un client
  • - Consigner les éléments d'activité d'une mission (horaires, trajet, incidents)

Savoir

  • - Maintenance de véhicules
  • - Maintenance de premier niveau
  • - Environnement géographique et culturel (sites touristiques, etc.)
  • - Règles de sécurité des biens et des personnes
  • - Réglementation du transport de personnes
  • - Mécanique automobile
  • - Utilisation de matériel de navigation
  • - Lecture de carte routière
  • - Principes de la relation client
  • - Habilitation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1)
  • - Capacité professionnelle à la conduite de taxis

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Chauffeur de VTC

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la conduite de transports particuliers dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Chauffeur de VTC

Pour exercer le métier de chauffeur de VTC, vous devez être titulaire de la carte professionnelle (la carte VTC). La demande doit s’effectuer par écrit au préfet du département de votre domicile, ou bien à la préfecture de police pour le cas de Paris.

 

Cette carte vous est délivrée dans les trois mois après réception de votre demande. Pour l’obtenir, vous devez :

- Être détenteur du permis B en cours de validité depuis plus de trois ans.

- Être titulaire d’une attestation d’aptitude physique délivrée par le préfet.

- Jouir de qualité d’honorabilité et avoir un casier judiciaire vierge.

- Valider un examen ou avoir une expérience de chauffeur professionnel de transport de personnes d’au moins un an au cours des dix années précédant la demande de carte professionnelle.

- Avoir suivi l'enseignement de prévention et secours civiques de niveau 1 depuis moins de 2 ans.

 

Vous devez, enfin effectuer une demande d’immatriculation en ligne sur le registre des VTC (obligation d'avoir un numéro SIRENE ou un K-Bis). Pour créer votre société différents statuts s'offrent à lui : auto-entrepreneur, SASU, EURL, etc.

 

Formation continue

Selon l’arrêté du 11 Août 2017 relatif à la formation continue de taxi et de chauffeur VTC, modifié par décret 3120-8-2 du 6 Avril 2017, tout chauffeur VTC est tenu de suivre un stage de 14 heures minimum, tous les cinq ans. Ce stage de remise à niveau doit être dispensé par un centre de formation agréé. Exemple : VTC Solutions, à Paris (http://www.vtc-solutions.com/).

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=N4102

Aucune formation liée n'a été trouvée pour ce métier.

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier