Transport et logistique

Conducteur routier

Conduite de transport de marchandises sur longue distance
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 100€ bruts/mensuel

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Camionneur(euse)
Chauffeur(euse) de poids lourd
Routier(ère)
Conducteur(rice) routier(ère)
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain

Description

Le conducteur routier pilote, sur de moyennes ou longues distances, un véhicule routier souvent lourd (PTAC supérieur à 3,5 tonnes) dans le but d’acheminer des marchandises.

 

Activités principales

Le métier de conducteur routier consiste à mener à bon port la marchandise embarquée dans son camion. Selon la taille de son véhicule et les clients à livrer, les déplacements du conducteur routier sont plus ou moins longs : une région, la France entière ou l'étranger.

Comment travaille-t-il ?

Le conducteur routier sillonne les routes de France et parfois de l'étranger. Mais son activité ne se réduit pas à cela : le chef d'exploitation lui fournit la liste des clients et les marchandises à livrer. Le conducteur routier se rend alors aux entrepôts pour le chargement de son camion. Il effectue seul ou en équipe cette activité. Il part ensuite faire sa tournée en faisant des pauses régulières. Le conducteur routier est responsable de tous les documents nécessaires à la livraison des marchandises : bordereaux de livraison et papiers réglementaires pour le passage en douane. Arrivé chez un client, il participe au déchargement, fait signer le bon de livraison et repart vers une autre destination.

Où exerce-t-il ?

Le conducteur routier passe la majorité de son temps sur la route. Il est salarié d’une entreprise de transports ou bien installé à son compte. Dans ce dernier cas, le conducteur doit être titulaire d'une attestation de capacité professionnelle, obtenue après un examen organisé par le ministère des Transports.

En 2015, le transport routier de marchandises en France, avec près de 280 milliards de tonnes/kms, a reculé de 2,5% versus 2014. En Ile-de-France, plus de 7 000 entreprises de transport sont recensées et emploient environ 33 000 conducteurs routiers (données 2015 Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique).

Compétences pour être Conducteur routier

Qualités requises
Vigilant :

Le transport de marchandises, qui se déroule souvent la nuit et par tous les temps, demande beaucoup de concentration.

Résistant :

Le temps de travail est très réglementé. Rouler de nuit, dans les embouteillages, sous la pluie ou la neige n'est pas de tout repos. Les pauses sont indispensables aussi bien pour l'homme que pour son camion.

Respectueux :

Les limitations de vitesse concernant les poids lourds sont draconiennes. Le conducteur routier a même un disque branché sur son compteur, qui enregistre sa vitesse.

Savoir-faire

  • - Contrôler l'état de fonctionnement du véhicule
  • - Réaliser les opérations d'attelage
  • - Définir un itinéraire en fonction des consignes de livraison
  • - Organiser ou contrôler le chargement des marchandises dans le véhicule
  • - Vérifier la présence et la conformité des documents de bord et de transport
  • - Vérifier la conformité de la livraison
  • - Organiser le transfert et la livraison des produits aux clients
  • - Réaliser un suivi d'activité
  • - Déclencher les mesures d'urgence en cas d'incident
  • - Conduire un véhicule nécessitant une habilitation
  • - Conduire un camion porteur
  • - Conduire un véhicule articulé
  • - Conduire un camion savoyarde
  • - Conduire un véhicule citerne
  • - Conduire un camion-citerne matières dangereuses
  • - Conduire un véhicule convoi exceptionnel (masse indivisible, grande longueur)
  • - Conduire un véhicule frigorifique
  • - Conduire un camion benne / multi-bennes
  • - Conduire un camion avec hayon élévateur
  • - Conduire une remorque porte-voitures
  • - Conduire un camion porte-containers
  • - Conduire un camion avec grue articulée
  • - Réaliser des déplacements régionaux
  • - Réaliser des déplacements nationaux
  • - Réaliser des déplacements internationaux
  • - Transporter des animaux vivants
  • - Transporter des grumes
  • - Transporter des matériaux de construction, BTP
  • - Transporter des produits en vrac
  • - Réaliser le chargement/déchargement d'un véhicule manuellement ou à l'aide d'engins non motorisés de manutention
  • - Réaliser des formalités douanières auprès de services frontaliers
  • - Réaliser l'entretien du matériel
  • - Assurer une maintenance de premier niveau

Savoir

  • - Réglementation du transport de marchandises
  • - Règles de sécurité des biens et des personnes
  • - Modalités de chargement/déchargement de marchandises
  • - Utilisation de matériel de navigation
  • - Lecture de carte routière
  • - Caractéristiques du chronotachygraphe
  • - Techniques d'arrimage
  • - Formation Initiale Minimum Obligatoire (FIMO)
  • - Utilisation d'engins de manutention non motorisés (transpalette, diable, etc.)
  • - Gestes et postures de manutention
  • - Maintenance de véhicules
  • - Maintenance de premier niveau
  • - Mécanique poids lourds

 

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Conducteur routier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la conduite de transport de marchandises sur longue distance dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Conducteur routier

Deux CAP vous permettent d’exercer le métier de conducteur routier :

  • Le CAP conducteur livreur de marchandises, qui se prépare, en Île-de-France, dans un seul établissement : le Lycée des métiers de l'automobile et du transport château d'Épluches, à Saint-Ouen-l’Aumône (95).
  • Le CAP conducteur routier marchandises, qui se prépare, en région francilienne, dans cinq établissements, dont le Lycée des métiers de l'automobile et du transport château d'Épluches, à Saint-Ouen-l’Aumône (95) ; et les Lycées polyvalents G. Cormier et J. Ferry - Campus scolaire de Coulommiers, à Coulommiers (77).

 

Autre voie possible pour embrasser la carrière de conducteur routier : suivre un bac professionnel conducteur transport routier de marchandises dans l’un des cinq établissements recensés en Île-de-France, dont le Lycée polyvalent Charlotte Delbo, à Dammartin-en-Goële (77) ou le Lycée professionnel Alexandre Denis, à Cerny (91).

Enfin, vous pouvez exercer le métier de conducteur routier sans les diplômes précités, mais à condition d’avoir suivi une formation initiale minimale obligatoire (FIMO) proposée par une trentaine de centres agréés en Île-de-France (Renseignements : http://www.driea.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/centres-agrees-fimo-fco-marchandises-a929.html).

 

Formation continue

Le métier de conducteur routier est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. Plusieurs parcours et perfectionnements sont possibles. Deux exemples :

  • Décrocher le titre professionnel conducteur du transport routier marchandises sur tous véhicules ou le titre professionnel conducteur du transport routier de marchandises sur porteur, tous les deux délivrés, en région parisienne, par les CFA Promotrans Ile de France Antenne de Gonesse, et CFA Promotrans Île-de-France - Antenne de Vitry sur Seine.

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=N4101

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier