Services à la personne et à la collectivité

Conseiller funéraire

Conseil en services funéraires
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen

Salaire moyen : 3 100 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Assistant(e) funéraire
Chef(fe) de protocole funéraire
Directeur(trice) de régie de pompes funèbres
Vendeur(euse) de point de vente funéraire
Centres d'intérêt Organiser, planifier, gérer Aider, conseiller, accompagner

Description

Le conseiller funéraire accueille, conseille et informe les familles endeuillées sur l’organisation des obsèques et la cérémonie.
Activités principales

Le métier de conseiller funéraire consiste, le moment venu d’un deuil, à accueillir, informer et conseiller la famille du défunt sur l’ensemble des phases et prestations funéraires (formalités administratives, achat du cercueil, crémation, etc.) afin de prendre en charge, le mieux possible, les obsèques de la personne décédée.

Comment travaille-t-il ?

Le conseiller funéraire est l’interlocuteur privilégié de la famille du défunt. Il est aussi celui qu’elle contacte rapidement, soit physiquement ou au téléphone, afin de préparer les obsèques. Son rôle est ainsi celui de coordinateur. Après avoir expliqué à la famille du défunt les différentes phases des obsèques, il prend en charge l’organisation et l’animation de la cérémonie funéraire, aussi bien civile que religieuse (lectures des textes, recueil des doléances, etc.). Aussi, c’est au conseiller funéraire qu’incombe la coordination des autres intervenants qui interviennent lors des obsèques (mairie, fleuriste, etc.).

Où exerce-t-il ?

Le conseiller funéraire travaille au sein de la régie municipale des pompes funèbres d’une commune (15% des postes) ou au sein d’une entreprise privée de pompes funèbres (85% des embauches).

Compétences pour être Conseiller funéraire

Qualités requises
Solide :

Sur le plan mental, une bonne solidité d’esprit ainsi qu’un bon équilibre personnel s’avèrent indispensables face à des familles souvent en détresse.

Disponible :

Le conseiller funéraire est souvent d’astreinte de nuit et travaille le fréquemment le week-end et les jours fériés.

Savoir-faire

  • - Identifier l'intervention (horaires, lieux, travaux, etc.) et préparer les matériels et accessoires nécessaires à l'opération funéraire
  • - Réceptionner le cercueil et les articles funéraires et organiser le transfert
  • - Réaliser des opérations funéraires telles que la préparation et la fermeture du cercueil, l'inhumation ou la crémation
  • - Surveiller la conformité de déroulement de la cérémonie funéraire
  • - Entretenir un outil ou matériel
  • - Entretenir des locaux
  • - Procéder au cérémonial de conduite de véhicule funéraire
  • - Procéder au cérémonial funéraire de crémation du corps
  • - Procéder au cérémonial funéraire d'habillage et toilette des défunts
  • - Procéder au cérémonial funéraire de préparation de la mise en terre ou en sépulture
  • - Procéder au cérémonial funéraire de transport de corps, mise en bière, portage de cercueil
  • - Réaliser l'entretien de tombes
  • - Réaliser l'exhumation de corps
  • - Réaliser le fossoyage (creusement, ouverture, fermeture de caveaux, etc.)
  • - Vérifier les documents administratifs post mortem (certificat de décès, autorisation de transport, d'inhumer, de crémation, etc.)
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Assister le personnel médical habilité pour l'examen du corps ou la préparation de l'autopsie (manipulation, transfert)

Savoir

  • - Offices cultuels et civils
  • - Législation funéraire
  • - Psychologie
  • - Utilisation d'équipement de crémation
  • - Portage de cercueil
  • - Techniques pédagogiques
  • - Techniques funéraires

 

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Conseiller funéraire

Secteur public

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Conseiller funéraire

2 000 € à 2 600 €

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur public

Difficile d’établir avec précision le nombre de conseillers funéraires exerçant en France. On sait, en revanche, que les métiers liés aux pompes funèbres recensent environ 18 000 salariés pour 550 000 décès par an. Et avec le vieillissement de la population, le nombre de défunts par an devrait se situer aux alentours de 800 000 annuels (décès des papys et mamy-boomers). Conséquence : le secteur du funéraire aura besoin de nouvelles recrues dans les années à venir.

 

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du conseil en services funéraires dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Conseiller funéraire

Pour exercer le métier de conseiller funéraire, vous devez, depuis le 1er janvier 2013, être titulaire du diplôme de conseiller funéraire qui comprend, au préalable, une formation théorique et un stage pratique. Pour vous présenter au concours délivrant ce diplôme, la seule condition est d’être titulaire du baccalauréat ou d’un diplôme équivalent.

Plus en détails, la durée de la formation théorique initiale est de 140 heures, à compter de 35 heures par semaine sur quatre semaines. S’agissant du stage pratique, vous devez le réaliser au sein d’une entreprise funéraire. Il s’étire sur 70 heures, à compter de 35 heures par semaine sur deux semaines.

Concernant l’examen au concours de conseiller funéraire, celui-ci comprend une épreuve écrite, sous la forme d'un questionnaire à choix multiples et de deux cas pratiques ; et une épreuve orale consistant en un entretien individuel d'une durée minimum de 15 minutes. La note finale est calculée comme suit :

- épreuve écrite : 60 % de la note

- épreuve orale : 20 % de la note

- évaluation du stage pratique (bilan pédagogique) : 20 % de la note

Formation continue

Le métier de conseiller funéraire est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. De nombreux parcours et perfectionnements sont possibles. Vous pouvez, ainsi, suivre le CQP (Certificat de qualification professionnelle) conseiller funéraire. Renseignement auprès de l’Institut français de formation des professions funéraires, à Sceaux (92) : http://www.iffpf.net

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K2602

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier