Support à l'entreprise

Contrôleur de gestion

Contrôle de gestion
Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 800 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Analyste de gestion d'entreprise
Chargé(e) du contrôle de gestion
Conseiller (ère) en gestion
Contrôleur(euse) de gestion
Directeur(ice) du contrôle de gestion
Responsable contrôle de gestion

Description

Le contrôleur de gestion contrôle et optimise la performance de l’entreprise ainsi que ses ressources, et livre, à l’attention de sa direction, une série d’analyses et d’études sur le développement de la structure et les objectifs opérationnels qu’elle doit atteindre.

 

Activités principales

Le métier de contrôleur de gestion consiste à s'assurer de la bonne santé de l'entreprise et de ses résultats. La fonction de contrôleur de gestion implique également de détecter les écarts par rapport aux prévisions établies en amont. Le rôle de ce professionnel consiste alors à en avertir la direction ou le service concerné et à préconiser des solutions.

Comment travaille-t-il ?

Pour définir les objectifs de l'entreprise ou diagnostiquer d'éventuels problèmes, le contrôleur de gestion se rend dans les différents services ou sur les divers sites de la société. Il établit, avec chacun, des tableaux de suivi de l'activité et vérifie qu'elle est bien conforme aux prévisions. Il rédige des rapports de synthèse et élabore des statistiques, qui sont autant d'outils à disposition de chacun pour améliorer la productivité. Le contrôleur de gestion fait part ensuite d'ajustements possibles et de nouvelles orientations pour la gestion de la société.

Où exerce-t-il ?

Le contrôleur de gestion passe beaucoup de temps devant son ordinateur à étudier des chiffres, à analyser des données, à mettre au point des programmes informatiques rendant compte avec précision de l'activité de l'entreprise. Mais il participe également à de nombreuses réunions, avec par exemple la direction, les chefs de service.

Toutes les grandes entreprises embauchent des contrôleurs de gestion, mais le secteur industriel est le plus gros recruteur : la maîtrise des coûts de production et des achats de matières premières, par exemple, y est primordiale.

Le souci de maîtrise des dépenses publiques a considérablement renforcé le rôle du contrôleur de gestion dans la fonction publique, notamment dans les collectivités locales : mairies, conseils généraux et régionaux, par exemple. Les recrutements se déroulent sur concours.

Compétences pour être Contrôleur de gestion

Qualités requises
Méthodique :

Recueil de données comptables et financières complexes, établissement de tableaux de bord : le contrôle de gestion exige rigueur et aisance avec les chiffres.

Diplomate :

Le contrôleur de gestion exerce au contact de nombreux interlocuteurs dont il vérifie le travail et les résultats : un minimum de tact et d'écoute s'imposent pour collaborer harmonieusement.

Fiable :

Le contrôleur de gestion a, entre les mains, la totalité des données économiques et financières d'une entreprise, y compris les plus stratégiques.

Savoir-faire

  • - Concevoir des indicateurs
  • - Piloter les indicateurs de gestion
  • - Suivre l'évolution des résultats financiers d'une structure
  • - Évaluer la performance d'une structure
  • - Déterminer des mesures correctives
  • - Réaliser un suivi budgétaire
  • - Superviser une clôture comptable
  • - Mettre en place le contrôle interne d'une structure
  • - Proposer des solutions d'optimisation de rentabilité de la structure
  • - Réaliser un reporting
  • - Conseiller une entreprise en matière de gestion comptable
  • - Élaborer un budget
  • - Réaliser une gestion comptable
  • - Accompagner des filiales de groupe dans leur organisation
  • - Réaliser des actions de communication interne
  • - Suivre le système d'information de gestion
  • - Mettre en place un système d'information de gestion
  • - Concevoir un plan prévisionnel d'activité
  • - Conseiller une entreprise en stratégie de développement
  • - Coordonner l'activité d'une équipe
  • - Diriger un service, une structure

Savoir

  • - Indicateurs de suivi d'activité
  • - Fiscalité
  • - Droit des sociétés
  • - Comptabilité publique
  • - Comptabilité générale
  • - Comptabilité analytique
  • - Audit financier
  • - Gestion financière
  • - Gestion comptable
  • - Gestion administrative
  • - Reporting anglo-saxon
  • - Analyse des risques financiers
  • - Gestion de l'information
  • - Étude prospective
  • - Management

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Contrôleur de gestion

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du contrôle de gestion dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Contrôleur de gestion

Vous pouvez débuter votre carrière dans le contrôle de gestion en tant qu’assistant de gestion avec un diplôme de niveau bac+2 (exemples : BTS comptabilité et gestion, dispensé dans plus de cent établissements en région Ile-de-France ; DUT gestion des entreprises et des administrations option gestion comptable et financière, dispensé dans plus de dix établissements en région francilienne). En revanche, si vous souhaitez devenir contrôleur de gestion, vous devez poursuivre vos études jusqu'au niveau bac + 5.

Les diplômes des grandes écoles de commerce sont très prisés par les recruteurs (exemple : HEC Paris, à Jouy-en-Josas, 78 ; Essec Business School, à Cergy, 95), ainsi que celui délivré par l’IEP de Paris, spécialisation économie et finance. Vous devez prévoir, au minimum, cinq années d'études après le bac : deux ans de préparation au concours d'entrée et trois ans pour la formation au sein de l’école et les stages en entreprise.

Autres diplômes appréciés des recruteurs : ceux délivrés par les écoles d’ingénieurs (Ecole d'ingénieurs généraliste ECAM-EPMI Cergy-Pontoise, 95 ; Ecole Polytechnique, à Palaiseau, 91).

 

Enfin, une autre voie d’accès au métier de contrôleur de gestion consiste à décrocher un diplôme universitaire de niveau bac+5. Voici deux exemples :

  • Le master comptabilité, contrôle, audit, qui se prépare dans huit établissements en Ilede-France, dont l’UFR de sciences économiques et de gestion, Université ParisEst Marne-La-Vallée, à Champs-sur-Marne, 77, et à l’UFR droit économie gestion, Université Paris-Sud, à Sceaux, 92.
  • Le master contrôle de gestion et audit organisationnel, délivré par l’UFR 06 Ecole de management de la Sorbonne, Université PanthéonSorbonne, Paris et l’UFR de sciences économiques, gestion, mathématiques, informatique, Université Paris Nanterre.

 

Formation continue

Le métier de contrôleur de gestion est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. Plusieurs parcours et perfectionnements sont possibles. Voici deux exemples :

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=M1204

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier