Support à l'entreprise

Développeur d’applications mobiles

Études et développement informatique
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Indépendant
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 700€ bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Développeur(euse) d'applications pour terminaux mobiles
Développeur(euse) d'applications tablettes
Développeur(euse) internet mobile
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Maîtriser les technologies nouvelles, innover

Description

Le développeur d'applications mobiles réalise techniquement des applications pour mobiles.
Activités principales

Le développeur d'applications mobiles écrit des lignes de code en vue de donner vie à une application sur mobile.

Pour connaître le développement à réaliser, il s'appuie sur le cahier des charges technique dans lequel il retrouve les services à développer, les fonctionnalités attendues, les délais, etc.

En tant qu'expert, il donne aussi ses préconisations et pose des alertes de faisabilité pour ajuster sa réalisation à ce qu'il est techniquement possible de faire.

En fonction de l'ampleur du projet, il peut travailler seul ou avec d'autres développeurs. A chaque phase de développement, le développeur mobile réalise des tests pour détecter au plus vite les éventuels bugs ou incohérences. Une application peut demander 6 mois de travail à une équipe !

Il livre l'application réalisée au client final après avoir fait valider en interne le bon fonctionnement de son application.

Comment travaille-t-il ?

S'il participe à des réunions de projet, le développeur mobile passe la plupart de son temps derrière son ordinateur à coder et tester ses développements.

Où exerce-t-il ?

Le développeur mobile est le plus souvent recruté par des agence digitales, des éditeurs de logiciels, ou des grandes entreprises.

Avec quelques années d'expérience et un bon carnet d'adresse, il peut se lancer en tant qu'indépendant.

Compétences pour être Développeur d’applications mobiles

Qualités requises
Rigoureux :

L'approximation n'a pas sa place dans le quotidien du développeur. Le code est un domaine strict ou chaque ligne de code a une fonction précise !

Innovant :

On attend du développeur mobile qu'il fasse part des dernières innovations dans son secteur pour réaliser l'application la plus conviviale et utile possible !

Savoir-faire

  • - Analyser les besoins du client
  • - Établir un cahier des charges
  • - Rédiger une Spécification Technique de Besoin (STB)
  • - Réaliser un prototype de la solution technique pour validation par le donneur d'ordres (configuration type,...)
  • - Concevoir et développer les programmes et applications informatiques
  • - Déterminer les phases et procédures de tests techniques et fonctionnels de programmes et applications informatiques
  • - Analyser des problèmes techniques
  • - Déterminer des mesures correctives
  • - Réaliser des supports techniques
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)

Savoir

  • - Algorithmique
  • - Technologies de l'accessibilité numérique
  • - Protocoles et normes télécoms
  • - Langages de programmation informatique
  • - Systèmes d'exploitation informatique
  • - Règles de sécurité Informatique et Télécoms
  • - Gestion de configuration
  • - Modélisation informatique
  • - Architecture d'applications
  • - Architecture des systèmes d'information
  • - Programmation informatique
  • - Programmation logicielle

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Développeur d’applications mobiles

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine des études et développement informatique dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Développeur d’applications mobiles

Ce métier nécessite de solides connaissances en informatique.

Au niveau bac + 2, vous pouvez débuter par le BTS services informatiques aux organisations ou le DUT informatique. Ces diplômes constituent le premier niveau de qualification pour accéder à la fonction de développeur.

Une poursuite d'études vers les licences professionnelles (bac + 3) vous permet de vous spécialiser : licence professionnelle systèmes informatiques et logiciels spécialité développeur informatique (Mulhouse uniquement) ; systèmes informatiques et base de données, parcours analyste-concepteur en système d'information et de décision (Institut de technologie du Cnam).

Après une licence mention informatique (bac + 3), vous pouvez poursuivre par un master professionnel ou de recherche (bac + 5).

On peut citer le master pro systèmes informatiques complexes spécialité conception et management des systèmes informatiques complexes (université Paris-Saclay) ; le master informatique spécialité développement et applications sur plateformes mobiles (université de Toulon) ou encore le master recherche informatique spécialité science et technologie du logiciel (université Paris-Saclay).

Toujours dans les diplômes de niveau bac + 5, ceux des écoles d'ingénieurs jouissent d'une excellente réputation auprès des recruteurs. IMT Atlantique, ENSSAT, UTC de Compiègne, 3iL Ingénieurs Limoges proposent une formation axée sur l'informatique.

Enfin, il est possible d'approfondir ce domaine en préparant un mastère spécialisé (bac + 6), comme par exemple, le mastère spécialisé ingénierie du logiciel (Télécom ParisTech).

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés des spécialisations comme le titre professionnel concepteur-développeur informatique.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=M1805

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier