Agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux

Eleveur

Élevage bovin ou équin
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Indépendant
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 100€ bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Chef(fe) d’exploitation agricole
Chef(fe) d’entreprise en production animale
Centres d'intérêt Travailler dehors Travailler en contact avec la nature, avec des animaux Faire du commerce, acheter, vendre

Description

Vaches, moutons, volailles, lapins… l’éleveur veille à la santé, au développement et à la commercialisation des animaux dont il s’occupe.
Activités principales

Véritable chef d’entreprise, l’éleveur s’occupe de différents types d’animaux à des fins commerciales : vaches, moutons, chèvres, porcs, lapins, canards, poules, etc. Il veille à leurs besoins et à leur développement (soins, nourriture…), contrôle leur reproduction et s’occupe de leur commercialisation ou de celle de leur production. Il peut travailler seul ou avec des associés ou des salariés.

Comment travaille-t-il ?

Quand il ne les mène pas au pâturage, l’éleveur distribue chaque jour des rations de nourriture à ses animaux. Celle-ci est achetée déjà conditionnée ou produite par l’éleveur lui-même (il a alors aussi une activité de gestion des cultures). Il observe ses animaux, tâche de détecter et prévenir les maladies et effectue les soins préventifs et curatifs courants. Le cas échéant, il s’occupe de recueillir et/ou de conditionner la production de son élevage (œufs, lait, laine…).  Il assure le nettoyage, l’entretien et la maintenance des locaux et des matériels nécessaires à la conduite de son élevage. Il gère la reproduction de ses animaux (sélection des animaux reproducteurs, mise en reproduction, surveillance de la gestation et des naissances…). Enfin il développe ses activités commerciales et effectue des tâches administratives liées à la réglementation ou à la gestion de son exploitation : suivi des évènements de l’élevage (naissances, maladies, décès…), comptabilité, gestion du personnel, secrétariat, gestion de la trésorerie, etc.

Où exerce-t-il ?

Les éleveurs peuvent travailler en indépendant, souvent sur des exploitations familiales. Ils peuvent également s’associer avec d’autres éleveurs au sein d’un groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC). Ils peuvent également être salariés d’une exploitation agricole, d’un parc animalier, d’un haras, ou encore un chenil.

Compétences pour être Eleveur

Qualités requises
Polyvalent :

Les éleveurs doivent avoir de solides connaissances, techniques et scientifiques, en matière d’élevage et d’agriculture, mais également maîtriser la comptabilité, l’administration et l’informatique.

Organisé :

Le métier exige de savoir planifier ses tâches pour ne pas être débordé, mais aussi de pouvoir réagir et prendre des décisions rapidement en cas d’urgence.

Solide :

L’éleveur doit se plier à l’emploi du temps de ses animaux et aux aléas de la nature, il peut avoir à intervenir à toute heure du jour et ses horaires de travail sont souvent chargés.

Savoir-faire

  • - Identifier un animal par marquage
  • - Vérifier les origines géographiques ou génétiques d'un animal
  • - Surveiller l'état de gestation d'un animal
  • - Identifier un animal malade et informer les acteurs concernés (vétérinaire, /...)
  • - Dispenser les soins préventifs ou curatifs aux animaux
  • - Déterminer les rations alimentaires selon les besoins physiques et physiologiques des animaux
  • - Renseigner un registre d'élevage
  • - Désinfecter et décontaminer un équipement
  • - Entretenir des locaux
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Réaliser des déplacements nécessitant un certificat de transport d'animaux vivants
  • - Identifier les besoins en renouvellement ou diversification des espèces d'un élevage
  • - Sélectionner un mâle reproducteur
  • - Élaborer un planning de reproduction adapté aux objectifs
  • - Assister les animaux lors des mises bas et prodiguer les premiers soins aux nouveau-nés
  • - Stocker un produit
  • - Effectuer des opérations agricoles (semis, récoltes)
  • - Réaliser une gestion administrative
  • - Réaliser une gestion comptable
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Logiciel de calcul de ration alimentaire
  • - Pathologies animales
  • - Zootechnie
  • - Procédures de nettoyage et de désinfection
  • - Mécanique
  • - Normes environnementales
  • - Élevage
  • - Matériel de contention animale
  • - Utilisation de matériel de nettoyage
  • - Outils bureautiques
  • - Techniques d'approche et de manipulation des animaux
  • - Réglementation d'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC)
  • - Potentiel généalogique
  • - Méthodes d'insémination
  • - Techniques culturales
  • - Engins agricoles
  • - Gestion administrative
  • - Gestion comptable
  • - Management

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Eleveur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'élevage bovin ou équin dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Eleveur

Pour accéder au métier d’éleveur en tant que salarié, vous pouvez préparer en 2 ans après la 3ème un CAP agricole (CAPA) métiers de l’agriculture ou un brevet professionnel agricole (BPA) travaux de la production animale (spécialité élevage de porcs ou de volailles, ou élevage de ruminants, ou polyculture-élevage) ou un BPA travaux de l'élevage canin et félin.

Ces diplômes peuvent être complétés par un certificat de spécialisation (CS) agricole, dans le domaine de la spécialité d’élevage souhaitée, qui s’obtient par la voie de l’apprentissage.

Pour vous installer à votre compte et bénéficier d'aides publiques, il vous faut justifier d'une CPA - capacité professionnelle agricole - qui demande au moins d'avoir le niveau bac.

Vous pouvez notamment préparer le bac professionnel conduite et gestion de l'exploitation agricole ou le bac professionnel conduite et gestion d'une entreprise du secteur canin et félin, qui se préparent en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du secteur.

Vous pouvez également préparer en apprentissage le brevet professionnel (BP) responsable d’exploitation agricole, en 2 ans après un CAPA ou après un BEP ou une classe de seconde.

Ces diplômes, ainsi que le bac STAV permettent de poursuivre ses études dans l'enseignement supérieur.

Le BTSA production animales ou le BTSA analyse, conduite et stratégie de l'entreprise agricole permettent d'exercer des fonctions de production, mais aussi de conseil, de recherche, ou encore des fonctions commerciales. Ils se préparent en 2 ans après un bac du domaine.

Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=A1407

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier