Banque, assurances et immobilier

Gestionnaire actif/passif

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 3 300 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Actuaire
Chargé(e) d'études techniques en assurances
Technicien(ne) d'actuariat
Centres d'intérêt Manier les chiffres, les données Organiser, planifier, gérer

Description

Le gestionnaire actif/passif recueille et analyse, pour le compte de sa société d’assurance, les informations indispensables à la bonne évaluation des risques et des opportunités financières que celle-ci doit préconiser dans le but d’améliorer ses performances.
Activités principales

Le métier de gestionnaire actif/passif consiste à suivre, dans le cadre de la gestion globale du bilan de l’entreprise, les comptes d’actifs (placements financiers, telles les actions ou obligations) et de passif (versements aux assurés) afin de lui assurer une meilleure rentabilité.

Comment travaille-t-il ?

Le gestionnaire actif/passif, dans le cadre de la stratégie financière qu’il a préconisée pour sa société d’assurance, à la fois en termes de risques et d’investissement, réalise, au quotidien, études et bilans comptables relevant des différents comptes de son entreprise. Avec cet objectif : l’épauler dans la mise en place de sa politique financière globale. Parallèlement, le gestionnaire actif/passif à la charge d’installer un système d’évaluation et de mesures pour gérer les fonds propres de sa structure en vue de les augmenter. Ainsi, outre d’être en contact régulier avec les directions comptables et financière afin de participer à la communication financière des résultats de son entreprise, le gestionnaire actif/passif échange régulièrement avec sa direction générale sur les directions à suivre qu’il a envisagées en vue d’une planification stratégique sur le long terme.

Où exerce-t-il ?

Le gestionnaire actif/passif exerce son métier au siège social d’une compagnie d’assurance, à son bureau, devant son écran d’ordinateur. Depuis la crise financière de 2009, les débouchés se portent bien, les entreprises préférant sécuriser au mieux leurs actifs. Outre les sociétés d’assurances, les mutuelles, les caisses de retraite ou les sociétés de conseils, les établissements banquiers recrutent également des gestionnaires actif/passif.

Compétences pour être Gestionnaire actif/passif

Qualités requises
Stratège :

En plus d’être doté d’un bon esprit de synthèse et d’analyse, le gestionnaire actif/passif joue un rôle-clé dans les choix d’orientation stratégiques de son entreprise. Il n’a pas le droit à l’erreur.

 

Triplement compétent :

Outre la mathématique financière qu’il doit maîtriser à un degré élevé, le gestionnaire actif/passif doit connaître sur le bout des doigts les techniques de gestion financière. Sans oublier l’environnement économie et financier dans lequel il évolue.


 

Multilingue :

En interface constate avec ses collègues internationaux, le gestionnaire actif/ passif doit non seulement être bilingue anglais, mais également maîtriser une troisième langue, tel que le chinois ou le japonais.

Savoir-faire

  • - Développer des modèles mathématiques pour la création de produits d'assurance ou d'épargne
  • - Définir des tarifs et garanties de produits d'assurance ou d'épargne
  • - Réaliser des calculs de rentabilité de produits d'assurance ou d'épargne
  • - Réaliser l'inventaire d'un portefeuille de contrats
  • - Contrôler l'engagement monétaire d'une entreprise par contrat d'assurance
  • - Calculer l'engagement monétaire d'une entreprise par contrat d'assurance
  • - Élaborer un compte de résultat
  • - Évaluer l'impact financier d'une opération sur les résultats d'une entreprise
  • - Proposer des axes d'amélioration de gestion d'une entreprise
  • - Réaliser ou participer à la réalisation d'études de risques (identification, recensement, évaluation, etc.)
  • - Réaliser une étude statistique
  • - Réaliser un contrôle de gestion
  • - Intégrer de nouveaux produits d'assurances ou d'épargne
  • - Actualiser des bases de données
  • - Évaluer le montant des plus ou moins-values réalisées sur des produits d'épargne
  • - Assister techniquement des collaborateurs
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Finance
  • - Comptabilité générale
  • - Marketing / Mercatique
  • - Économétrie
  • - Réglementation des produits d'assurances
  • - Analyse statistique
  • - Modélisation mathématique
  • - Logiciels de statistiques
  • - Logiciels de modélisation et simulation
  • - Caractéristiques des produits financiers
  • - Droit des assurances

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Gestionnaire actif/passif

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine des études actuarielles en assurance dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Gestionnaire actif/passif

La profession de gestionnaire actif/passif vous demande une formation de niveau minimum bac+5.

Les écoles d’ingénieurs peuvent vous former à ce métier en décrochant leur diplôme. Deux exemples :

  • Le diplôme d’ingénieur de l'ENSAE (École nationale de la statistique et de l'administration économique), Université Paris-Saclay, à Malakoff (92), sur trois ans.
  • Le diplôme d’ingénieur de l’École internationale des sciences du traitement de l’information spécialité génie mathématique, Cergy (95) sur cinq ans.

Aussi, l’université vous forme au métier de gestionnaire actif/passif via l’obtention d’un master. Vous pouvez, par exemple, décrocher :

  • Le master mathématiques appliquées, disponible au département MIDO (mathématiques et informatique de la décision et des organisations) de l’Université Paris-Dauphine (sur deux ans)
  • Le master finance, diplôme que vous préparez, en, Ile-de-France, au sein de sept établissements, dont à l’UFR d'économie et gestion, Université de Cergy-Pontoise, 95 ; et à l’UFR des sciences économiques et gestion (et IAE Gustave Eiffel), Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, 94
  • Le master monnaie, banque, finance, assurance, diplôme que vous pouvez décrocher, en région parisienne, au sein de cinq établissements, dont à l’UFR AES économie et gestion, Université Vincennes-Saint-Denis, 93 ; et à l’UFR 02 Economie, Université Panthéon-Sorbonne, 75 ;
  • Le diplôme de statisticien, mention actuariat, de l'Isup (Institut de statistique de l’Université Pierre et Marie Curie), à Paris, sur trois ans.

Enfin, les grandes écoles de commerce, telle l'ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales), à Cergy (95), vous délivre, après trois ans, un diplôme susceptible de vous permettre d’exercer la fonction de gestionnaire actif/passif

Formation continue

Le métier de gestionnaire actif/passif est également accessible par la voie de la formation continue des adultes pour les salariés des secteurs de la banque et de l’assurance. Plusieurs parcours et perfectionnements sont possibles. L’ISUP, Institut de statistique de l’Université Pierre et Marie Curie, délivre notamment le DEUTS d’actuariat pour devenir technicien en actuariat et le DU actuaire pour exercer en qualité d’actuaire.

Par ailleurs, Le CEA (Centre d’études actuarielles), à Paris (75008), organise une formation permanente à l’actuariat, métier très proche de celui de gestionnaire actif/ passif. Elle s’adresse en principe à de jeunes cadres supérieurs exerçant une activité professionnelle et titulaires d’un master 2 ou d’un diplôme de 3ème cycle de l’université, ou anciens élèves d’une grande école d’ingénieur ou de commerce à dominante scientifique. Deux ans minimum d’expérience professionnelle sont exigés.

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=C1105

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier