Spectacle

Ingénieur du son

Prise de son et sonorisation
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Intermittent du spectacle
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 800 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Opérateur(trice) du son
Centres d'intérêt Exercer une activité artistique ou créative

Description

L'ingénieur du son veille à la bonne qualité du son lors de l'enregistrement d'une émission, d'un tournage, d'un spectacle ou d'un concert.

 

Activités principales

L'ingénieur du son garantit la qualité sonore de tout enregistrement : sur le tournage d'un film, pendant une émission de télévision ou de radio, lors d'un spectacle... Aucun bruit parasite ne lui échappe !

En accord avec le réalisateur, le producteur ou l'artiste, il définit aussi les solutions techniques permettant une prise de son optimale.

Souvent secondé par un assistant, l'ingénieur du son place les micros sur les artistes ou au bout d'une perche. Il doit prendre soin de les camoufler.

Il prépare la prise de son lors des répétitions puis réalise le mixage en régie. Chargé de sonoriser une salle de spectacles, il dirige une équipe qui effectue les réglages nécessaires.

Comment travaille-t-il ?

L'ingénieur du son travaille sur des plateaux de cinéma ou de télévision, dans des studios d'enregistrement ou de radio, dans des salles de spectacles ou en plein air. Il a le statut d'intermittent du spectacle.

Où exerce-t-il ?

C'est une profession largement centralisée sur Paris, et les places sont peu nombreuses.

Les postes d'ingénieur du son se trouvent principalement dans les sociétés de production de cinéma, de télévision ou de spectacles.

Les producteurs de concerts ou de comédies musicales embauchent du personnel expérimenté, mais les débutants sont les bienvenus en tant qu'assistants.

Les sociétés de production institutionnelles embauchent de jeunes ingénieurs du son. Elles produisent des films publicitaires pour les entreprises.

Compétences pour être Ingénieur du son

Qualités requises
Attentif :

Pour l'ingénieur du son, tout est affaire de réglage, de précision et de rapidité. Il doit réagir vite aux demandes qui lui sont faites.

Imaginatif :

A la fois technicien et artiste, il trouve des solutions inédites pour obtenir les effets sonores recherchés.

 

Curieux :

Les technologies et le matériel évoluent vite. Il est nécessaire de s'informer et de se documenter pour rester à la pointe des tendances.

Savoir-faire

  • - Identifier les caractéristiques d'un lieu de représentation
  • - Déterminer le type et l'emplacement du matériel sonore
  • - Installer du matériel de sonorisation
  • - S'assurer du bon fonctionnement d'équipements sonores
  • - Poser des micros sur des intervenants
  • - Diffuser une composition sonore (bande son, musique, effets sonores)
  • - Réaliser une opération de maintenance
  • - Définir des besoins en équipement
  • - Enregistrer des voix et des sons additionnels
  • - Effectuer des prises de son avec une perche
  • - Caler des sons (musique, bruitage, jingle) sur un scénario
  •  - Mixer des sources sonores

Savoir

  • - Procédures de maintenance de matériel son
  • - Procédures d'entretien de matériel son
  • - Métrologie
  • - Règles et modalités d'installation du matériel son
  • - Méthodes d'égalisation de sons
  • - Niveaux de puissances acoustiques
  • - Gestes et postures de manutention
  • - Électronique
  • - Électricité
  • - Principes d'implantation du matériel son
  • - Normes de sécurité
  • - Types de consoles (analogique, numérique)
  • - Types de matériel de sonorisation (haut-parleur, micros,...)
  • - Électroacoustique
  • - Méthodes d'analyse en acoustique
  • - Logiciel son
  • - Lecture de fiche technique
  • - Utilisation d'outillages manuels
  • - Appréciation auditive
  • - Réglementation des niveaux sonores
  • - Techniques de prise de son

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur du son

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la prise de son et sonorisation dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur du son

Pour devenir ingénieur du son, un bac + 2 est le minimum à avoir pour des missions de mixage ou prise de son simple. Vous pouvez préparer un BTS métiers de l'audiovisuel, option métiers du son ou un diplôme des métiers d'art régie de spectacle, option son. Après un bac scientifique (S ou STI2D), le BTS métiers de l'audiovisuel permet d'accéder au poste d'assistant du son, en 2 ans.

A bac + 3, vous pouvez envisager de préparer la licence professionnelle mention techniques et activités de l'image et du son (université Paris Est Marne-la-Vallée) ou le diplôme d'études supérieures des techniques du son, options sonorisation ; son audiovisuel ; son musical de l'ESRA Paris et Rennes.

Pour des missions de créations sonores ou pour encadrer une équipe, le mieux est de décrocher un bac + 5 : diplôme supérieur des métiers du son du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris ; diplôme arts et techniques du théâtre parcours concepteur son (Ensatt) à Lyon ; diplôme de l'Ecole nationale supérieure Louis-Lumière section son à Noisy-le-Grand ; diplôme de l'Ecole nationale supérieure des métiers de l'image et du son, spécialisation son, à Paris.

A noter : toutes ces formations sont très sélectives !

A bac + 5, vous pouvez préparer un master professionnel image et son (université de Bretagne occidentale-Brest), un master ingénierie des systèmes images et sons (université de Valenciennes) ou un master professionnel acoustique parcours traitement du signal, informatique et acoustique musicale (UPMC Sorbonne Universités).

Par ailleurs, le conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris délivre le diplôme de musicien-ingénieur du son (bac + 5). Il recrute sur concours et exige un niveau de fin d'études de Conservatoire pour la musique. Les études durent 4 ans et la sélection est sévère. Seules 8 places sont proposées chaque année !

De son côté, le conservatoire national de région de Boulogne-Billancourt délivre un certificat ''prise de son'' ouvert aux titulaires au minimum d'un bac et étant en capacité de lire des partitions musicales. La durée de la formation est de 8 mois.

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés de rares spécialisations comme le master mention image et son (Brest).

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=L1508

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier