Industrie

Ingénieur environnement

Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen

3 200 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Ingénieur(e) écologue
Ingénieur(e) SME (système de management environnemental)
Responsable du développement durable
Responsable en environnement
Responsable environnement sur site industriel
Centres d'intérêt Maîtriser les technologies nouvelles, innover Rechercher, traiter, analyser l'information Chercher, comprendre, expérimenter

Description

Faire respecter les réglementations environnementales et trouver des solutions pour limiter les pollutions : telles sont les missions de l’ingénieur environnement.
Activités principales

Construction d’une autoroute,  d’un immeuble ou d’une station d’épuration, production de pétrole ou d’électricité, usines chimiques ou agro-alimentaires… : l’ingénieur environnement est chargé de mesurer l’impact environnemental d’une activité de production, de proposer des solutions pour limiter les pollutions et de sensibiliser les salariés à l’aspect environnemental de leur travail.

Comment travaille-t-il ?

L’ingénieur environnement développe la politique environnementale de la structure ou de l’organisation qui l’emploie. Pour cela, il analyse et mesure l’impact de ses activités sur l’environnement, au regard notamment des règles et normes environnementales en vigueur (norme ICPE, certification ISO 14001…). En tenant compte des contraintes organisationnelles et budgétaires, il élabore ensuite des solutions pour limiter les pollutions (rejets polluants, nuisances sonores, production de déchets, consommation d’eau et d’énergie, émissions de gaz carbonique…) et pilote leur mise en œuvre. Il doit également informer et sensibiliser les personnels aux problématiques environnementales : par des actions de formation, la diffusion de supports de communications, etc.

Où exerce-t-il ?

Les ingénieurs environnement travaillent pour des entreprises privées, généralement de grande taille, des secteurs de la construction, de la production d’énergie ou encore de l’industrie (chimie, agroalimentaire, automobile…). Ils peuvent également exercer en bureaux d’études et de conseil. Enfin, les collectivités territoriales et certains établissements publics (Ademe, agences de l’eau) recrutent également des ingénieurs environnement.

Compétences pour être Ingénieur environnement

Qualités requises
Polyvalent :

L’ingénieur environnement doit posséder des connaissances multidisciplinaires en hydrologie, physique, chimie, biologie … ainsi que des compétences juridiques en matière environnementale.

 

Ouvert :

Le métier amène à être en relation avec des interlocuteurs multiples : salariés, administrations, entreprises sous-traitantes...

 

Pédagogue :

L’ingénieur environnement doit savoir se montrer convaincant et persuasif pour faire accepter les changements induits par ses préconisations.

 

Savoir-faire

  • - Construire un plan d'action QSE
  • - Concevoir un système de management Qualité Sécurité Environnement (QSE)
  • - Mettre en place des procédures qualité
  • - Contrôler l'application de procédures Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Former à une démarche Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Promouvoir des procédures Hygiène, Sécurité et Environnement (HSE)
  • - Effectuer des opérations de contrôle de conformité
  • - Analyser un dysfonctionnement ou une non-conformité
  • - Déterminer les causes de dysfonctionnements
  • - Déterminer des actions correctives
  • - Déterminer les évolutions et améliorations d'une démarche qualité
  • - Contrôler des données qualité
  • - Apporter un appui technique aux services qualité, maintenance, méthodes
  • - Préconiser des méthodes et outils de gestion des risques
  • - Sélectionner des filières de traitement de déchets (industriels, spéciaux, ...)
  • - Vérifier l'état de conformité réglementaire d'un équipement
  • - Concevoir des scénarios d'accident
  • - Piloter un projet
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Démarche d'amélioration continue
  • - Système de Management Environnement (SME)
  • - Gestion des risques (Risk Management)
  • - Gestion des risques biologiques
  • - Gestion des risques chimiques
  • - Radioprotection
  • - Protection des biens
  • - Protection des personnes
  • - Système de Management de la Qualité (SMQ)
  • - Qualité, Sécurité Environnement (QSE)
  • - Techniques de traitement des eaux
  • - Procédures de retraitement des déchets
  • - Gestion de projet
  • - Management

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur environnement

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur environnement

Le métier d’ingénieur environnement est accessible avec un diplôme de niveau bac + 5.

Formation initiale

Pour devenir ingénieur environnement, vous pouvez préparer un titre d’ingénieur.

Il est possible d’opter pour  une école d’ingénieurs généraliste offrant une spécialisation en environnement (l’ENSIL de Limoges, par exemple, ou les Insa de Lyon ou Rouen), ou pour une école spécialisée en environnement (Ecole des métiers de l’environnement-UniLaSalle Rennes, ENGEES de Strasbourg, etc.).

La plupart de ces écoles disposent d’une prépa intégrée et proposent un cursus en 5 ans. L'admission se fait sur dossier, examen et entretien, après un bac S ou STI2D ou STL. Pour les écoles proposant un cycle ingénieur en 3 ans, l’admission s’effectue sur concours principalement après une classe préparatoire scientifique.

Vous pouvez également préparer un master, notamment dans les domaines de la biologie, de la chimie, des sciences de l'ingénieur, de l'environnement ou de la gestion des risques. On peut citer par exemple le master sciences de la santé, de l'environnement et des territoires soutenables (UVSQ) ou le master sciences de l'univers, environnement, écologie (UPMC).

Après l’obtention du diplôme d’école d’ingénieur ou du master, vous pouvez choisir de poursuivre vos études par un mastère spécialisé (en un an). 

L’ISIGE Mines-ParisTech propose par exemple un mastère spécialisé ingénierie et gestion de l’environnement et un mastère spécialisé executive management global de la RSE et du développement durable.

Vous pouvez également vous tourner vers la recherche, en préparant un doctorat (bac+8).
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin d’acquérir de nouvelles compétences, de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. Des formations courtes ou des formations longues, tels les mastères spécialisés, sont proposées par des organismes spécialisés, des universités ou des écoles d’ingénieurs.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’ingénieur environnement peuvent, sous réserve de justifier des critères de qualification requis, préparer un diplôme d’ingénieur ou un master universitaire avec une spécialisation en environnement par la voie de la formation continue.
 



Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H1302

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier