Industrie

Ingénieur traitement de l’image

Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
Niveau d'accès Bac + 5 et plus
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 900 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur(e) informaticien(ne)
Ingénieur(e) en traitement du signal
Centres d'intérêt Manier les chiffres, les données Rechercher, traiter, analyser l'information

Description

Expert des mathématiques et de l’informatique, l’ingénieur en traitement de l’image améliore les images au moyen d’algorithmes pour en tirer des informations plus précises.
Activités principales

Photographie, imagerie médicale, TNT, vidéosurveillance, réalité virtuelle, télédétection par satellite… l’ingénieur traitement de l’image intervient dans tous les domaines utilisant des images ou des sons  numérisés. Il développe et met en œuvre des algorithmes qui permettront de traiter le signal et d’obtenir des informations plus précises ou d’avoir une lecture facilitée des données.

Comment travaille-t-il ?

L’ingénieur traitement de l’image commence par prendre connaissance des besoins en traitement du signal (image, audio et/ou vidéo). Il peut lui être demandé de résoudre un problème, d’améliorer une solution existante ou de proposer un outil innovant. Il doit d’abord se renseigner sur l’état des connaissances existantes en effectuant des recherches bibliographiques dans la littérature scientifique et spécialisée. Il élabore ensuite un algorithme, dont il rédige les spécificités techniques et fonctionnelles, puis le transcrit sous forme de langage de programmation informatique afin de l’intégrer à un ordinateur ou une plateforme. Il lance ensuite le programme créé pour un test, puis analyse les résultats obtenus. Si besoin, il apporte des corrections à son algorithme pour arriver aux résultats attendus. Il peut également effectuer des missions d’assistance technique, de développement commercial ou avoir à participer à des salons et des conférences.

Où exerce-t-il ?

Les ingénieurs traitement de l’image peuvent travailler dans de nombreux secteurs (télécommunications, édition de logiciels, aéronautique, audiovisuel, médecine, sécurité…) pour des PME, des start-up, des laboratoires de grandes entreprises industrielles ou des entreprises de services numériques (ESN). Des débouchés existent également dans la recherche et dans les services de l’Etat (défense, police ou justice).

Compétences pour être Ingénieur traitement de l’image

Qualités requises
Polyvalent :

L’ingénieur traitement de l’image doit avoir des connaissances en mathématiques et en informatique, mais aussi en physique, électronique… Une bonne maîtrise de l’anglais technique est aussi indispensable.

Passionné :

Le métier s’exerce en autonomie : il faut être créatif et passionné pour mettre tous ses efforts au service de la résolution d’un problème ou du développement d’une solution innovante qui aidera le travail des autres.

Ouvert :

L’ingénieur traitement de l’image doit faire preuve d'un bon relationnel, car il travaille souvent en équipe et collabore avec plusieurs services.

Savoir-faire

  • - Définir la faisabilité et la rentabilité d'un projet
  • - Élaborer des propositions techniques
  • - Définir les méthodes, les moyens d'études et de conception et leur mise en œuvre
  • - Identifier les contraintes d'un projet
  • - Déterminer des axes d'évolution technologiques
  • - Élaborer des solutions techniques et financières
  • - Réaliser des tests et essais, analyser les résultats et déterminer les mises au point du produit, du procédé
  • - Actualiser des dossiers techniques de définition du projet
  • - Concevoir un dossier technique de définition du projet
  • - Apporter une assistance technique
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)
  • - Concevoir des modèles théoriques (calcul, simulation, modélisation)
  • - Élaborer un dossier de certification
  • - Réaliser une étude de brevetabilité
  • - Élaborer un dossier d'homologation
  • - Diriger un service, une structure
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Normes qualité
  • - Outils bureautiques
  • - Progiciels de Gestion Intégrée (PGI) / Enterprise Resource Planning (ERP)
  • - Technologie de Groupe Assistée par Ordinateur (TGAO)
  • - Logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO)
  • - Analyse statistique
  • - Biochimie
  • - Électricité
  • - Mécanique
  • - Techniques de laboratoire
  • - Audit interne
  • - Méthodes et outils de résolution de problèmes
  • - Analyse des risques
  • - Logiciels de gestion documentaire
  • - Marché des énergies
  • - Énergie renouvelable
  • - Énergie solaire thermique
  • - Énergie solaire photovoltaïque
  • - Énergie éolienne
  • - Management
  • - Gestion budgétaire
  • - Langages de programmation informatique
  • - Logiciels de modélisation et simulation

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Ingénieur traitement de l’image

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du management et ingénierie études, recherche et développement industriel dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Ingénieur traitement de l’image

Vous pouvez accéder au métier d’ingénieur traitement de l’image avec un bac + 5 : diplôme d’école d’ingénieur ou master universitaire en informatique ou en mathématiques appliquées, avec une spécialisation en traitement de l’image ou du signal. Ces études peuvent être complétées par un doctorat (niveau bac + 8).

Parmi les formations, on peut citer par exemple le master traitement du signal et des images (proposé en Ile-de-France par l’UPEC) ou le master automatique et traitement du signal des images (Université Paris-Sud et Centrale Supélec).

Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres formations existent, comme le mastère spécialisé (MS) analyse et traitement d'images, vidéo et multimédia proposé par l’ENSICAEN.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H1206

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier