Me former en tant qu’intérimaire ? C’est possible en mobilisant mes droits à la formation ou en bénéficiant de dispositifs spécifiques au secteur du travail temporaire.

J’utilise mes droits à la formation

Si j’effectue des missions en Intérim, je pourrai suivre une formation à l’initiative de mon employeur, dans le cadre du plan de formation de mon entreprise de travail temporaire.

Mais je peux également mobiliser les mêmes droits que les autres salariés, dans des conditions qui peuvent être adaptés à l’Intérim, pour financer une formation de mon choix.

Le FAF-TT (Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire) est l’interlocuteur des intérimaires ayant un projet de formation ou souhaitant obtenir un financement de leur formation.travailler

Le CPF (Compte Personnel de Formation) : en tant qu’intérimaire, je bénéficie du CPF dans les mêmes conditions que les autres salariés. Mon compte s’alimente automatiquement chaque année pour acquérir jusqu’à 150 heures de formation : 24 heures les 5 premières années et 12 h les 3 années suivantes pour les personnes à temps complet (soit 1 607 heures par an), sinon au prorata du temps de travail effectué.

Le CIF (Congé Individuel de Formation) : il m’est ouvert en tant qu’intérimaire comme aux autres salariés  mais avec des conditions d’ancienneté adaptées. Je dois avoir effectué 1 600 heures dans travail le temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans ma dernière entreprise de travail temporaire.

Le congé bilan de compétences : il m’est accessible si je justifie de 5 ans, consécutifs ou non, d’activité salariée, dont 1 600 heures dans le travail temporaire au cours des 18 derniers mois, dont 600 heures dans ma dernière entreprise de travail temporaire.

Le congé VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) : salarié intérimaire, je bénéficie du congé VAE dans les mêmes conditions que les autres salariés. 

bon à savoirLa demande d’autorisation d’absence pour un CIF, un congé bilan de compétences ou un congé VAE est à effectuer en cours de mission ou dans un délai maximum de 3 mois après le dernier jour de mission.

 

Je bénéficie de dispositifs spécifiques

entreprise

La branche du travail temporaire a mis en place deux dispositifs de formation spécifiques.

Le CIPI (Contrat d’Insertion Professionnelle Intérimaire), qui vise à faciliter l’insertion ou la réinsertion de personnes éloignées du marché du travail (jeunes décrocheurs, demandeurs d’emploi de plus de 45 ans, travailleurs handicapés, bénéficiaires de minima sociaux…). Il me permet de me former en alternance, pendant 210 à 420 heures, grâce à des périodes en centre de formation et des périodes de mission entreprise avec un tuteur.

Le CDPI (Contrat de Développement Professionnel Intérimaire), qui a pour objectif de permettre à des intérimaires ayant au maximum un niveau IV (bac, brevet professionnel) et au minimum 450 heures d'ancienneté dans l'intérim, d'accéder à une qualification reconnue. La durée de ce contrat est au minimum de 175 heures et, selon la qualification préparée, au maximum de 350 ou 450 heures.

 

Crédits photos

© scyther5 © monkeybusinessimages © Anna Bizon