J'étais une élève plutôt moyenne jusqu'en seconde, il n'y a qu'à ma réorientation vers le BEP ACC que je me suis sentie très bien dans mes études et que je suis arrivée à un très bon niveau. Christine Ginésy - Secrétaire indépendante -

Je regrette l'orientation que j'ai choisie au lycée, et souhaite changer de voie. Il est possible de le faire en cours d'année que je sois en seconde, première ou terminale.

Je discute de mes difficultés avec mes professeurs

professeur

A l'entrée au lycée, c'est une nouvelle organisation qu'il faut trouver. C'est un rythme de travail plus dense qu'au collège. Il faut aussi apprivoiser la plus grande autonomie qui nous est donnée.

A l'entrée en première et en terminale, je peux aussi me sentir déstabilisé par les échéances des épreuves du bac. Le stress m'envahit parfois et me paralyse, alors que j'ai envie de bien faire !

Parfois, c'est un manque de méthode qui me fait perdre pied.

Pour savoir si mes difficultés sont passagères ou si elles sont le reflet d'une orientation qui ne me convient pas, j'en parle avec mon entourage, et avec mes professeurs. Le professeur principal est mon interlocuteur privilégié tout comme le Psy-EN. Discuter de mon projet d'orientation avec ce conseiller peut m'aider à y voir plus clair.

Après avoir fait le point, je décide de faire (ou non) une demande de réorientation.

 

Je peux bénéficier de stages de remise à niveau

Afin d’éviter un redoublement, je suis volontaire pour effectuer des stages de remise à niveau, sur recommandation du conseil de classe. Ces stages constituent une réponse à mes difficultés. Ils se déroulent en petits groupes pendant les vacances, sur une ou deux semaines ou tout au long de l'année scolaire, hors temps d'enseignement.

 

Je persévère dans la voie choisie

persévérer

Afin de ne pas me noyer dans les programmes, je décide de mieux organiser mon temps de révision à la maison, et pourquoi pas au lycée ? Le CDI (Centre de Documentation et d'Information) est un lieu calme pour étudier... et en cas de besoin, les professeurs ne sont pas loin !

En seconde, je me donne jusqu'à la fin de l'année pour changer de filière. Le passage en première sera pour moi le moment idéal de faire le point sur l'année écoulée, sur mes objectifs, et les possibilités de changement de filière.

En première ou en terminale, le temps presse ! Si je dois penser à une réorientation, j'en parle rapidement pour mettre en place la procédure appropriée. Il n'est pas simple de se lancer dans une nouvelle spécialité en cours d'année !

 

Crédits photos

©  monkeybusinessimages © erhui1979 © ssnjaytuturkhi