Les hommes sont des êtres humains comme nous : Les femmes sont aussi capable qu'eux ! Magali - Ingénieure en mécatronique -

J'apprécie les sciences et les nouvelles technologies et elles occupent une bonne partie de mes loisirs. Je participe à des concours pour relever des défis, échanger avec d'autres jeunes et apprendre des enseignants et scientifiques qui nous encadrent.

Je participe à des concours et des compétitions

mathématiques

Le concours Course en cours me donne l'occasion de concevoir, fabriquer et promouvoir une mini Formule 1. Durant une année scolaire, des équipes de 4 à 6 collégiens ou lycéens montent leur écurie de bolide électrique. Pour accéder à la grande finale nationale, je dois d'abord remporter les épreuves régionales avec mon équipe !

Pour me motiver, je regarde la vidéo de la Finale 2017.

Si je préfère l'informatique, c'est au concours Castor Informatique que je dois m'inscrire. Il a pour objectif de faire découvrir aux jeunes l'informatique et les sciences du numérique. Il est organisé tous les ans, au mois de novembre. Il se déroule sous la supervision d'un enseignant, en salle informatique.

Le concours Batissiel Plus porte sur la thématique des "territoires intelligents". Le projet se fait en équipe. Il peut être conduit dans le cadre de l’enseignement des sciences et de la technologie pour les classes de 5e, 4e et 3e, d’un EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaire) ou d'un atelier scientifique.

De son côté, la Fondation C Génial organise l'opération Ingénieurs et techniciens dans les classes. Elle fait intervenir des ingénieurs ou techniciens dans des classes de collèges et de lycées. L'objectif est de renforcer les liens entre les entreprises et les établissements scolaires, et de transmettre la passion de leurs métiers !

C Génial, c'est aussi le nom d'un concours, mis en place par cette Fondation. Il s'agit de promouvoir l’enseignement des sciences et des techniques dans les collèges et les lycées, par la sélection de projets d'équipes réunissant les élèves et leurs enseignants. Garçons ou filles ? Tout le monde a sa chance !

Et pourquoi pas coder ?

HTMLEt puisqu'à l'avenir, la numérisation sera au cœur de tous les métiers, autant apprendre à coder le plus tôt possible que je sois une fille ou un garçon. Coder apporte de la rigueur, développe ma logique et mon esprit d'analyse... parfait pour le scientifique en herbe que je suis !

La Code Week est une semaine dédiée au code et à la programmation numérique pour célébrer l’apprentissage du code.

Je peux découvrir le code au Salon Startups For Kids en novembre grâce aux étudiants de l’Ecole 42 qui conçoivent et animent des ateliers courts pour initier les jeunes à la programmation sur les ordinateurs de l’école.

Grâce au site code.org parrainé par Mark Zuckerberg, le "big boss" de Facebook, j’apprends gratuitement à coder de manière progressive et ludique : je peux même programmer un droïde et créer mon propre jeu Star Wars ! J’ai aussi accès à une multitude de vidéos très inspirantes.

Les éditeurs de livres ont aussi saisi tout l'engouement autour de l'apprentissage du code. J'ai repéré les ouvrages autour de la méthode Scratch, ludique et pédagogique qui me permet d'apprendre à coder en jouant .

 

Crédits photos

© Pauline Giroux © ssnjaytuturkhi © Canva