L’industrie française est en train de connaître une nouvelle révolution et se tourne vers un modèle plus connecté, optimisé et créatif.

Une 4ème révolution industrielle

Industrie femme usinedu futur, mais aussi « industrie 4.0 », ou encore 4ème révolution industrielle : plusieurs expressions sont utilisées pour décrire les profondes mutations que traverse actuellement l’industrie. Celles-ci sont le résultat des nouvelles technologies et de la transformation numérique qui bouleversent le secteur : fabrication additive (impression 3D), internet industriel des objets (IIoT), robotisation, intelligence artificielle (IA)…

Au-delà, la notion d’Industrie du Futur désigne, depuis le lancement en septembre 2013 des 34 Plans de « Nouvelle France Industrielle » (NFI) puis en 2015 du Plan « Usine du futur », l’effort national pour moderniser l’industrie française et la faire gagner en compétitivité.

Une transformation qui doit passer par la modernisation de l’outil de production, mais également par l’invention de nouveaux modèles d’affaires, de commercialisation et de conception, ainsi que par la mise en œuvre d’une industrie plus respectueuse des hommes et de l’environnement.

Des outils pour mieux comprendre l’industrie du futur

Le concept d’industrie du futur renvoie à de nombreux enjeux et à une multitude de notions. Pour mieux comprendre ce qui se joue autour de ce concept, je peux consulter plusieurs ressources :

  • Alliance Industrie du Futur : créée en 2015, l’Alliance Industrie du Futur (AIF) réunit plusieurs partenaires (industriels, entreprises du numérique, organismes de recherche, financeurs…) pour accompagner les entreprises françaises et notamment les PMI (petites et moyennes entreprises industrielles) vers l’industrie du futur ;
  • Cartographie de l’Industrie du Futur : Établie par l’AIF, cette cartographie recense plus de 150 sites industriels identifiés en France (dont une vingtaine en Ile-de-France) pour fournir des exemples de transformation par l’Industrie du Futur ;
  • Nouvelle France Industrielle : le ministère de l’Économie a rassemblé sur son portail les différentes ressources relatives aux plans de la « Nouvelle France Industrielle » ;énergie renouvelable
  • Serious Game Industrie du futur : un jeu en ligne, d’abord destiné aux dirigeants d’entreprises, qui permet de comprendre de manière ludique et interactive les domaines et technologies qui composent l’industrie du futur ;
  • Brick4futur : une application pour mieux comprendre l’industrie du futur en explorant les différentes briques technologiques disponibles pour mener à bien la modernisation de son entreprise ;
  • Usine du futur : un site développé par la Fédération des Industries Mécaniques (FIM) et par ses partenaires pour aider à mieux comprendre la définition de l’usine du futur et apporter des solutions opérationnelles aux entreprises.

Je peux participer à l’Agora Industrie

L’Alliance Industrie du Futur (AIF) a lancé l’Agora Industrie, une plateforme citoyenne de partage avec la société civile.

Pour sa première édition (12 décembre 2017), l’Agora Industrie avait choisi le thème « L’Homme au cœur de l’Industrie du Futur ». Chaque citoyen était invité à contribuer, réagit et voter sur la plateforme www.agora-industrie.fr. Je peux consulter la synthèse des contributions, notamment sur la formation et l’accompagnement des salariés.

 

Crédits photos

© chombosan © yoh4nn © serts