Après un bac STI (aujourd’hui STI2D) option génie électrotechnique obtenu avec mention bien, j’ai fait une classe prépa TSI (technologies et sciences d’ingénieur). Baljit Singh - Apprenti en 1ère année de formation d’ingénieur à l’EI-CESI -

Entre théorie et pratique, je me rends compte que c'est la mise en œuvre concrète qui me séduit le plus ! Et si je réfléchissais à une orientation plus ancrée dans le monde professionnel ?

Et si je m'orientais vers une filière technologique ?moteur thermique

Le bac technologique propose 8 séries au choix :

  • ST2S (Sciences et Technologies de la Santé et du Social)
  • STAV (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant)
  • STD2A (Sciences et Technologies du Design et des Arts Appliqués)
  • STHR (Sciences et Technologies de l’Hôtellerie et de la Restauration)
  • STI2D (Sciences et Technologies de l’Industrie et du Développement Durable)
  • STL (Sciences et Technologies de Laboratoire)
  • STMG (Sciences et Technologies du Management et de la Gestion)
  • TMD (Techniques de la Musique et de la Danse)

 

A noter : si je veux intégrer la série TMD, je dois m'informer tôt dans l'année car je devrais envisager une seconde spécifique, accessible sur dossier, entretien et tests d'aptitude. L'accès en série STHR se fait aussi à partir d'une seconde spécifique ou d'une seconde générale et technologique.

Le bac techno conduit principalement à des études supérieures techniques à bac + 3 (BTS/BTSA ou DUT en 2 ans complété par une licence professionnelle en 1 an), voire plus longues si je veux intégrer une école d'ingénieurs.

 

Et si je m'orientais vers la voie professionnelle ?

En optant pour la voie professionnelle, je mise sur une nouvelle répartition des cours, plus en phase avec ma façon d'apprendre : plus pratique, plus concrète, sur le terrain.

Le bac professionnel se prépare en 3 ans après la 3e. Je peux choisir de me former dans un lycée professionnel (sous statut scolaire) ou dans un CFA (sous statut d'apprenti).

Il existe plusieurs dizaines de spécialités : plastiques et composites, métiers de la mode, gestion-administration, aéronautique, boulanger-pâtissier, logistique, commerce, etc. Pour y voir plus clair, je peux rencontrer le conseiller d'orientation ou rendre visite à des professionnels, par exemple.

Le bac pro vise souvent l'accès direct à l'emploi, mais je peux également envisager de poursuivre mes études par un BTS (brevet de technicien supérieur) ou à un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole). Avec une mention "bien" ou "très bien" à mon bac pro, je serai admis de droit en BTS/BTSA dans une spécialité correspondant à mon bac.

 

Je mise sur l'alternance

apprentie

En contrat de professionnalisation comme en contrat d'apprentissage, l'alternance correspond à mes envies d'entrer dans le monde du travail tout en me formant. Je continue ainsi à enrichir mes connaissances et mes compétences, tout en gagnant de l'expérience. Les périodes en entreprise seront un plus sur mon CV quand je me lancerai dans ma recherche d'emploi !

Je me renseigne auprès du conseiller d'orientation ou d'un conseiller de mission locale pour avoir tous les renseignements nécessaires à une orientation par le biais de l'apprentissage. Voir carte

En devenant apprenti, je quitte le statut de lycéen pour devenir salarié ! Je vais signer un contrat de travail, et alterner les périodes de cours et les temps en entreprise.

Pour préparer au mieux ce changement de parcours, je recherche rapidement la formation qui me correspond. En Ile-de-France, j’ai le choix parmi plus de 150 CFA (Centres de Formations d’Apprenti) et je peux me former à plus de 1000 métiers du CAP à bac + 5.

Je me rends aux Mercredis de l’information et aux Journées Portes Ouvertes organisés dans tous les CFA d’île-de-France !

 

Je découvre les Compagnons du Devoir

compagnons du devoir

Les Compagnons du Devoir proposent une formation gratuite en alternance allant du CAP à la licence professionnelle dans 6 filières métiers :

  • Métiers du bâtiment (métiers de la pierre, charpentier…) ;
  • Métiers de l’industrie-métallurgie (mécanicien de précision, carrossier-constructeur de véhicules…) ;
  • Métiers des matériaux souples (tapissier, maroquinier… ;
  • Métiers de l’aménagement et de la finition des bâtiments (ébéniste, carreleur… ;
  • Métiers du goût (boulanger, pâtissier);
  • Métiers du vivant (jardinier-paysagiste, vigneron…).

 

La grande différence avec un contrat en alternance dans un CFA, c'est que le jeune Compagnon du Devoir va sillonner la France durant son "Tour de France". Il multiplie ainsi les rencontres avec des professionnels passionnés, découvre différentes techniques et savoir-faire, etc. Durant sa formation, le jeune vit au sein de la Communauté des Compagnons du Devoir.

 

Je découvre en images les principes du Compagnonnage.

Mes contacts avec les Maisons des Compagnons du Devoir en Île-de-France :

 

  • 22, rue des Grilles 93500 Pantin Tél. : 01.48.87.38.69

 

  • 1, place Saint Gervais 75004 Paris Tél. : 01.48.87.38.69

 

  • Le Moulin 78680 Épône Tél. : 01.48.87.38.69

 

Crédits photos

© Pauline Giroux © William Dupuy