Le 10/09/2020,
 

Présenté le 23 juillet 2020, le plan « Un jeune, Une solution » a pour but de faciliter l’emploi des jeunes particulièrement touchés par les conséquences de la crise sanitaire en les aidant à s’orienter, se former, ou encore en les accompagnant dans leur parcours d’insertion.

 

Le plan se décline en trois axes 

. Faciliter l’entrée dans la vie professionnelle : compensation de charges de 4 000 euros pour les entreprises qui recrutent un jeune de moins de 26 ans en contrat à durée indéterminée ou à durée déterminée d’au moins 3 mois entre le 1er août 2020 et le 31 janvier 2021 ; aide exceptionnelle de 5 000 euros pour le recrutement d’un alternant de moins de 18 ans ou de 8 000 euros si celui-ci a plus de 18 ans ; missions de Service Civique supplémentaires pour permettre à davantage de jeunes de s’engager ;

. Orienter et former 200 000 jeunes vers les secteurs et les métiers d’avenir : ouverture de nouvelles formations qualifiantes ou pré-qualifiantes pour les jeunes sans qualification ou en échec dans l’enseignement supérieur ; formations qualifiantes dans le secteur du soin et de la santé ; formations numériques pour les jeunes non qualifiés ; parcours individualisés pour les décrocheurs entre 16 à 18 ans ; places supplémentaires pour des formations en études supérieures, CAP, et BTS pour la rentrée 2020 ;

. Accompagner des jeunes éloignés de l’emploi en construisant 300 000 parcours d’insertion sur mesure : renforcement des dispositifs d’accompagnement et d’insertion durable dans l’emploi.

 

Zoom sur le Service Civique

Le Service Civique est un engagement volontaire au service de l’intérêt général ouvert aux jeunes de 16 à 25 ans, ou 30 ans pour les personnes reconnues en situation de handicap, sans condition de diplôme.
L’indemnité mensuelle minimale est de 473,04 euros net complétée par une prestation d’un montant minimum de 107, 58 euros net en nature ou en espèces correspondant aux frais d’alimentation ou de transport.

En cas de situation sociale ou financière difficile, un supplément de 107,68 euros net peut être versé pour les étudiants bousiers ou les bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) quelle que soit la durée hebdomadaire du contrat.

Les domaines admissibles au Service Civique sont :
. Solidarité ;
. Santé ;
. Education pour tous ;
. Culture et loisirs ;
. Sport ;
. Environnement ;
. Mémoire et citoyenneté ;
. Développement international et action humanitaire ;
. Intervention d’urgence ;
. Etranger.

L’engagement de Service Civique se déroule sur une durée continue de 6 mois à 1 an. La durée hebdomadaire doit être comprise entre 24h et 48h, réparties au maximum sur 6 jours.

Pour trouver une mission, il faut se connecter directement sur le site officiel du Service Civique.

Bon à savoir : les actions à caractères religieux ou politique sont exclues. L’engagement de service civique ne peut pas être réalisé dans une association cultuelle, politique, une congrégation ou fondation d’entreprise.

La mission est accomplie en France et/ou à l’étranger.

Les organismes qui accueillent les jeunes doivent être agréés par l’Agence du Service Civique. Il peut s’agir notamment de :
. organisme sans but lucratif français (par exemple : une association, une fondation, etc.) ;
. organisme public (par exemple : une mairie, un établissement scolaire, etc.) ;
. organisme d’habitations à loyer modéré (HLM) ;
. organisation internationale dont le siège social est implanté en France.

 

Les organismes accueillant les volontaires en engagement de Service Civique doivent obligatoirement leur assurer une formation civique et citoyenne.
Cette formation comprend de manière obligatoire une formation aux premiers secours.
Elle comporte également des modules abordant des thématiques liés à la citoyenneté (par exemple : la lutte contre les discriminations, l’égalité homme-femme, la démocratie, etc.).

D’autres types de formation non obligatoires peuvent être proposées par les organismes d’accueil en complément de la formation civique et citoyenne.Bon à savoir : le jeune en Service Civique a droit à deux jours de congés par mois.