Pour bénéficier d’une protection sociale à mon retour en France, mieux vaut me renseigner et anticiper mes démarches avant même de rentrer. l’assurance maladie à mon retour, je pourrais faire une demande auprès de la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) de mon lieu de résidence afin de bénéficier de la CMU (Couverture Maladie Universelle). Un délai de carence de trois mois sera appliqué.

bon à savoirLes droits aux allocations chômage me permettent également de bénéficier d’une protection sociale à mon retour en France.

Je bénéficie de droits à l’assurance chômageallocation chômage

Il est possible sous certaines conditions de bénéficier de l’ouverture ou de la reprise de mes droits aux allocations chômages à mon retour en France.

Dans le cas où mon retour se fait depuis un pays de l’Union Européenne (UE), de l’Espace Économique Européen (EEE) ou de la Suisse :

  • Si j’ai travaillé à l’étranger, mes périodes d’emploi pourront être prises en compte pour ouvrir des droits au chômage en France et calculer la durée de mon indemnisation. Il sera nécessaire de faire remplir par l’institution de chômage étrangère un formulaire « U1 » et de travailler au moins une journée entière à mon retour en France.

 

Le calcul du montant des allocations sera lui effectué sur la base des seuls salaires perçus en France avant mon départ.
  • Si j’étais indemnisé au titre du chômage à l’étranger, il est possible de demander à conserver mes allocations jusqu’à 3 mois après mon retour en France avec un formulaire « U2 » (maintien du droit aux prestations de chômage).
  • Si je percevais des allocations chômage en France avant mon départ à l’étranger, le versement des allocations pourra être repris dans la limite d’un délai de 3 ans augmenté de la durée des droits acquis.
  • Si j’ avais acquis des droits au chômage avant mon départ sans avoir été inscrit à Pôle emploi, il me sera possible de faire valoir mes droits en m’inscrivant à Pôle emploi dans les 12 mois suivant ma perte d’activité.

Dans le cas où le retour s’effectue depuis un autre pays

aéroport

Lorsque mon contrat de travail à l’étranger comporte une affiliation obligatoire à l’assurance chômage, je bénéficie dans les mêmes conditions que les salariés ayant travaillé en France de droits aux allocations chômage en cas de perte d’activité.

Lorsque j’ai été affilié de manière facultative à l’assurance chômage (par mon entreprise ou en cotisant moi-même auprès de Pôle emploi services-expatriés), des conditions particulières s’appliquent, notamment d’avoir travaillé 18 mois au minimum au cours des 24 derniers mois.

 

 

Crédits photos

© Neydtstock © lvcandy