Agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts, soins aux animaux

Maraîcher

Horticulture et maraîchage
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Indépendant
Salaire moyen

Salaire moyen : 1 600€ bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Cultivateur(trice) de primeurs
Producteur(trice) de légumes
Centres d'intérêt Travailler en contact avec la nature, avec des animaux Faire du commerce, acheter, vendre

Description

Professionnel au contact de la nature, le maraîcher cultive des légumes en plein champs ou sous serre.
Activités principales

Le maraîcher produit des légumes en vue de les commercialiser. Ses activités varient selon les types et les modes de culture (plein champ ou serre, conventionnel ou biologique…) et les saisons.

Comment travaille-t-il ?

Quel que soit le type de production légumière, le maraîcher commence par préparer les sols. Avec des machines ou des outils spécifiques, il laboure, tasse la terre, dépose éventuellement un lit de sable ou encore réalise des buttes. Il sème ensuite des graines ou effectue le repiquage de semis préparés au préalable. Il fertilise les sols, arrose les plantes et les protège contre les maladies et les parasites. Lorsque les légumes sont prêts, il les récolte et les conditionne. Il les commercialise lui-même en vente directe (sur les marchés, à la ferme) ou les vend à des intermédiaires (coopératives, centrales d’achats, transformateurs, négociants, grossistes). Tout au long de l’année, il effectue des opérations d’entretien et de petite maintenance de son matériel. Il réalise également des tâches administratives pour la gestion de son entreprise : comptabilité, secrétariat, suivi des stocks, etc.

Où exerce-t-il ?

Les maraîchers peuvent travailler en indépendant, souvent sur des exploitations familiales. Ils peuvent également s’associer avec d’autres maraîchers au sein d’un groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC). Le secteur du maraîchage recouvre également une grande variété de métiers (agent de culture, agent de conditionnement, chef d’équipe, chef de culture…) et emploie un grand nombre de saisonniers.

Compétences pour être Maraîcher

Qualités requises
Polyvalent :

Le maraîcher doit avoir de solides compétences techniques : il doit connaître parfaitement la biologie et la physiologie végétales, ainsi que les techniques de cultures et les traitements. Il doit également maîtriser la comptabilité, l’administration et l’informatique.

Organisé :

Le maraîchage comporte des moments de fortes activités selon les saisons : le maraîcher doit savoir planifier ses tâches pour ne pas se retrouver débordé et prendre rapidement des décisions lorsque cela est nécessaire.

Ouvert :

Le maraîcher doit savoir encadrer du personnel et travailler en équipe. Il doit également avoir de bonnes capacités relationnelles pour assurer la commercialisation de sa production.

Savoir-faire

  • - Identifier le type d'intervention
  • - Préparer le matériel, les matériaux et les outillages
  • - Surveiller l'état d'une plantation
  • - Entretenir une plantation
  • - Récolter un produit agricole
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Préparer le sol et les plantations (épandage, semis, récolte, ...)
  • - Utiliser un engin nécessitant une habilitation
  • - Poser un équipement d'irrigation et d'arrosage
  • - Régler un équipement d'irrigation et d'arrosage
  • - Conditionner un produit
  • - Commercialiser les produits d'une exploitation
  • - Planifier une opération de semis, de traitement ou de récolte sur un site d'exploitation
  • - Préparer les commandes
  • - Suivre l'état des stocks
  • - Définir des besoins en approvisionnement
  • - Réaliser une gestion comptable
  • - Réaliser une gestion administrative
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Botanique
  • - Engins agricoles
  • - Caractéristiques des parasites animaux et végétaux
  • - Règles de sécurité
  • - Techniques culturales
  • - Produits phytosanitaires
  • - Transpalettes à conducteur porté et préparateurs de commandes au sol (CACES R 389-1)
  • - Chariots élévateurs en porte-à-faux de capacité inférieure ou égale à 6000 kg (CACES R 389-3)
  • - Chariots élévateurs à mât rétractable (CACES R 389-5)
  • - Techniques de conditionnement
  • - Argumentation commerciale
  • - Outils de planification
  • - Gestion des stocks et des approvisionnements
  • - Logiciels de gestion de stocks
  • - Gestion administrative
  • - Gestion comptable
  • - Outils bureautiques
  • - Management

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Maraîcher

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'horticulture et maraîchage dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Maraîcher

Pour accéder au métier de maraîcher, vous pouvez préparer en 2 ans après la 3ème un CAP agricole (CAPA) métiers de l’agriculture qui mène à des postes d’ouvriers qualifiés.

Vous pouvez également préparer un brevet professionnel agricole (BPA) travaux des productions horticoles, en 2 ans après la 3ème ou en 1 an après le CAPA, qui mène à des postes d’ouvriers spécialisés.

Pour vous installer à votre compte et bénéficier d'aides publiques, il vous faut justifier d'une CPA - capacité professionnelle agricole - qui demande au moins d'avoir le niveau bac.

Vous pouvez préparer le bac pro productions horticoles, en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du secteur, ou le brevet professionnel (BP) responsable d'atelier de productions horticoles, en 2 ans après un CAPA ou après un BEP ou une classe de seconde, qui donnent accès à des postes de responsable d’exploitation ou de chef de culture.

Ces diplômes, ainsi que le bac STAV et le bac S, donnent accès en 2 ans au BTSA production horticole qui forme des responsables d’exploitation.

Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, comme le certificat de spécialisation (CS) conduite de productions en agriculture biologique et commercialisation ou le certificat de qualification professionnelle (CQP) ouvrier spécialisé en productions légumières.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=A1414

Aucune formation liée n'a été trouvée pour ce métier.

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier