Industrie

Mécanicien d’entretien d’avions

Maintenance d'aéronefs
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 300 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Agent(e) de maintenance aéronautique
Électronicien(ne) d'aéronef
Mécanicien(ne) d'aéronef
Mécanicien(ne) de piste
Mécanicien(ne) de systèmes avioniques
Centres d'intérêt Faire fonctionner

Description

Le mécanicien d’entretien d’avions inspecte les engins et assure leur entretien : il joue un rôle essentiel en matière de sécurité et de régularité du transport aérien.

 

Activités principales

Le mécanicien d'entretien d'avions est chargé de l'inspection des appareils et de leur maintenance. Il contrôle les différentes parties mécaniques de l'avion, établit un diagnostic, et remplace les pièces usées ou défectueuses.

Comment travaille-t-il ?

Le mécanicien d'entretien d'avions contrôle d'abord visuellement les surfaces de l'avion. Il poursuit son diagnostic à l'aide de différents instruments de mesures. Il vérifie alors le bon état des systèmes mécaniques, hydrauliques, électriques ou électroniques. Quand il détecte un problème, il démonte l'élément défectueux, le répare et effectue les réglages nécessaires. Il s'assure que les pièces ont été correctement remontées par le biais de tests et d'essais avant de remplir les fiches techniques détaillant son intervention. Sur des avions de transport, le mécanicien intervient dans un domaine spécifique : il est alors spécialisé en cellule, moteur, électricité instruments de bord, radio, etc.

Où exerce-t-il ?

Les grandes compagnies aériennes constituent les premiers employeurs des mécaniciens d'entretien d'avions. Il est aussi possible de postuler auprès des aéroports, des sociétés de maintenance, des équipementiers, de l’armée ou encore des aéro-clubs.

Compétences pour être Mécanicien d’entretien d’avions

Qualités requises
Organisé :

Le montage et le démontage, tout comme le changement d'une pièce, doivent respecter des méthodologies très strictes.

Observateur :

Un avion, et même une partie d'avion, comporte des milliers de pièces, il faut donc avoir l'œil à tout.

Polyvalent :

Chaque mécanicien peut être amené à intervenir sur d'autres parties d'un avion que celles sur lesquelles il travaille habituellement.

Savoir-faire

 
  • - Identifier les phases d'intervention sur l'aéronef selon le type d'entretien et à partir des dossiers techniques, du livre de bord, ...
  • - Démonter les équipements, les structures (cellules, ...) et les circuits hydrauliques, pneumatiques, et électriques de l'aéronef
  • - Contrôler le fonctionnement d'un outil ou équipement
  • - Vérifier l'intégrité d'une structure électronique
  • - Identifier les composants défectueux d'un véhicule
  • - Définir des besoins en approvisionnement
  • - Remonter les équipements, structures et circuits, effectuer leurs réglages et contrôler leur fonctionnement
  • - Réaliser les inspections des structures et des équipements de l'aéronef en escale
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • - Effectuer, en ligne et/ou en escale, des opérations de guidage (départ au casque, pastillage de sûreté...)
  • - Effectuer, en ligne et/ou en escale, des opérations d'avitaillement (énergie, air, eau)
  • - Mettre à jour une documentation technique
  • - Coordonner l'activité d'une équipe
 

 

 
   

Savoir

  • - Utilisation de matériel de levage
  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Outils bureautiques
  • - Métrologie
  • - Appareils de test aéronautique
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Consignes de navigabilité
  • - Pneumatique
  • - Hydraulique
  • - Électrotechnique
  • - Électronique
  • - Électricité
  • - Mécanique
  • - Règles de sécurité
  • - Caractéristiques techniques des aéronefs
  • - Équipements de vol
  • - Caractéristiques des matériaux composites
  • - Caractéristiques et propriétés des bois et ses dérivés
  • - Procédés de traitement de surface
  • - Techniques de peinture
  • - Tôlerie
  • - Règles de sûreté aéroportuaire
  • - Procédures d'avitaillement carburant
  • - Gestuelle de communication avec le personnel de piste

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Mécanicien d’entretien d’avions

Secteur privé

Salaire moyen : 3 500 € bruts mensuels

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la maintenance d'aéronefs dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Mécanicien d’entretien d’avions

Pour accéder au métier de mécanicien d'entretien d'avions, vous pouvez préparer un CAP aéronautique option systèmes, structure ou avionique, en 2 ans après la classe de 3ème.

Le niveau de recrutement s'élevant, il est néanmoins préférable de miser au moins sur un bac pro, par exemple le bac professionnel aéronautique (option systèmes, avionique ou structure) ou le bac pro aviation générale (seulement pour les avions de moins de deux tonnes utilisés dans les aéroclubs). Ces formations se préparent en 3 ans après la 3e ou après un CAP aéronautique.

Vous pouvez compléter votre bac pro en un an avec une mention complémentaire (MC) aéronautique, option avionique, avions à moteurs à pistons, avions à moteurs à turbines, hélicoptères à moteurs à pistons, ou hélicoptères à moteurs à turbines.

Préparer un BTS aéronautique, après un bac S ou STI2D, vous permet d’occuper un poste de technicien et d’encadrer une équipe.

A bac + 3, une licence professionnelle permet de se spécialiser, en 1 an, après le BTS ou tout autre diplôme de niveau bac +2. Par exemple, la licence professionnelle automatique et informatique industrielle spécialité aéronautique (Evry-Val-d’Essonne) ; équipements aéronautiques et spatiaux (Paris Ouest Nanterre La Défense) et production industrielle, spécialité propulsions aéronautique et spatiale (Paris Ouest Nanterre La Défense).

Enfin, un diplôme de technicien supérieur en maintenance aéronautique (TSMA), certifié au niveau bac + 2, offre la possibilité à des titulaires de BTS ou DUT en électronique, maintenance industrielle, etc. de se spécialiser. Il se prépare en 8 mois à l'Institut aéronautique Amaury de La Grange (Nord) et à l’Ecole supérieure des métiers de l’aérien (Esma).

 

Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. Il existe d’autres certifications, notamment un titre professionnel (TP) de technicien aérostructure.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=I1602

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier