Construction, bâtiment et travaux publics

Menuisier

Pose de fermetures menuisées
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 100 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Menuisier(ère) d'agencement
Menuisier(ère) poseur(euse) de fermetures

Description

Le menuisier fabrique et pose des éléments de second œuvre (fenêtres, volets, escaliers, placards…) en bois, mais aussi en aluminium ou en matériaux composites.

 

Activités principales

Sur un chantier, le menuisier réalise aussi bien les menuiseries intérieures et extérieures d'un édifice : portes, escaliers, parquets, volets, placards, etc. Il est parfois amené à réaliser des travaux d'isolation ou d'insonorisation.

Comment travaille-t-il ?

A partir des plans établis par un architecte, le menuisier choisit le matériau à utiliser (différents types de bois, plastique, aluminium, PVC) pour réaliser les volets d'une habitation, les placards d'une cuisine ou encore les escaliers d'un immeuble. Il réalise les coupes dans son atelier, en utilisant différentes machines à commandes numériques en fonction du matériau utilisé et du résultat recherché. Il réalise ensuite les finitions (peinture, vernissage…), puis note les assemblages à effectuer avant de se rendre sur le chantier. Il pose alors l'ensemble des pièces de son ouvrage. Les finitions et petites retouches s'effectuent à la main à l'aide d'un rabot.

Où exerce-t-il ?

Plus de 90 % des menuisiers exercent au sein d’entreprises traditionnelles artisanales. Celles-ci réalisent la majorité de leurs travaux dans les domaines de la réhabilitation, de la rénovation et de l'agencement. Les entreprises fabriquant des portes ou aménagements en bois en série pour la grande distribution constituent une autre voie de recrutement, pour un personnel plus expérimenté.

Compétences pour être Menuisier

Qualités requises
Minutieux :

Le travail doit être soigné et parfaitement fini. L'assemblage des pièces ne laisse aucun droit à l'approximation.

Attentif :

L'utilisation des machines peut s'avérer dangereuse. Une grande concentration est alors indispensable.

Polyvalent :

Les compétences demandées à un menuisier se multiplient : il doit avoir des bases de maçonnerie, d'électricité, d'étanchéité car il est de plus en plus sollicité dans des travaux d'isolation ou d'insonorisation.

Savoir-faire

  • - Organiser un poste de travail
  • - Couper les éléments de fermetures menuisées
  • - Démonter une fermeture menuisée et vérifier l'état du support
  • - Fixer des éléments menuisés
  • - Réaliser l'étanchéité de l'ensemble support/châssis et poser les mousses de polyuréthane, joints, bandes adhésives, cornières, ...
  • - Contrôler le fonctionnement d'un outil ou équipement
  • - Poser le vitrage sur un porteur
  • - Installer une serrure et des accessoires de fermeture
  • - Réaliser des relevés dimensionnels sur site
  • - Établir une commande
  • - Réaliser des éléments menuisés sur mesure

Savoir

  • - Techniques de pose de fermetures
  • - Techniques de maçonnerie
  • - Menuiserie bois
  • - Menuiserie aluminium
  • - Menuiserie PVC
  • - Normes d'isolation phonique
  • - Procédés d'étanchéité
  • - Caractéristiques des verres et polycarbonates
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Techniques de traçage
  • - Prise de mesures
  • - Équerrage
  • - Prise d'aplomb et de niveau
  • - Méthodes de contrôle d'étanchéité
  • - Caractéristiques des profilés

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Menuisier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la pose de fermetures menuisées dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Menuisier

Pour accéder au métier de menuisier, vous pouvez préparer en 2 ans après la classe de 3ème un CAP menuisier installateur, un CAP menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement, ou un CAP menuisier en aluminium-verre.

Ces formations peuvent être complétées par une spécialité en un an : un CAP ébéniste, un CAP arts du bois, ou une mention complémentaire (MC) parqueteur.

Vous pouvez également préparer le bac professionnel technicien menuisier agenceur, le bac professionnel technicien de fabrication bois et matériaux associés, le bac professionnel menuiserie aluminium-verre ou le bac professionnel technicien constructeur bois, en 3 ans après la 3ème. Ces bacs professionnels sont aussi accessibles, en 2 ans, à des titulaires de CAP avec de très bons résultats. Ils permettent de se voir confier plus rapidement des responsabilités.

De même, il est possible d’accéder au brevet professionnel (BP) menuisier ou au BP menuisier aluminium-verre en 2 ans après un CAP de la même spécialité. Ces formations permettent d’approfondir ses connaissances professionnelles, notamment en gestion, pour pouvoir créer sa propre entreprise.

Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, comme le titre professionnel (TP) poseur-installateur de menuiseries, fermetures et équipements ou le TP menuisier aluminium.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1607

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier