Support à l'entreprise

Météorologue

Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Fonctionnaire
Salaire moyen

Salaire moyen : 4 600 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Météorologiste
Observateur(trice) météo
Prévisionniste crue
Technicien(ne) de la météorologie
Centres d'intérêt Rechercher, traiter, analyser l'information

Description

Le météorologue étudie les phénomènes climatiques affectant la troposphère afin d’établir des prévisions météorologiques destinées à un public de particuliers ou de professionnels.
Activités principales

Le métier de météorologue, pour le cas d’un prévisionniste, consiste à observer les phénomènes météorologiques (dépressions, anticyclones, tempêtes, etc.) et à en tirer des prévisions sur le temps qu’il fera à courte ou moyenne échéance et à les livrer un public très large : journalistes météo, entreprises de transports, forces armées, etc.

Comment travaille-t-il ?

Le météorologue, qui passe le plus clair de son temps derrière ses écrans d’ordinateurs, relève les informations météorologiques fournies par les satellites et les stations météorologiques. Ensuite, il réalise ses prévisions sous formes de textes ou de graphismes qu’il transmet à un public ciblé (journalistes météo, agriculteurs, etc.). Son métier repose également sur une veille permanente de l’évolution climatique dans un espace géographique donné.

Où exerce-t-il ?

Le météorologue travaille principalement dans les locaux de Météo-France. Il peut être par ailleurs affilié aux forces armées.

Compétences pour être Météorologue

Qualités requises
Observateur :

La quête du détail doit être omniprésente dans l’esprit du météorologiste. La sécurité du public en dépend (flottes aériennes, marins pécheurs, etc.)

 

Bilingue :

Une excellente pratique de l’anglais se révèle indispensable pour exercer ce métier en regard de la croissance des échanges au niveau international.


 

Résistant :

Les journées de travail d’un météorologue sont souvent longues et peuvent être organisées en décalé (soirs, week-end, jours fériés)

Savoir-faire

  • - Contrôler la conformité d'un équipement, d'une installation
  • - Détecter un dysfonctionnement
  • - Observer un phénomène météorologique
  • - Effectuer un relevé d'observations météorologiques
  • - Traiter une information météorologique recueillie
  • - Analyser un phénomène météorologique
  • - Interpréter des résultats météorologiques
  • - Établir des prévisions météorologiques à courte ou moyenne échéance
  • - Réaliser des documents techniques de météorologie
  • - Communiquer des données météorologiques ou océanographiques à un utilisateur
  • - Réaliser des prévisions météorologiques
  • - Établir des prévisions marines et analyser des conditions de propagation en milieu marin
  • - Relever des mesures de précipitations et de vents
  • - Étudier des caractéristiques de neiges et de manteaux neigeux et évaluer des risques d'avalanches
  • - Surveiller le niveau et le débit des eaux d'un cours d'eau
  • - Établir des prévisions d'évolutions potentielles d'un cours d'eau
  • - Effectuer le lancement d'un ballon atmosphérique
  • - Réaliser le suivi d'un ballon atmosphérique
  • - Entretenir des équipements
  • - Assurer une maintenance de premier niveau

Savoir

  • - Mathématiques
  • - Aérologie
  • - Climatologie
  • - Techniques de modélisation
  • - Modélisation spatiale
  • - Appareils de mesures météorologiques
  • - Logiciels d'imagerie météorologique
  • - Système d'Information Géographique (SIG)
  • - Télédétection
  • - Analyse spatiale
  • - Analyse statistique
  • - Traitement numérique
  • - Techniques de numérisation
  • - Outils bureautiques
  • - Météorologie aéronautique
  • - Météorologie tropicale
  • - Code de l'aviation civile
  • - Perturbations tropicales
  • - Météorologie maritime
  • - Océanographie
  • - Droit maritime
  • - Classification des risques d'avalanches
  • - Nivologie
  • - Hydrogéologie
  • - Hydrologie
  • - Hydraulique
  • - Électronique
  • - Électromécanique

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Météorologue

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Élève ingénieur des travaux

1 504 € à 1 565 €

Ingénieur des travaux de la météorologie

1 794 € à 3 111 €

Ingénieur divisionnaire des travaux de la météorologie

2 375 € à 3 716 €

Ingénieur hors classe des travaux de la météorologie

3 200 € à 4 531 €

 

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

Emploi

L’écrasante majorité des emplois de météorologue en France est concentrée au sein d’une même structure : Météo-France. Cependant, quelques débouchés sont proposés par des organismes tels que le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), l’INRA (Institut national de la recherche agronomique), le CNET (Centre national d'études des télécommunications), par certains établissements universitaires, ainsi que par les forces armées.

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=m1809&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

Choisir ma formation pour devenir Météorologue

L’accès au métier de météorologue ne vous est ouvert qu’à une seule condition : suivre un des cursus de formation (accessibles par voie de concours) dispensés par l’Ecole nationale de la météorologie basée à Toulouse (www.enm.meteo.fr)

Vous donnant un niveau bac + 2, vous pouvez, tout d’abord, décrocher, après un baccalauréat scientifique, deux diplômes : celui de technicien supérieur exploitation (TSE) de la météorologie ou celui de technicien supérieur instruments et installations (TSI) de la météorologie

Au niveau bac + 5 (et une fois l’un des deux diplômes précités en poche), vous pouvez décrocher, après trois années de formation, le diplôme d’ingénieur de l’Ecole nationale de la météorologie.

Enfin, à bac + 6, vous pouvez décrocher le mastère spécialisé éco-ingénierie.

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=M1809

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier