Services à la personne et à la collectivité

Attaché d'administration centrale

Niveau d'accès Bac + 3 à bac + 4
Statut
Fonctionnaire
Salaire moyen

Salaire moyen : ---€ bruts mensuels

Synonymes
Cadre de direction des services centraux de l'Administration
Cadre dirigeant(e) d'un service territorial
Responsable sectoriel(le) de la fonction publique
Centres d'intérêt Organiser, planifier, gérer

Description

Le métier d’attaché d'administration centrale consiste à faire appliquer les directives du gouvernement dans un service du ministère dont il dépend

 

Activités principales

Le métier d’attaché d'administration centrale consiste à faire appliquer les directives du gouvernement dans un service du ministère dont il dépend. Ce professionnel assure ainsi le bon fonctionnement des services publics, comme les transports, les tribunaux, les hôpitaux ou encore la Sécurité sociale. Il peut également avoir des fonctions plus générales de gestion du personnel, de la comptabilité ou du patrimoine de l'Etat.

Comment travaille-t-il ?

Affecté dans un ministère, l'attaché d'administration centrale s'attache à mettre en œuvre les décisions de l'Etat alliant travail de réflexion et mise en application des dispositions. Il prépare et rédige les textes juridiques comme les arrêtés, les décrets ou les circulaires, qui permettent d'appliquer les directives du gouvernement. Il peut aussi réaliser des études, des recherches puis des rapports présentant ses conclusions. Il peut aussi se consacrer à une mission d'encadrement s'occupant notamment de la gestion du personnel dans un ministère.

Où exerce-t-il ?

L'attaché d'administration centrale est un fonctionnaire de l'Etat. Il travaille au sein des ministères, dans un bureau et collabore avec différents services.

Compétences pour être Attaché d'administration centrale

Qualités requises
Rigoureux :

Il sait rédiger des rapports ou des études à la fois clairs et concis, où il analyse et synthétise toutes les données à sa disposition.

 

 

 

Ouvert :

Ses missions sont très diverses, il doit posséder une bonne culture générale et actualiser sans cesse ses connaissances dans les domaines juridiques et administratifs.

 

Lettré :

Avoir une bonne plume est un plus non négligeable.

Savoir-faire

  • - Concevoir les orientations et les objectifs stratégiques des programmes d'action des pouvoirs publics
  • - Définir les objectifs et les moyens des programmes d'action des pouvoirs publics et en négocier les financements
  • - Décliner les programmes d'action aux niveaux régionaux, départementaux ou auprès d'établissements publics
  • - Contrôler et évaluer la mise en œuvre et l'application des décisions du Gouvernement (enquête, audit, groupes de travail)
  • - Réaliser un bilan d'actions
  • - Proposer des solutions correctives
  • - Proposer des axes d'amélioration
  • - Coordonner les directions d'un Ministère ou d'une administration et répartir les activités entre les responsables de service
  • - Animer une réunion
  • - Définir des programmes d'action des pouvoirs publics
  • - Préparer des projets de loi ou de règlements pour le Gouvernement et élaborer des documents de présentation pour le Parlement
  • - Vérifier le respect de la réglementation et de l'utilisation des fonds publics par les administrations déconcentrées, les Etablissements publics et les organismes bénéficiaires
  • - Animer des commissions et en effectuer le compte rendu auprès des instances parlementaires, des observatoires
  • - Assister un Ministre dans l'orientation et l'élaboration de la politique des pouvoirs publics et dans la conduite des affaires du Ministère

Savoir

  • - Management
  • - Techniques de prévention et de gestion de conflits
  • - Techniques commerciales
  • - Droit constitutionnel
  • - Droit administratif
  • - Finances publiques
  • - Outils bureautiques
  • - Législation sociale
  • - Techniques de communication
  • - Gestion de projet
  • - Gestion budgétaire
  • - Techniques d'animation d'équipe
  • - Administration centrale
  • - Politique extérieure
  • - Défense nationale
  • - Développement économique
  • - Aménagement du territoire

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Attaché d'administration centrale

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Attaché d’administration

1 795 € à 3 111 €

Attaché principal d’administration

2 291 € à 3 716 €

Directeur de service-grade

2 155 € à 3 786 €

Attaché d’administration hors classe

3 022 € à 4 531 €

 

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-etat-attache-administration-corps-interministeriel-cigem/0/5051.htm

Emploi

Les services centraux des ministères recrutent l'attaché d'administration centrale dès la sortie de sa formation. Son diplôme en poche, il est affecté à un poste en fonction des choix qu'il a émis et de son rang de classement dans la promotion. Chaque année, 350 à 370 postes sont offerts par la voie du concours externe. Les ministères étant tous situés en Ile-de-France, les postes sont principalement basés dans cette Région.

 

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=K1401&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

Choisir ma formation pour devenir Attaché d'administration centrale

Pour embrasser une carrière d’attaché d’administration centrale, vous devez vous présenter au concours externe généraliste des IRA, Instituts Régionaux d'Administration. Pour ce faire, une condition : être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau bac+3, à l’instar de la licence Droit. Cependant, les candidats sont le plus souvent titulaires d’un master ou du diplôme de Science po Paris (bac + 5).

Voici deux masters que vous pouvez décrocher en Ile-de-France avant de vous présenter au concours :

- Le master droit public, que vous préparez au sein de cinq établissements, dont à l’UFR Droit, Université Vincennes-Saint-Denis (93) et à l’UFR Droit - Département Masters Droit public (Ecole de droit de La Sorbonne), Université Panthéon-Sorbonne.

- Le master droit administratif, qui se prépare à la Faculté de droit et de science politique, Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (78).

Au nombre de cinq en France (Bastia, Lille, Lyon, Metz et Nantes), les IRA vous assurent ensuite la formation rémunérée, d’une durée de douze mois, d’attaché d'administration centrale. Ce concours est par ailleurs ouvert aux candidats de nationalité française ou ressortissants des États membres de la Communauté européenne. Il se compose de deux épreuves écrites et deux épreuves orales (dont une en langue étrangère).

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K1401

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier