Commerce, vente et grande distribution

Coiffeur

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

1 500 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Assistant(e) de coiffure
Coiffeur(euse) à domicile
Coiffeur(euse) barbier
Coiffeur(euse) créateur(rice)
Coloriste permanentiste
Gérant(e) salon de coiffure
Styliste visagiste en coiffure
Centres d'intérêt Entreprendre Aider, conseiller, accompagner

Description

Le coiffeur réalise, pour ses clients, des coupes de cheveux, des colorations ainsi que des soins capillaires. Sa profession s’oriente également, de plus en plus, vers la vente de produits de soin et de matériel pour la coiffure.

 

Activités principales

Le métier de coiffeur consiste à conseiller sa clientèle,  réaliser des coupes de cheveux et prodiguer des traitements et soins capillaires (dont les colorations). De plus en plus, la vente de produits capillaires, en particulier les shampoings et les crèmes de soin, ainsi que les accessoires pour les cheveux constitue une part non négligeable du chiffre d'affaires des salons de coiffure.

Comment travaille-t-il ?

Le coiffeur peut se spécialiser en devenant styliste-visagiste ou coloriste permanentiste. Après avoir réalisé un shampoing à son client, le styliste-visagiste observe la forme de son visage. Il réalise alors la coupe la mieux adaptée à l'aide de ciseaux ou d'une tondeuse. Le coloriste permanentiste applique, pour sa part, des produits naturels ou chimiques sur les cheveux pour les colorer, les décolorer, les friser ou les défriser. Le travail se termine par le brushing : le coiffeur donne alors du mouvement aux cheveux avec un séchoir et une brosse ronde. Enfin, certains professionnels de la coiffure complètent leur formation en devenant barbier pour raser ou tailler barbes et moustaches ou passent le bac pro de perruquier posticheur pour fabriquer et vendre des perruques.

Où exerce-t-il ?

Salarié, le coiffeur peut travailler dans un salon indépendant ou affilié. Artisan, il possède son ou ses propres salons. Le coiffeur qui travaille à domicile (directement chez un particulier mais aussi en maison de retraite ou à l'hôpital) est soit salarié d'une entreprise spécialisée, soit installé à son compte. Enfin, le métier de coiffeur peut s’exercer en tant qu’intermittent du spectacle en travaillant pour la mode, la télévision ou le cinéma. Le perruquier posticheur travaille le plus souvent pour le théâtre et les spectacles. 
La profession est fortement féminisée.

Près de 90% des salons de coiffure sont des établissements indépendants (plus de 53 % n'ont aucun salarié), mais ils subissent la concurrence des salons franchisés, davantage prompts à se moderniser.  Cette concurrence entre salons s'est accrue avec l'émergence de plateformes de réservation en ligne.
La coiffure à domicile en forte hausse représente 25 % du secteur de la coiffure en nombre d’activité.

En Île-de-France, près de 20 000 professionnels (hors apprentis) exercent la coiffure dans environ 12 778 salons. Malgré le nombre élevé de jeunes formés chaque année, des difficultés de recrutement persistent, en raison notamment d'un turn-over important.

Compétences pour être Coiffeur

Qualités requises
Créatif :

Le coiffeur crée sans cesse de nouvelles coupes adaptées aux visages de ses clients et à leurs exigences.

Minutieux :

La manipulation des ciseaux, rasoirs et autres tondeuses demande une attention particulière et de l'habileté.

Attentionné :

Les clients ne confient pas leur tête à n'importe qui. Ils ont besoin d'être rassurés. Le coiffeur doit faire preuve de grandes qualités d'accueil et d'écoute.

 

Savoir-faire

  • - Accueillir le client et l'installer
  • - Identifier la coiffure attendue (coupe, coloration, traitement, etc.) et conseiller le client (morphologie, implantation des cheveux, etc.)
  • - Réaliser le diagnostic capillaire, les préparations du lavage et le shampoing
  • - Couper les cheveux (dégradés, effilés, piquetés)
  • - Procéder à la mise en forme ou en volume des cheveux (enroulement, bouclage, brushing, etc.), au coiffage, à la fixation ou brillance (laque, gel, etc.)
  • - Présenter au client sa coiffure sous différents angles pour recueillir son avis
  • - Entretenir un outil ou matériel
  • - Entretenir des locaux
  • - Entretenir un poste de travail
  • - Disposer des produits sur le lieu de vente
  • - Préparer et appliquer des produits colorants, décolorants
  • - Réaliser des prestations de coiffure afro-antillaise
  • - Réaliser des prestations de manucure
  • - Réaliser des prestations de montage de chevelures de remplacement ou de postiches
  • - Réaliser des prestations de montage de chignons
  • - Réaliser des prestations de rasage et taille de moustaches et barbes
  • - Réaliser des prestations de tressage
  • - Présenter et conseiller à un client des prestations, des produits et accessoires capillaires
  • - Réaliser des séances de formation sur modèles
  • - Vendre une prestation ou un produit
  • - Renseigner une fiche client
  • - Encaisser le montant d'une vente
  • - Suivre l'état des stocks
  • - Définir des besoins en approvisionnement
  • - Préparer les commandes

Savoir

  • - Diagnostic capillaire
  • - Techniques de coupes de cheveux
  • - Techniques de séchage
  • - Principes de la relation client
  • - Coiffure femme
  • - Coiffure homme
  • - Coiffure enfant
  • - Manipulation d'outil tranchant (ciseaux de coupe, cranteur, etc.)
  • - Techniques de décoloration, de coloration de cheveux (contraste, ton sur ton, d'oxydation, ...)
  • - Techniques pédagogiques
  • - Gestion administrative et comptable
  • - Outils bureautiques
  • - Techniques de raccord, de rajouts et d'extensions
  • - Techniques de pose de perruques

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Coiffeur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la coiffure dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Coiffeur

Le CAP coiffure est le minimum requis pour exercer le métier de coiffeur. La profession étant réglementée, vous devez être titulaire du brevet professionnel (BP) ou du brevet de maîtrise (BM) de coiffure pour ouvrir votre salon et encadrer des apprentis. Mais pour exercer à domicile, le CAP coiffure peut suffire.

Formation initiale

Vous préparez  le CAP coiffure en deux ans, après la classe de 3e en lycée professionnel, en CFA, ou dans une école privée. Une trentaine d’établissements vous délivrent ce diplôme en région parisienne.

La MC coiffure coupe et couleur vous permet ensuite d'acquérir en 1 an davantage de technicité.

Le BP coiffure, diplôme de niveau bac qui se prépare en  2 ans en alternance, vous permet de maîtriser l’ensemble des techniques de coupe, de coloration, de soins capillaires et de coiffage. Il est proposé, en région francilienne, dans plus de dix établissements.

A partir de la rentrée 2020, vous pourrez préparer le nouveau baccalauréat professionnel métiers de la coiffure en 3 ans après la classe de 3e ou en 2 ans après un CAP coiffure.

Il existe déjà un bac professionnel  : le  bac  pro perruquier posticheur qui vous permet de concevoir et de vendre des perruques et postiches. Un seul établissement francilien délivre ce diplôme rare  : lycée Elisa Lemonnier, à Paris (75012).

De niveau bac + 2, le BM coiffeur délivré par la Chambre de métiers et de l'artisanat vous permet de progresser dans la maîtrise technique et d'obtenir la qualification de chef d’entreprise. Ce diplôme est accessible aux titulaires d'un CAP coiffure ayant 5 ans d'expérience ou du bac professionnel avec 4 ans d'expérience. Trois établissements franciliens le proposent : le CFA Campus des métiers et de l'entreprise, à Bobigny (93), le CFA de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Val de Marne, à Saint-Maur-des-Fossés (94) et l'IMA (Institut des métiers et de l'artisanat) du pays de Meaux, à Chauconin Neufmontiers (77).

Enfin, le BTS métiers de la coiffure vous permet en 2 ans après le bac de devenir plus rapidement responsable de salon, mais aussi commercial représentant de marques ou assistant d'un directeur artistique. Ce diplôme se prépare en région parisienne dans quatre établissements : CFA de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Val de Marne, à Saint-Maur-des-Fossés (94), CFA Faculté des métiers de l'Essonne, à Evry (91), CFA IFPM, (Institut de formation professionnelle des métiers) à Nanterre (91) et Lycée Elisa Lemonnier, à Paris (75012).
 

Formation continue 

Vous pouvez vous perfectionner dans le domaine de la coiffure par la voie de la formation continue des adultes. Vous avez ainsi accès aux certifications suivantes : BP coiffure et au BM coiffeur, de même qu'au BTS métiers de la coiffure.  Il existe aussi un titre certifié de socio coiffeur (Soco academy) permettant de s'occuper de personnes fragilisées.

Des spécialisations courtes non certifiantes existent également : taille et entretien de la barbe (Toupie make up à Paris 4e), extension de cheveux à chaud et à froid (Ecole française du look à Paris 20e)...

Vous pouvez également accéder au métier en préparant le CAP coiffure (Greta de la création du design, à Paris, Académie européenne de la coiffure, à Paris, etc.).
 

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=D1202

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier