Industrie

Patronnier-gradeur

Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

1 600 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Gradeur(euse)
Modéliste-patronnier(ère)
Opérateur(trice) sur système informatisé
Patronnier(ère)
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Travailler un matériau Exercer une activité artistique ou créative

Description

Chargé d’établir un patron à partir d’un modèle de vêtement puis de le décliner en différentes tailles, le patronnier-gradeur exerce une fonction stratégique dans l’industrie de l’habillement.

 

Activités principales

Pour réaliser les patrons ajustés aux différentes tailles, le patronnier-gradeur s'appuie sur le prototype de vêtement réalisé par le modéliste. Il peut travailler aussi bien pour une collection de haute couture que pour du prêt-à-porter fabriqué en série.

Comment travaille-t-il ?

Le patronnier-gradeur reçoit du modéliste les dessins, des morceaux de tissu, des patrons provisoires et des fiches techniques informatisées. La mécanicienne modèle assemble le prototype à la machine à coudre et lui fait parvenir. A partir de ces éléments, il dessine à la main, puis sur ordinateur, les patrons définitifs du vêtement. Il décide d'un plan de coupe et réalise aussi les plans des pièces complémentaires : doublures, renforts, boutonnages, poches.... Quand le prototype est arrêté, il décline les patrons dans toutes les tailles, en se référant à des tableaux de mensurations moyennes nationales.

Où exerce-t-il ?

Le patronnier-gradeur peut travailler au sein de PME du secteur textile : des bureaux de création et de stylisme ou de petites entreprises de confection qui gèrent leur production de A à Z, de la création à la production. L'industrie textile recrute également des patronniers-gradeurs pour ses bureaux d'études. Il s'agit de très grosses entreprises, souvent à dimension internationale, qui créent et dimensionnent les modèles en Europe. L’Île-de-France est la première région du secteur textile-mode-cuir en France. En 2017, elle hébergeait près de 90 % des entreprises de la couture (186 entreprises) et 50 % des entreprises de l’habillement (882 entreprises).

Compétences pour être Patronnier-gradeur

Qualités requises
Minutieux :

La moindre erreur de calcul, une boutonnière mal placée sur un patron, et ce sont des centaines ou des milliers de vêtements à refaire. Le dessin d'un patron exige rigueur et précision.

 

Adaptable :

Les outils informatiques évoluent très vite, les modèles changent sans cesse : le patronnier-gradeur doit suivre la cadence et retrouver ses marques !

 

Posé :

Pendant la présentation des collections, si la surcharge de travail est importante, le stress est plus difficile à gérer. Il faut savoir garder la tête froide dans une ambiance souvent électrique.

 

Savoir-faire

  • - Vérifier la conformité des contours, des courbes, de la symétrie, des codifications de mesures, ... du patron de base de l'article
  • - Identifier par marquage les pièces constitutives de l'article et reporter les indications supplémentaires (crans de montage, devant, dos, ...) sur le patronage
  • - Digitaliser les points et lignes du tracé du patron de base
  • - Procéder aux ajustements d'un tracé
  • - Contrôler sur l'écran le tracé d'un patron
  • - Décliner les tailles d'un modèle de base sur un logiciel de gradation
  • - Réaliser sur informatique un schéma de placement/coupe par alignement et emboîtage des pièces du patron
  • - Lancer l'impression et le découpage d'un patron
  • - Regrouper des pièces selon des tailles et des modèles
  • - Classer des patrons et documents techniques des produits réalisés
  • - Archiver des documents de référence
  • - Concevoir un patron de base
  • - Réaliser un patronage à partir d'une toile
  • - Modifier un patron existant
  • - Réaliser manuellement une gradation taille par taille par report de valeurs proportionnelles (compas, ...)
  • - Concevoir une fiche ou un dossier technique en vue de l'industrialisation d'un modèle

Savoir

  • - Méthode de classement et d'archivage
  • - Techniques de gradation
  • - Techniques de graduation chaussure
  • - Techniques de placement (tête-bêche, escalier, ...)
  • - Techniques de traçage
  • - Techniques de patronage
  • - Appréciation visuelle (symétrie, couleur, ...)
  • - Logiciels de digitalisation
  • - Logiciel de gradation
  • - Logiciel de placement
  • - Logiciels de gestion de base de données
  • - Lecture de codes et symboles
  • - Normalisation de système des tailles (tableau d'évolution, de mesures, ...)
  • - Caractéristiques morphologiques féminines
  • - Caractéristiques morphologiques masculines
  • - Utilisation d'outils manuels à couper
  • - Utilisation d'outils manuels à tracer
  • - Caractéristiques morphologiques de l'enfant
  • - Nomenclature du vêtement
  • - Marquage à la roulette (contours, droit fil, lignes de construction, pinces, ...)
  • - Mise à plat de toile
  • - Montage de toile
  • - Normes rédactionnelles
  • - Techniques de dessin
  • - Calcul des composantes techniques

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Patronnier-gradeur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du patronnage-gradation dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Patronnier-gradeur

La profession de patronnier-gradeur peut s’exercer avec un diplôme de niveau bac ou équivalent.

Formation initiale

Pour entrer dans la profession, vous pouvez préparer un bac professionnel métiers de la mode -vêtement en 3 ans après la 3e (également possible en 2 ans après le CAP métiers de la mode).

De niveau bac, il existe aussi un BP vêtement sur mesure (3 spécialisations : tailleur dame, tailleur homme, couture flou), diplôme plus spécialisé que le bac professionnel.

Mais le BTS métiers de la mode -vêtements, fort apprécié des recruteurs, constitue une voie privilégiée pour l’insertion professionnelle. Il se prépare en deux ans après un bac général, technologique (STI2D) ou le bac professionnel métiers de la mode-vêtement.

Formation continue

La formation continue offre des possibilités de spécialisation et de perfectionnement (par exemple, aux logiciels de patron de couture 2D et 3D). Les salariés justifiant d’au moins un an d’expérience professionnelle peuvent également faire attester leurs compétences en préparant avec leur entreprise le CQP modéliste industriel

Dans le cadre d’une reconversion, il est possible de préparer le bac professionnel métiers de la mode – vêtement (GRETA Création Design et Métiers d'Art à Paris) ou le BTS métiers de la mode -vêtements (Greta des Hauts-de-Seine à Nanterre). L’académie internationale de coupe de Paris (AICP) propose également une formation au titre professionnel modéliste série du vêtement.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2412

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier