Industrie

Technicien poids lourds

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

 1 900 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Chef(fe) mécanicien(ne) automobile
Contrôleur(euse) technique automobile
Garagiste
Mécanicien(ne) maintenance véhicule industriel
Technicine(ne) expert camion
Technicien(ne) service rapide en automobile

Description

Le technicien poids lourds à la charge du contrôle, du maintien en bon état et du réglage de l’ensemble de la mécanique et des éléments électrique-électronique d’un poids lourd (moteur, boîte de vitesses, suspension, etc.).

 

Activités principales

Le métier de technicien poids lourds consiste, après avoir diagnostiqué l'état d'un véhicule poids lourd (cars, camions, etc.), à réaliser les opérations de maintenance préventive et/ou corrective. Le technicien poids lourds peut aussi établir des devis, organiser les interventions d'autres techniciens ou recevoir les clients.

Comment travaille-t-il ?

Le technicien poids lourds prend en charge un ou plusieurs véhicules en fonction des pannes déjà détectées, des délais de livraison du véhicule, etc.

Le chef d'atelier répartit les véhicules entre les techniciens.

Sur un véhicule poids lourd,  le technicien réalise de nombreuses vérifications pour être certain de la bonne marche du véhicule. En fonction de ce qu'il constate, il réalise un devis, commande des pièces de rechange, évalue les réparations à faire par d'autres techniciens, réalise lui-même l'intervention, etc.

Le technicien passe de nombreuses heures à réaliser des interventions portant sur les moteurs thermiques et équipements périphériques, ensembles mécaniques et systèmes électriques, électroniques, pneumatiques, hydrauliques et également sur les éléments de sécurité et de confort du véhicule.
Quand le véhicule est prêt à être livré, le technicien poids lourds peut aussi être chargé de sa restitution au client.

Où exerce-t-il ?

Les techniciens poids lourds travaillent majoritairement dans deux types de structures : les ateliers de constructeurs et les concessionnaires. Quelques garages indépendants spécialisés dans la maintenance des poids lourds recrutent également des professionnels.

Près de 2 400 professionnels en Île-de-France travaillent dans le domaine de la maintenance des poids lourds, selon l'OPTL (Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique). Cette activité est particulièrement ouverte aux jeunes diplômés.

 

Compétences pour être Technicien poids lourds

Qualités requises
Minutieux :

De la précision et de la rigueur sont attendues pour exercer le métier de technicien poids lourds : la maintenance d'un camion ou sa réparation ne tolère pas l'approximation.


 

Organisé :

En fonction de l'ampleur et de la diversité des réparations et entretiens à effectuer sur un véhicule, le technicien poids lourds doit savoir planifier les tâches, passer une commande de pièce ou encore faire appel à d'autres techniciens de son équipe.

 

 

Savoir-faire

  • - Identifier une intervention à partir d'un dossier technique
  • - Détecter les dysfonctionnements du véhicule et des équipements
  • - Déterminer une solution technique de remise en état du véhicule et des équipements
  • - Changer ou réparer les moteurs, boîtes de vitesse, embrayages, suspensions, démarreurs
  • - Tester le véhicule et réaliser la mise au point et les réglages
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • - Entretenir des locaux
  • - Entretenir un poste de travail
  • - Entretenir un outil ou matériel
  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Intervenir sur un moteur à biocarburant
  • - Intervenir sur un moteur diesel, électrique, essence, à Gaz de pétrole liquéfié (GPL), à gaz naturel
  • - Utiliser un engin nécessitant une habilitation
  • - Réaliser une intervention nécessitant une habilitation
  • - Intervenir sur un camping-car
  • - Intervenir sur des véhicules agricoles, forestiers (transport de végétaux, de grumes, ...)
  • - Intervenir sur des véhicules anciens
  • - Intervenir sur des véhicules de compétition
  • - Intervenir sur des véhicules de livraison (hayon, produits en vrac, frigorifiques, etc.)
  • - Intervenir sur des véhicules de nettoyage (benne à ordures, multi-caissons)
  • - Intervenir sur des véhicules de transport de matières dangereuses
  • - Intervenir sur des véhicules de transport de personnes (autocar et autobus)
  • - Intervenir sur des véhicules et engins blindés
  • - Intervenir sur des véhicules et engins de travaux publics (grue, benne, malaxeur, etc.)
  • - Intervenir sur des véhicules légers
  • - Intervenir sur des véhicules lourds
  • - Intervenir sur des véhicules à recycler
  • - Installer des équipements complémentaires (dispositifs de confort, protection, films teintés, attelage, etc.) sur un véhicule automobile particulier ou industriel
  • - Remplacer les vitres ou réparer les impacts et fissures
  • - Trier des composants et fluides récupérés (batterie, hydrocarbure, lubrifiants) net les orienter vers les zones de traitement ou de stockage
  • - Réaliser un essai sur route d'un véhicule automobile particulier ou industriel
  • - Réaliser un dépannage sur place ou un remorquage de véhicule automobile particulier ou industriel
  • - Réaliser un contrôle technique sur un véhicule automobile particulier ou industriel
  • - Préparer un véhicule pour la livraison
  • - Conduire un véhicule particulier vers son lieu de livraison ou d'enlèvement (convoyage inter-sites, rapatriement)
  • - Planifier une intervention
  • - Évaluer les coûts d'une prestation
  • - Établir un devis d'intervention
  • - Évaluer les délais d'une prestation

Savoir

  • - Procédures d'entretien de véhicules
  • - Intervention de service rapide
  • - Normes environnementales
  • - Logiciel de détection de panne
  • - Règles de sécurité
  • - Technologie des équipements électroniques
  • - Technologie des équipements électriques
  • - Tôlerie
  • - Technologie des systèmes de freinage
  • - Pneumatique
  • - Hydraulique
  • - Principes de fonctionnement d'un moteur
  • - Outils bureautiques
  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Appareil de réglage d'optique
  • - Analyseur de gaz d'échappement
  • - Équilibreuse de roue
  • - Utilisation d'analyseur de niveau sonore
  • - Utilisation de matériel de levage
  • - Équipements de contrôle de géométrie (marbre, pont de mesure, etc.)
  • - Techniques de soudure
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Principes de fonctionnement d'un système de climatisation
  • - Principes de fonctionnement d'un moteur diesel
  • - Principes de fonctionnement d'un moteur à gaz
  • - Grues auxiliaires de chargement de véhicules (CACES R 390)
  • - Grue télescopique sur porteur, grue télescopique automotrice (CACES R 383-1B)
  • - Attestation d'aptitude à la manipulation des fluides frigorigènes
  • - Fluides frigorigènes
  • - Réglementation du transport de matières et produits dangereux
  • - Règles de sécurité des biens et des personnes
  • - Techniques d'ajustage
  • - Critères de contrôle réglementaire de véhicules
  • - Chiffrage/calcul de coût

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien poids lourds

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la mécanique automobile et entretien de véhicules dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Technicien poids lourds

Le niveau CAP est le minimum requis pour accéder au métier de technicien poids lourds. Le permis B est obligatoire.

Formation initiale

Le CAP maintenance des véhicules, option véhicules de transport routier, vous permet d'entrer dans la profession de technicien poids lourds pour effectuer des opérations d'entretien courant. Ce diplôme se prépare en 2 ans après une classe de 3e au lycée professionnel (deux établissements en Île-de-France : lycée des métiers de l'automobile et du transport château d'Epluches, à Saint-Ouen-l’Aumône, 95 et Lycées polyvalents G. Cormier et J. Ferry - Campus scolaire de Coulommiers, à Coulommiers, 77) ou en apprentissage (quatre CFA franciliens).

Vous avez ensuite la possibilité de vous spécialiser, en un an, en préparant la MC maintenance des systèmes embarqués de l'automobile que vous pouvez suivre, en Île-de-France, uniquement en alternance au CFA Faculté des métiers de l’Essonne – site d’Evry (91) ou la MC maintenance des moteurs diesel et de leurs équipements (hors Île-de-France).

Pour obtenir le niveau bac et augmenter vos perspectives d'emploi, vous pouvez préparer un bac professionnel maintenance des véhicules, option véhicules de transport routier, en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après le CAP.  Quatre CFA et deux lycées professionnels vous proposent ce bac en Île-de-France.

Enfin, pour obtenir davantage de responsabilités et effectuer des diagnostics et des réparations plus complexes, vous pouvez viser en 2 ans après le bac un BTS maintenance des véhicules option B, véhicules de transport routier.  Trois établissements franciliens vous proposent cette formation de technicien supérieur, uniquement en apprentissage. Il s'agit du CFA Centre des Formations Industrielles site d'Orly (94), du CFA GARAC Ecole nationale des professions de l'automobile, à Argenteuil (95) et du CFA transport et logistique AFTRAL Le Tremblay, au Tremblay-sur-Mauldre (78).
 

Formation continue

Le métier de technicien poids lourds vous est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. En dehors des certifications déjà citées, vous pouvez préparer le titre professionnel mécanicien réparateur de véhicules industriels de niveau V (CAP) à l'AFPA, le CQP opérateur maintenance pneumatiques véhicules industriels au CFI, Orly (94) ou le CQP Mécanicien de maintenance véhicules utilitaires et industriels à l'ANFA Guyancourt (78).

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=I1604

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier