Industrie

Technicien thermicien

Maintenance d'installation de chauffage
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 800€ bruts/mensuel

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Agent(e) technique de maintenance en chauffage
Dépanneur(euse) en génie climatique
Technicien(ne) de maintenance énergie
Technicien(ne) de maintenance en chauffage
Thermicien(ne)
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire

Description

Finie l’époque où l’on chauffait sans compter ! Désormais, le technicien thermicien prend en compte les problématiques environnementales et trouve des solutions pour consommer moins d’énergie.

 

Activités principales

Le technicien thermicien participe à la conception et à l'entretien de diverses installations, comme les fours industriels, les chaudières, les brûleurs, les chaufferies d'immeuble, les centrales nucléaires, etc. Aujourd’hui, il doit pouvoir proposer à ses clients, particuliers, entreprises ou collectivités, des solutions économes en énergie.

Comment travaille-t-il ?

Lorsqu'il étudie de nouveaux matériels, le technicien thermicien travaille en équipe dans un bureau d'étude. Il utilise des logiciels de CAO (conception assistée par ordinateur) pour réaliser des prototypes. La phase d'essais permet ensuite d'ajuster les systèmes développés. Sur le terrain, le thermicien est chargé de l'entretien d'une chaufferie. Il assure, par exemple, la mise en route, les réglages, l'entretien et les réparations nécessaires. S'il est responsable d'une équipe d'agents de maintenance, il planifie leurs interventions, rédige des fiches de travaux et fournit une assistance technique aux clients.

Où exerce-t-il ?

Les fabricants de matériels et d'installations thermiques recrutent des techniciens thermiciens pour leurs bureaux d'études, mais aussi pour leurs équipes de technico-commerciaux chargés de vendre les produits aux clients. Les sites de " cogénération ", qui combinent la production d'énergie et de chaleur, comme les centrales EDF ou les centrales de chauffage urbain, sont en plein essor et embauchent aussi de nombreux techniciens. Enfin, les entreprises d'installation, d'exploitation et de maintenance de systèmes thermiques sont aussi des recruteurs importants.

Compétences pour être Technicien thermicien

Qualités requises
Fiable :

La notion de service n'est pas un vain mot. En cas de panne, le technicien thermicien doit intervenir avec sérieux et rapidité sur des installations potentiellement dangereuses, les centrales nucléaires, par exemple !

Curieux :

En bureau d'étude, il s'agit de mettre au point de nouveaux procédés, de perfectionner d'anciens matériaux. Place donc à la créativité alliée au sens pratique !

Autonome :

S'il se consacre à la maintenance, le technicien thermicien effectue ses tournées seul, se rendant en voiture d'un site à l'autre pour contrôler ou réparer les installations.

Savoir-faire

  • - Identifier les phases d'intervention d'un chantier
  • - Vérifier la conformité de l'installation de chauffage (chaudières, réseaux, ...)
  • - Réaliser les préréglages et la mise en service de l'installation de chauffage (circuits électriques, brûleurs, organes hydrauliques, systèmes de régulation, ...)
  • - Corriger un dysfonctionnement
  • - Déterminer l'opération de remise en état d'une installation
  • - Détecter un dysfonctionnement
  • - Entretenir une machine ou un équipement
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • - Réaliser une intervention nécessitant une habilitation
  • - Réaliser des interventions nécessitant une habilitation soudure Gaz
  • - Surveiller le fonctionnement d'une installation ou d'un parc d'installations de chauffage par Gestion Technique Centralisée -GTC-
  • - Surveiller le fonctionnement d'une installation ou d'un parc d'installations de chauffage par Gestion Technique du Bâtiment -GTB-
  • - Surveiller le fonctionnement d'une installation ou d'un parc d'installations de chauffage par télésurveillance
  • - Surveiller le fonctionnement d'une installation ou d'un parc d'installations de chauffage par : Tournées de surveillance
  • - Installer des équipements de chauffage
  • - Conseiller une clientèle ou un public
  • - Constituer des preuves de conformité pour une installation
  • - Planifier une intervention

(Source : ROME)

Savoir

  • - Aéraulique
  • - Automatisme
  • - Électricité
  • - Électronique
  • - Électromécanique
  • - Génie climatique
  • - Génie énergétique
  • - Génie thermique
  • - Hydraulique
  • - Mécanique
  • - Thermique
  • - Thermodynamique
  • - Plomberie
  • - Appoint de fluides frigorigènes
  • - Régulation et instrumentation
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Appareil de contrôle de programmation
  • - Utilisation d'appareils de mesure électrique (multimètre, ...)
  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Attestation d'aptitude à la manipulation des fluides frigorigènes
  • - Habilitations électriques de travaux hors tension
  • - Habilitations électriques de travaux sous tension
  • - Habilitation gaz PGN
  • - Installations climatiques
  • - Conditionnement d'air
  • - Installations frigorifiques
  • - Machine de transfert de fluides frigorigènes
  • - Utilisation d'appareils de mesure spécifique (Manifold, vacuomètre, ...)
  • - Fluides frigorigènes
  • - Domotique
  • - Procédés de brasage
  • - Collage à chaud
  • - Techniques de soudage
  • - Équipements de chauffage

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien thermicien

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la maintenance d’installation de chauffage dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Technicien thermicien

Pour accéder au métier de technicien thermicien, vous pouvez préparer un BTS fluides, énergies, domotique (option génie climatique et fluidique ou option froid et conditionnement d'air), un BTS maintenance des systèmes option systèmes énergétiques et fluidiques, ou un DUT dans la spécialité génie thermique et énergie ou génie civil - construction durable. Ces diplômes se préparent en deux ans après un bac S ou STI2D.


Ces formations sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications sont possibles. Il existe notamment le certificat de qualification professionnelle (CQP) agent d'exploitation d'équipements de génie climatique et le titre professionnel agent de maintenance en chauffage, ventilation et climatisation.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=I1308

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier