Art et façonnage d'ouvrages d'art

Taxidermiste

Conservation et reconstitution d'espèces animales
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen Salaire moyen : ??? € bruts mensuels
Synonymes
Empailleur / Empailleuse
Sculpteur animalier taxidermiste / Sculptrice animalière taxidermiste
Centres d'intérêt Travailler en contact avec la nature, avec des animaux Faire un travail minutieux précis

Description

Le taxidermiste naturaliste les animaux morts.

 

Activités principales

Le taxidermiste naturalise des animaux, c'est-à-dire qu'il redonne une apparence naturelle à une dépouille. Il peut s'agir d'oiseaux, de chiens ou de chats, de félins... Ses clients sont des particuliers, des chasseurs ou des musées.

Le taxidermiste nettoie et mesure l'animal mort. Il ôte les muscles, la graisse et les viscères. La peau est retirée et débarrassée de ses impuretés dans un bain d'acide. Les dents, les cornes ou les bois sont nettoyés puis séchés.

A l'aide d'une armature en fil d'acier, en bois ou en mousse, le taxidermiste reconstitue ensuite le plus précisément possible la structure de l'animal. Il la remplit de fibres, de plâtre ou de pâte à papier. La peau est alors cousue sur ce mannequin.

Ne reste plus qu'à ajouter des yeux de verre, quelques touches de peinture et du vernis pour un fini parfait !

Bon à savoir : 10 % des espèces animales sont actuellement libres à la naturalisation en France, toutes les autres doivent faire l’objet d’une demande préalable au ministère de l’Environnement.

Comment travaille-t-il ?

Le taxidermiste passe de nombreuses heures dans son atelier. Il se déplace pour livrer ses clients ou se documenter. La plupart exerce à temps partiel, complétant leurs revenus par d'autres activités professionnelles.

Où exerce-t-il ?

La grande majorité des taxidermistes travaillent dans des ateliers artisanaux. Ils naturalisent des animaux pour une clientèle privée. Cependant la loi sur la préservation des espèces a provoqué une forte chute de l'activité dans ce domaine depuis 1976.

Les musées nationaux recrutent de rares taxidermistes pour conserver des animaux dans un but scientifique ou éducatif.

Compétences pour être Taxidermiste

Qualités requises
Observateur :

Il est capable de recomposer l'animal dans ses moindres détails. Il doit l'analyser très précisément et se souvenir des éléments qui le caractérisent.

Cultivé :

Le taxidermiste connaît de nombreuses espèces, leur mode de vie, leur nourriture... Il sait où trouver des photos ou des documents concernant les espèces rares ou en voie de disparition.

Méticuleux :

Ce sont les finitions qui rendent l'animal naturalisé expressif. Le taxidermiste emploie différentes techniques de sculpture et de peinture pour bien restituer les attitudes et les textures de l'animal.

Savoir-faire

  • - Réceptionner des pièces animales
  • - Vérifier la faisabilité de la naturalisation
  • - Conseiller un client
  • - Déplacer des produits vers la zone de stockage
  • - Étiqueter un produit
  • - Dépouiller un animal
  • - Entretenir des animaux naturalisés
  • - Réaliser un mannequin pour la restauration d'un animal
  • - Habiller le mannequin (positionnement et tension de la peau, couture, ...)
  • - Réaliser les finitions d'un ouvrage
  • - Réaliser une structure de présentation de l'ouvrage
  • - Réaliser une sculpture
  • - Naturaliser des insectes
  • - Naturaliser des mollusques
  • - Naturaliser des poissons
  • - Naturaliser des petits mammifères
  • - Naturaliser des gros mammifères
  • - Naturaliser des oiseaux
  • - Naturaliser des reptiles
  • - Naturaliser des végétaux
  • - Réaliser une prise d'empreintes ou un moulage d'animaux pour naturalisation ou reconstitution
  • - Inventorier des animaux naturalisés
  • - Enrichir une base de données
  • - Expliquer des techniques de taxidermie à un public
  • - Présenter des spécimens naturalisés
  • - Restaurer des animaux naturalisés (teinte, pelage, reconstitution, ...)
  • - Réaliser un montage, un décor représentant un animal dans son environnement naturel
  • - Renseigner des documents relatifs à des obligations légales de restauration

Savoir

  • - Techniques d'équarrissage
  • - Techniques de dépouillement d'un animal
  • - Techniques de dépeçage
  • - Éviscération animale
  • - Techniques de décharnage
  • - Traitement des peaux et cuirs
  • - Menuiserie aluminium
  • - Menuiserie bois
  • - Postures animales
  • - Techniques de soudure
  • - Techniques de moulage
  • - Techniques de picklage
  • - Techniques de tannage
  • - Procédures de nettoyage et de désinfection
  • - Chimie
  • - Réglementation sanitaire
  • - Réglementation des espaces et espèces protégés
  • - Pathologies animales
  • - Anatomie animale
  • - Zoologie
  • - Gestes et postures de manutention
  • - Couture manuelle
  • - Procédures de décontamination
  • - Techniques de peinture
  • - Techniques de taxidermie souple
  • - Techniques de dessiccation
  • - Espèces animales contemporaines
  • - Méthode de classement et d'archivage
  • - Outils bureautiques
  • - Logiciels de traitement d'images
  • - Classification des espèces animales
  • - Techniques de restauration de document

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Taxidermiste

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la conservation et reconstitution d'espèces animales dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Taxidermiste

Un seul diplôme existe pour devenir taxidermiste : le CAP taxidermiste, accessible aux candidats âgés de 16 à 25 ans. Il se prépare en 2 ans, uniquement par la voie de l'apprentissage.

Faute de CFA (centre de formation d'apprentis) proposant actuellement ce CAP, vous devez vous inscrire dans n’importe quel CFA de votre département pour acquérir les connaissances théoriques. La partie pratique de la formation est dispensée par un taxidermiste, maître d’apprentissage pour la circonstance.

Vous passez le CAP au bout des 2 ans avec la collaboration du SNTF, Syndicat national des taxidermistes de France.

La formation continue n'offre pas aux professionnels diplômés de spécialisations et ou perfectionnements à l'heure actuelle.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=B1701

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier