Services à la personne et à la collectivité

Auxiliaire de vie sociale

Assistance auprès d'adultes
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Fonctionnaire
Salaire moyen Salaire moyen : 1 600 € bruts mensuels
Tendance emploi ●●●
Synonymes
Accompagnant(e) de personnes dépendantes
Aide à domicile
Assistant(e) de vie
Auxiliaire de vie
Auxiliaire familiale et sanitaire

Description

L’auxiliaire de vie sociale assiste, chez elles, les personnes qui requièrent une aide pour accomplir les tâches et activités de la vie quotidiennes (personnes âgées, personnes souffrantes physiquement ou psychologiquement, personnes en situation de handicap, etc.)

 

Activités principales

Le métier d'auxiliaire de vie sociale consiste à intervenir au domicile des personnes en difficulté sociale, physique ou morale. Il peut s'agir d'enfants, de familles, de personnes âgées, malades ou handicapées. L'auxiliaire de vie sociale les accompagne dans les tâches quotidiennes qu'ils n'arrivent plus à assumer seuls. Il contribue ainsi au maintien de leur autonomie et à la lutte contre l'exclusion sociale.

Comment travaille-t-il ?

L'auxiliaire de vie sociale doit stimuler, soulager et apprendre à faire les gestes du quotidien aux personnes qu'il aide. Quand elles sont invalides ou lourdement handicapées, il prépare leurs repas, assure l'ensemble des tâches ménagères, comme le repassage, le ménage, les courses ou la vaisselle. L'auxiliaire de vie sociale s'occupe également des tâches administratives (factures, déclarations d'impôt, etc.). Enfin, il tente d'entretenir les contacts avec le monde extérieur, afin que la personne aidée ne perde pas le fil de la réalité sociale. Bien souvent, l’auxiliaire de vie sociale travaille à temps partiel, aux heures où ses patients ont besoin de lui, vers 6 heures le matin ou tard le soir, vers 22 heures.

Où exerce-t-il ?

L'auxiliaire de vie sociale se rend au domicile de la personne qu'il accompagne. Il est donc amené à se déplacer fréquemment.

Compétences pour être Auxiliaire de vie sociale

Qualités requises
Chaleureux :

L'auxiliaire de vie sociale fréquente au quotidien des personnes en grande difficulté sociale. Sa bonne humeur redonne souvent le sourire.

Résistant :

Certaines personnes handicapées ne sont plus mobiles. L'auxiliaire de vie sociale doit être capable de les porter en prenant soin de ne pas être brusque.

Ouvert :

L'auxiliaire de vie sociale doit établir le dialogue, non seulement avec la personne aidée, mais aussi avec son entourage. Il apprend à respecter au quotidien l'espace dans lequel il entre et l'intimité des personnes dont il a la charge.

Savoir-faire

  • - Conseiller la personne dans ses activités de la vie quotidienne
  • - Accompagner la personne dans les gestes de la vie quotidienne
  • - Réaliser pour la personne des courses, la préparation des repas, des formalités administratives, etc.
  • - Réaliser des soins d'hygiène corporelle, de confort et de prévention
  • - Procurer à la personne des éléments de confort (rehaussage/réglage du fauteuil, du lit, etc.), de réconfort et vérifier les éléments de sécurité, d'assistance médicale, etc.
  • - Suivre l'état de santé de la personne, relever les modifications de comportement, états dépressifs, etc. Et informer les interlocuteurs concernés (famille et médecin)
  • - Accompagner des familles fragilisées
  • - Intervenir auprès de personnes âgées
  • - Intervenir auprès de personnes en situation de handicap
  • - Intervenir auprès de personnes malades
  • - Entretenir les espaces de vie et le linge de la personne
  • - Vérifier la prise de médicaments par la personne en fonction de la prescription médicale
  • - Animer des activités de détente et de loisirs
  • - Stimuler la participation des personnes
  • - Accompagner une personne lors d'un déplacement
  • - Réceptionner des plateaux-repas en vue de leur distribution et les apporter à une personne
  • - Organiser les activités quotidiennes d'une personne
  • - Collaborer avec l'ensemble des intervenants à la réalisation d'un objectif commun
  • - Renseigner les documents de suivi d'une personne
  • - Réaliser ou conseiller sur le suivi d'un budget (personne, famille, etc.)

Savoir

  • - Gérontologie
  • - Ergonomie
  • - Techniques d'écoute et de la relation à la personne
  • - Diététique
  • - Gestes d'urgence et de secours
  • - Règles de sécurité domestique
  • - Règles d'hygiène et de propreté
  • - Techniques d'écoute active
  • - Pathologies du vieillissement
  • - Classification des handicaps
  • - Techniques de repassage
  • - Produits de nettoyage
  • - Caractéristiques des produits d'entretien
  • - Techniques d'animation de groupe

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Auxiliaire de vie sociale

Secteur public

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

Auxiliaire de vie sociale

1 537 € à 2 184 €.

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

http://infos.emploipublic.fr/metiers/liste-des-metiers/restauration/auxiliaire-de-vie-sociale-a-domicile/apm-2794/

 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur public

Les associations d'aide à domicile constituent le débouché le plus important pour les auxiliaires de vie sociale.

Les collectivités locales font, elles aussi, appel à des auxiliaires de vie sociale. Ainsi, les centres communaux d'action sociale, qui dépendent des mairies, gèrent l'aide sociale.

Quelques particuliers embauchent directement des auxiliaires.

En Ile-de-France comme dans les autres régions, la dépendance est fortement créatrice d'emplois. Les besoins en auxiliaires de vie sociale qualifiés, très importants, ne sont pas comblés. Les diplômés n'ont donc aucune difficulté à trouver un emploi : selon l’Una (Union nationale de l’aide, des soins, et des services aux domiciles), 160 000 emplois seront créés en France à l’horizon 2022.

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=K1302&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

 

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'assistance auprès d'adultes dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Auxiliaire de vie sociale

Un diplôme de référence, créé en 2016 en remplacement du DEAVS (diplôme d’État d’auxiliaire de vie sociale), vous permet d’exercer le métier d’auxiliaire de vie sociale : le diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social spécialité « accompagnement de la vie à domicile ».

Celui-ci, que vous décrochez après une année de formation et qui vous offre un niveau d’études CAP ou équivalent, se prépare dans six établissements de la région francilienne :

  • Au Centre de formation Louise Couvé, à Aubervilliers, 93
  • A l’École INFA, à Nogentsur-Marne, 94
  • A l’École pratique de service social, à Cergy, 95
  • A l’Institut de recherche et formation à l'action sociale de l'Essonne, à Évry, 91
  • A l’Institut régional du travail social, à Paris
  • Au Lycée Camille Pissarro, à Pontoise, 95.

 

L’autre voie qui vous permet de devenir auxiliaire de vie sociale consiste à suivre un CAP Assistant technique en milieux familial et collectif (qui se prépare, en région francilienne, dans une trentaine d’établissements), puis à préparer, en un an, la Mention complémentaire (MC) Aide à domicile, que vous pouvez suivre dans une dizaine d’établissements en Ile-de-France, dont au sein des lycées Camille Pissarro (Pontoise, 95), Lino Ventura (Ozoir-la-Ferrière, 77) et Uruguay France (Avon, 77).

 

Enfin, une troisième voie s’offre à vous pour exercer la profession d’auxiliaire de vie sociale : décrocher, en deux ans après le CAP ou en trois ans après la 3ème :

  • Soit le bac pro Accompagnement, soins et services à la personne, option A : à domicile, que vous pouvez préparer dans une vingtaine d’établissements en région francilienne, dont au sein de dix-huit lycées et au CFA de la pharmacie, santé, sanitaire et social ACPPAV - site de Poissy, 78.
  • Soit le bac pro Services aux personnes et aux territoires, qui se prépare, notamment, au CFA AH 77 Geoffroy Saint-Hilaire, à Chailly-en-Brie, 77 ; ainsi qu’à la Maison familiale horticole de l'Essonne Verte, à Étampes, 91.

 

Formation continue

Le métier d’auxiliaire de vie est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. Plusieurs parcours et perfectionnements sont possibles. Deux exemples :

  • Décrocher la certification surveillant visiteur de nuit en secteur social et médico-social, délivré par le CNEAP (Conseil national de l’enseignement agricole privé) à Paris (renseignements : www.cneap.fr)
  • Décrocher le titre professionnel assistant de vie aux familles (renseignements : www.travailemploi.gouv.fr)

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K1302

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier