Services à la personne et à la collectivité

Officier de l'armée de l'air

Direction opérationnelle de la défense
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Militaire
Salaire moyen

Sous-lieutenant 1 668 € Lieutenant 1 668 € à 2 464 € Capitaine 2 638 € à 2 886 € Commandant 2 975 € à 3 542 € Lieutenant-colonel 3 355 € à 4 531 € Colonel 3 753 € à 4 976 € Générale de la brigade aérienne 5 243 € à 5 473 €

Synonymes
Centres d'intérêt Travailler dehors Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Défendre, secourir, protéger

Description

L’officier de l’armée de l’air est un militaire dont le grade est égal ou supérieur à celui de sous-lieutenant.

 

Activités principales

Seul l'officier de l'armée de l'air peut piloter les avions de l'armée. Il est pilote de chasse, d'hélicoptère ou chargé du transport de troupes militaires ou de marchandises. Il fait alors partie des officiers navigants. Affecté au sol, il encadre les équipes de mécaniciens, se charge du contrôle aérien ou travaille à l'administration de la base. Il est alors officier non navigant.

Comment travaille-t-il ?

L'officier de l'armée de l'air est un agent d'État dépendant du ministère de la Défense. Chaque année, 210 postes sont offerts aux officiers, dont 15 % de femmes. Les militaires recrutés par concours sont des officiers de carrière, les autres sont des officiers sous contrat. Le pilote de chasse ou d'hélicoptère mène des missions de défense du territoire et de sûreté aérienne. Il peut donner l'assaut en cas d'attaque ou effectuer une reconnaissance de terrain. Le pilote chargé du transport peut mener des missions humanitaires, évacuer des populations civiles en danger ou encore approvisionner les troupes en matériel et en vivres. Au sol, l'officier de l'armée de l'air est spécialiste des radars, ordinateurs de bord, satellites et autres matériels de pointe. Il fait équipe avec le pilote à qui il fournit toutes les informations qu'il recueille. Toujours au sol, il est aussi spécialisé : aéronefs, systèmes électroniques, mécaniques ou logistiques pour les mécaniciens. L'officier des bases de l'air se charge du renseignement, du contrôle aérien, de l'informatique ou encore des fusiliers commandos. Enfin, le commissaire de l'air gère toutes les questions de logistique, juridiques et financières directement sur une base aérienne ou à l'administration centrale.

Où exerce-t-il ?

Dans les airs aux commandes d'un avion de chasse ou au sol pour la gestion de la logistique, de la mécanique, de l'informatique et de l'administratif.

Compétences pour être Officier de l'armée de l'air

Qualités requises
Responsable :

L'officier de l’armée de l’air doit savoir juger rapidement une situation et garder son sang-froid sur des terrains hostiles. Il doit rapidement prendre la décision qui lui permettra de mener à bien sa mission et d'épargner au maximum ses troupes.


 

Ferme :

L'officier est un chef qui doit savoir commander.

 

 

Ouvert :

L'armée de l'air est le corps d'armée le plus technique. L'officier doit savoir se remettre en cause et s'adapter continuellement aux avancées technologiques qui touchent l'aéronautique.

Savoir-faire

  • - Analyser et évaluer des informations opérationnelles ou tactiques
  • - Coordonner des moyens opérationnels militaires
  • - Diriger des actions militaires
  • - Superviser une manœuvre militaire
  • - Suivre, coordonner et contrôler la disponibilité et l'opérationnalité des moyens humains et matériels
  • - Contrôler l'exécution de consignes militaires
  • - Conseiller des interlocuteurs en gestion des risques
  • - Apporter un appui technique à des partenaires institutionnels
  • - Commander des engagements
  • - Suivre et coordonner des moyens d'information et de commandement (communication, transmission, renseignement, écoute, détection, etc.)
  • - Diriger une opération d'assistance et secours à des personnes
  • - Coordonner une opération d'assistance et secours à des personnes
  • - Former un public
  • - Mettre en place des actions correctives et préventives
  • - Concevoir un scénario de menace potentielle
  • - Proposer des axes d'amélioration
  • - Mettre en place des actions de gestion de ressources humaines

Savoir

  • - Électromécanique
  • - Optronique
  • - Réglementation en pyrotechnie
  • - Organisation de la chaîne logistique
  • - Topographie
  • - Outils bureautiques
  • - Management
  • - Sociologie
  • - Maniement d'arme
  • - Système d'Information Géographique (SIG)
  • - Risques Nucléaire, Radiologique, Bactériologique et Chimique (NRBC)
  • - Techniques de détection
  • - Techniques de transmissions (guerre électronique, etc.)
  • - Techniques de sauvetage et secourisme
  • - Techniques de maintien de l'ordre
  • - Techniques de combat
  • - Techniques pédagogiques

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Officier de l'armée de l'air

Dans l’armée, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Sous-lieutenant

1 668 €

Lieutenant

1 668 € à 2 464 €

Capitaine

2 638 € à 2 886 €

Commandant

2 975 € à 3 542 €

Lieutenant-colonel

3 355 € à 4 531 €

Colonel

3 753 € à 4 976 €

Générale de la brigade aérienne

5 243 € à 5 473 €

 

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

Emploi

L'armée de l'air recrute des officiers, le plus souvent non navigants. Ces derniers sont de loin les plus nombreux puisqu'il existe environ 40 spécialités au sol pour un officier. Du fait de la sophistication croissante de son matériel, les candidats retenus sont de plus en plus qualifiés et spécialisés.

On dénombre environ 7 400 officiers dans l'armée de l'air. Quelque 450 élèves-officiers entrent en formation chaque année : 150 élèves-officiers de carrière et 300 élèves-officiers sous contrat. L'affectation en régiment se fait en fonction du rang de classement à l'issue de la formation à l'Ecole de l'air : les bases franciliennes sont peu demandées.

Choisir ma formation pour devenir Officier de l'armée de l'air

Pour exercer en qualité d’officier de l’armée de l’air, le mode de recrutement et votre formation diffèrent de votre diplôme scolaire :

Si vous souhaitez intégrer l’Ecole de l'air de Salon-de-Provence (13), sur concours, vous devez avoir moins de 22 ans et être issus des classes préparatoires scientifiques de type MP (mathématiques physique), PC (physique chimie) ou PSI (physique et sciences de l'ingénieur). Ces deux années se font en lycée ou dans les écoles militaires. En Ile-de-France, près d’une trentaine d’établissements dispensent ces formations (exemples : Lycée Camille Pissarro, à Pontoise ; Lycée Charlemagne, à Paris ; ou Lycée Henri-IV, à Paris)

Après réussite du concours, vous suivez une formation de trois ans. Rémunérée, elle est sanctionnée par un diplôme d'ingénieur de l’Ecole de l’air.

A noter :

  • Si vous êtes titulaires d'une licence, vous pouvez passer le concours sur épreuves option « Sciences » ou option «Sciences politiques »
  • Si vous êtes titulaires d'un bac + 5 et âgés de 25 ans au plus, vous pouvez intégrer le corps des officiers de l'air via le recrutement sur titres. Les élèves officiers sélectionnés suivent une formation adaptée sur une année.

De même, pour devenir officiers sous contrat (OSC), plusieurs voies vous sont proposées :

Vous pouvez accéder au métier de pilote via le recrutement « officier du personnel navigant sous contrat ». Vous devez être titulaire d’un bac général ou technologique et être âgé de moins de 22 ans pour être recruté. Des épreuves de sélection ont lieu tout au long de l'année. Une fois admis, la durée de votre formation est d’environ 2 ans et demi. Plusieurs filières sont proposées : avion de chasse, transport ou hélicoptère et la spécialité navigateur officier systèmes d'armes.

Enfin, si vous êtes titulaire d’un bac + 3 minimum, êtes âgés de moins de 30 ans, vous pouvez devenir officier sous contrat (OSC) dans des domaines spécifiques. En tant qu’élève officié, vous faites des corps des mécaniciens ou des bases. Vous suivez une formation militaire de douze semaines, suivie d’un stage professionnel (durée en fonction de la spécialité).

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K1703

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier