Services à la personne et à la collectivité

Cadre administratif territorial

Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
Niveau d'accès Bac + 3 à bac + 4
Statut
Fonctionnaire
Salaire moyen Salaire moyen : ---€ bruts mensuels
Tendance emploi ●○○
Synonymes
Cadre de direction des services centraux de l'Administration
Cadre dirigeant(e) d'un service territorial
Responsable d'un service déconcentré de l'Etat
Centres d'intérêt Entreprendre Organiser, planifier, gérer

Description

Le cadre administratif territorial met en œuvre les politiques locales et gère les services municipaux.

 

Activités principales

Le cadre administratif territorial est un gestionnaire qui travaille auprès des collectivités locales. Il participe à la définition des politiques locales décidées par le maire, le conseil général ou régional et se charge de les mettre en œuvre.

Comment travaille-t-il ?

Construire des crèches, aider les familles démunies, étendre le réseau local de bus ou encore créer une zone industrielle pour faciliter l'implantation des entreprises, le cadre administratif intervient dans des domaines très variés. Dans les petites communes, il gère tous les domaines de la vie collective. Dans les départements ou les régions, il est chef d'un service en particulier, qui traite des questions sociales, d'urbanisme ou d'état civil, par exemple. Il peut aussi être chargé d'études dans un domaine spécifique, comme la voirie, le centre d'action sociale ou les écoles. Dans tous les cas, il est fonctionnaire territorial.

Où exerce-t-il ?

On le trouve dans toutes les collectivités locales. Il travaille directement sous l'autorité du maire, du conseil général ou régional au sein même de l'institution.

Compétences pour être Cadre administratif territorial

Qualités requises
Polyvalent :

La diversité des tâches qui lui incombent, surtout dans les petites communes, où il peut être amené à gérer l'ensemble des services à lui tout seul, demande une grande capacité d'adaptation.

 

Diplomate :

Comme dans tous les domaines qui ont trait à la politique et à sa mise en œuvre, négociations, relations publiques et contacts avec les administrés font partie du quotidien et impliquent tact et finesse.

 

 

Ouvert :

Son évolution de carrière peut le conduire à changer fréquemment de ville ou de région. Il doit s'adapter au contexte et aux mœurs locales, ainsi qu'à la personnalité des élus.

Savoir-faire

  • - Concevoir les orientations et les objectifs stratégiques des programmes d'action des pouvoirs publics
  • - Définir les objectifs et les moyens des programmes d'action des pouvoirs publics et en négocier les financements
  • - Décliner les programmes d'action aux niveaux régionaux, départementaux ou auprès d'établissements publics
  • - Contrôler et évaluer la mise en œuvre et l'application des décisions du Gouvernement (enquête, audit, groupes de travail)
  • - Réaliser un bilan d'actions
  • - Proposer des solutions correctives
  • - Proposer des axes d'amélioration
  • - Coordonner les directions d'un Ministère ou d'une administration et répartir les activités entre les responsables de service
  • - Animer une réunion
  • - Définir des programmes d'action des pouvoirs publics
  • - Préparer des projets de loi ou de règlements pour le Gouvernement et élaborer des documents de présentation pour le Parlement
  • - Vérifier le respect de la réglementation et de l'utilisation des fonds publics par les administrations déconcentrées, les Etablissements publics et les organismes bénéficiaires
  • - Animer des commissions et en effectuer le compte rendu auprès des instances parlementaires, des observatoires
  • - Assister un Ministre dans l'orientation et l'élaboration de la politique des pouvoirs publics et dans la conduite des affaires du Ministère

Savoir

  • - Management
  • - Techniques de prévention et de gestion de conflits
  • - Techniques commerciales
  • - Droit constitutionnel
  • - Droit administratif
  • - Finances publiques
  • - Outils bureautiques
  • - Législation sociale
  • - Techniques de communication
  • - Gestion de projet
  • - Gestion budgétaire
  • - Techniques d'animation d'équipe
  • - Administration centrale
  • - Politique extérieure
  • - Défense nationale
  • - Développement économique
  • - Aménagement du territoire

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Cadre administratif territorial

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Attaché territorial

1 795 € à 3 111

Attaché principal

2 290 € à 3 715 €

Directeur territorial

2 770 € à 3 786 €

Attaché hors classe

3 022 € à 4 531 €

 

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-territoriale-attache-territorial/1/2.htm

Emploi

Autant dire que les débouchés sont importants dans les collectivités locales, puisque la France ne compte pas moins de 36 000 communes, 100 départements et 26 régions. Les OPHLM (offices publics d'habitation à loyer modéré), l'OPAC (office public d'aménagement et de construction) ou les caisses de crédit municipal recrutent également des cadres administratifs territoriaux pour gérer leurs services.

 

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=K1401&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

Choisir ma formation pour devenir Cadre administratif territorial

Pour exercer le métier de cadre administratif territorial, vous pouvez vous présenter à deux concours :

Premièrement, celui d'attaché territorial avec, en poche, un diplôme de niveau bac + 3, de préférence en droit ou administration économique et sociale.
Ce concours, organisé par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), est ouvert aux candidats de nationalité française ou aux ressortissants des États membres de la Communauté européenne.

Si vous réussissez le concours, vous êtes inscrits sur une liste d'aptitude. Il faut ensuite postuler sur les emplois déclarés vacants par les collectivités territoriales. Une fois engagé, vous êtes nommés stagiaires. Vous devrez alors suivre un stage d’une durée d’un an (avec possibilité de le prolonger d’un an) ainsi qu’une formation de cinq jours dans un Instituts national spécialisé des études territoriales. Les stagiaires sont ensuite titularisés.

Deuxièmement, le concours d'administrateur territorial. Il est accessible aux bac+3 ou aux titulaires d'un des diplômes exigés à l'entrée de l'ENA (Ecole nationale d'administration), les plus adaptés étant ceux obtenus en sciences politiques.

Une fois le concours réussi, votre formation initiale d'application dure dix-huit mois et se déroule à l'Institut national des études territoriales de Strasbourg. Elle s'achève par l'inscription des élèves-administrateurs sur liste d'aptitude. Devenu administrateur, vous pouvez être recrutés par les collectivités territoriales en fonction des emplois déclarés vacants.

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K1401

Aucune formation liée n'a été trouvée pour ce métier.

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier