Construction, bâtiment et travaux publics

Miroitier

Pose de fermetures menuisées
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 100€ bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Poseur(euse)-monteur(euse) en miroiterie
Techniverrier(ière)
Vitrier(ère)
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Travailler un matériau

Description

Le miroitier est le spécialiste de la coupe et de la pose des produits verriers, tels que fenêtres, vitrines, vérandas, miroirs ou encore cabines de douches.

 

Activités principales

Qu'il s'agisse de décoration ou d'isolation, le miroitier utilise le verre pour fabriquer des fenêtres, des vitrines, des cabines de douches, des portes automatiques ou encore des vérandas. Il réalise également des encadrements de miroir.

Comment travaille-t-il ?

Vitres, parois d'aquarium, tables en verre... les objets réalisés par le miroitier sont variés. Après avoir dessiné et défini les mesures de l'objet, il découpe le verre avec un diamant ou à l'aide d'une machine à commandes numériques. Il peut réaliser des encoches dans le verre, des biseaux ou même des gravures. Puis, il se rend sur le chantier ou chez le particulier pour effectuer la pose. Le miroitier travaille sur quantité de matériaux : le verre, bien sûr, mais aussi l'aluminium, le bois ou le métal, notamment pour les encadrements de fenêtres ou les vitrines.

Où exerce-t-il ?

Les entreprises spécialisées dans le travail du verre sont soit des transporteurs négociants, soit des entrepreneurs installateurs. Les premières créent des vitrages élaborés, comme les verres trempés ou les verres isolants, les secondes réalisent des produits plus courants, comme les fenêtres, les vérandas ou les devantures de magasin. Toutes embauchent des miroitiers. Les PME du bâtiment embauchent aussi souvent des miroitiers, mais seulement pour des missions de courte durée.

Compétences pour être Miroitier

Qualités requises
Méticuleux :

Le miroitier est extrêmement précis lors de la découpe. Il doit appliquer les mesures et les formes au millimètre près, et travailler proprement.

Rigoureux :

Il doit tenir compte de nombreux paramètres dans l'exercice de son métier : respect des délais de fabrication et des budgets, gestion des relations avec des clients souvent très différents, mais toujours très exigeants, attention soutenue pour la découpe du verre.

Curieux :

Le métier s'ouvre de plus en plus aux technologies numériques. Le miroitier doit s'adapter à ces évolutions par le biais de la formation continue.

Savoir-faire

  • - Organiser un poste de travail
  • - Couper les éléments de fermetures menuisées
  • - Démonter une fermeture menuisée et vérifier l'état du support
  • - Fixer des éléments menuisés
  • - Réaliser l'étanchéité de l'ensemble support/châssis et poser les mousses de polyuréthane, joints, bandes adhésives, cornières, ...
  • - Contrôler le fonctionnement d'un outil ou équipement
  • - Poser le vitrage sur un porteur
  • - Installer une serrure et des accessoires de fermeture
  • - Réaliser des relevés dimensionnels sur site
  • - Établir une commande
  • - Réaliser des éléments menuisés sur mesure

Savoir

  • - Techniques de pose de fermetures
  • - Techniques de maçonnerie
  • - Menuiserie bois
  • - Menuiserie aluminium
  • - Menuiserie PVC
  • - Normes d'isolation phonique
  • - Procédés d'étanchéité
  • - Caractéristiques des verres et polycarbonates
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Techniques de traçage
  • - Prise de mesures
  • - Équerrage
  • - Prise d'aplomb et de niveau
  • - Méthodes de contrôle d'étanchéité
  • - Caractéristiques des profilés

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Miroitier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la pose de fermetures menuisées dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Miroitier

Pour accéder au métier de miroitier, vous pouvez préparer en 2 ans après la classe de 3ème un CAP menuisier en aluminium-verre.

Un bac professionnel menuiserie aluminium-verre, en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après le CAP, peut également être envisagé. Il permet de se voir confier des responsabilités en matière d’organisation et d’animation d’équipes.

Niveau bac toujours, le brevet professionnel (BP) menuisier aluminium-verre, accessible aussi après un CAP, permet de créer sa propre entreprise.
Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, comme le titre professionnel (TP) poseur-installateur de menuiseries, fermetures et équipements ou le TP menuisier aluminium.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1607

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier