Services à la personne et à la collectivité

Moniteur d'auto-école

Niveau d'accès Sans niveau particulier
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 1 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Enseignant(e) de la conduite automobile et de la sécurité routière
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Enseigner, former, transmettre

Description

Le moniteur d’auto-école forme les futurs conducteurs au pilotage d’un véhicule et à sa maîtrise afin d’obtenir le permis approprié (auto, moto, poids lourds, etc.)

 

Activités principales

Le métier de moniteur d'auto-école consiste à enseigner la conduite sur voitures, poids lourds ou motos. Ce professionnel assure la pratique, mais aussi l'enseignement théorique du code de la route. Enfin, il peut être sollicité pour participer, dans les écoles ou les communes, à des actions de prévention pour la sécurité routière en collaboration avec la gendarmerie.

Comment travaille-t-il ?

Le moniteur d'auto-école enseigne, à un élève à la fois, le maniement technique d'un véhicule : démarrage, mise en route des essuie-glaces, réglage des rétroviseurs, utilisation des pédales, réalisation de manœuvres, etc. Il fait prendre conscience des dangers de la route et responsabilise les futurs conducteurs. Calme, patience, prudence, civisme, c'est un véritable code de comportement qu'il doit transmettre. Enfin, le moniteur d’auto-école entraîne les futurs conducteurs à respecter le code de la route lors de projections de diapositives ou de films mettant en scène un conducteur dans diverses situations de conduite. Le futur conducteur peut ainsi assimiler la signification des panneaux de signalisation, comprendre les priorités à respecter, etc.

Où exerce-t-il ?

Assis toute la journée dans une voiture spécialement équipée de doubles commandes, il enchaîne les cours heure après heure. Pour les séances de code, il reste souvent debout pour fournir ses explications.

Le nombre de petites structures (moins de 5 salariés) tend à diminuer au profit d'entreprises plus grandes. Cette concentration ne se fait pas au détriment des effectifs de moniteurs qui continuent à progresser, notamment en Ile-de-France où le nombre de futurs conducteurs à former est très important.

Entre 2012 et 2016, le nombre d’auto-écoles, en France, n’a cessé de progresser : sur cette période, près de 2 500 auto-écoles ont ainsi été immatriculées, contre près de 850 radiés.

Compétences pour être Moniteur d'auto-école

Qualités requises
Disponible :

Les élèves du moniteur d’auto-école étant peu ou pas disponibles en journée, celui-ci doit être sur le pied de guerre jusque tard le soir, ainsi que le samedi.

 

Vigilant :

À bord de la voiture à doubles commandes, le moniteur d’auto-école doit être très attentif aux comportements de son élève pour le corriger et éviter les dangers d'une conduite encore maladroite.

 

 

Pédagogue :

Le moniteur d’auto-école est un enseignant. Il sait expliquer et désamorcer peurs et crispations de son élève.

Savoir-faire

  • - Évaluer le nombre d'heure de code, de conduite ou de pilotage
  • - Renseigner sur le déroulement des cours
  • - Enseigner une discipline à un groupe de personnes
  • - Former à la conduite d'un véhicule
  • - Accompagner un élève dans l'apprentissage de la conduite
  • - Évaluer la conduite d'un élève
  • - Renseigner des documents de suivi et d'évaluation d'un élève
  • - Contrôler une maintenance
  • - Organiser le planning des activités
  • - Actualiser des outils de formation / pédagogiques
  • - Concevoir des outils de formation / pédagogiques
  • - Déterminer les capacités des candidats à la conduite de véhicules (voitures, poids lourds, motos)

Savoir

  • - Règles de conduite et de sécurité routière
  • - Mécanique
  • - Outils bureautiques
  • - Techniques pédagogiques
  • - Règles de sécurité routière
  • - Sensibilisation à la prévention des risques
  • - Permis de conduire A
  • - Permis de conduire B
  • - Permis de conduire D
  • - Permis de conduire E
  • - Brevet pour l'Exercice de la Profession d'Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière (BEPECASER)
  • - Brevet pour l'Exercice de la Profession d'Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière (BEPECASER) mention deux-roues

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Moniteur d'auto-école

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la formation en conduite de véhicules dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Moniteur d'auto-école

Pour exercer le métier de moniteur d’auto-école, vous devez, de prime abord, décrocher une autorisation d’enseigner que vous délivre la préfecture. Celle-ci est valable pendant cinq ans.

Pour obtenir ce précieux sésame, voici les conditions requises :

  • Vous devez être titulaire, depuis l’arrêté du 20 avril 2016, du titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière, de niveau III en remplacement du brevet pour l’exercice de la profession d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière (BEPECASER) de niveau IV, auquel il succède en tant que principale voie d’accès à la profession. Environ neuf mois de formation vous sont nécessaires pour obtenir ce titre. Renseignement, notamment, auprès de l’Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA) pour vous former en Ile-de-France : https://www.afpa.fr/formationqualifiante/enseignant-de-la-conduite-et-de-la-securite-routiere
  • Vous devez être âgé d’au moins 20 ans
  • Vous devez posséder le permis B depuis au moins deux ans.
  • Vous devez, ainsi que le recommandent de nombreux centres de formation qui préparent à ce titre, être dotés d’un niveau de culture générale bac.

Par la suite, vous pouvez compléter ce titre professionnel par deux certificats complémentaires de spécialisation (CCS) qui valident des compétences complémentaires : CCS deux-roues et CCS groupe lourd. Ces CCS ont vocation à vous constituer un parcours d'évolution professionnelle vous permettant, en tant qu’enseignant, de vous spécialiser progressivement. A noter qu’ils n'apportent pas de qualification supplémentaire et ne sont accessibles qu'aux titulaires du titre professionnel suscité.

Formation continue

Le métier de moniteur d’auto-école est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. Le titre professionnel d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière peut notamment être décroché au sein d’un des nombreux centres d’ECF en Ile-de-France. Pour localiser le plus proche de chez vous, suivre ce lien : http://www.ecf.asso.fr/Trouvez-votre-centre?formation=3327&categorie=2096&da=2096

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K2110

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier