Santé

Orthoptiste

Niveau d'accès Bac + 3 à bac + 4
Statut
Salarié
Indépendant
Fonctionnaire
Salaire moyen

2 300 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Centres d'intérêt Aider, conseiller, accompagner Soigner

Description

Spécialiste de la rééducation de la vision, l’orthoptiste prend en charge des problèmes oculaires qui ne sont traités ni à l’aide de lunettes, ni par la chirurgie.

 

Activités principales

L'orthoptiste prend en charge tous les troubles de la vision, qu'ils soient causés par une malformation de naissance, une opération chirurgicale ou une maladie oculaire : strabisme, fatigue visuelle, malvoyance, etc. Il dépiste, rééduque ou réadapte les troubles oculaires des enfants et adultes, des nourrissons aux personnes âgées. Il intervient toujours sur prescription d'un médecin.

Comment travaille-t-il ?

Assis face à son patient, l'orthoptiste observe minutieusement chacun de ses yeux. Il établit alors un bilan de ses capacités visuelles. Suivant son âge et son problème visuel, il lui indique les exercices à effectuer pour corriger ou soigner ses troubles. Divers appareils de mesure et de rééducation lui permettent de faire travailler les deux yeux, ensemble ou séparément. Il faut généralement plusieurs séances de rééducation pour améliorer la vue. L’orthoptiste peut également procéder à des examens de l’œil et de l’acuité visuelle (évaluation de la myopie ou de l’astigmatisme, examen de la rétine, mesure de la pression intra-oculaire, etc.).

Où exerce-t-il ?

La plupart des orthoptistes travaillent dans un cabinet privé, mais ils peuvent aussi travailler au sein d'un service hospitalier d'ophtalmologie ou être salariés d'un centre de soins. En Île-de-France, on dénombrait environ 1 100 orthoptistes en 2018 dont 40 % exerçant sous le statut de salarié (Source : Drees).

Compétences pour être Orthoptiste

Qualités requises
Ouvert :

L'écoute et l'attention sont essentielles pour bien comprendre les troubles des patients. L’orthoptiste les incite, par son enthousiasme, à participer activement à leur rééducation.

 

Patient :

Il faut parfois établir un bilan long et minutieux avant même de commencer la rééducation, qui elle-même peut s'avérer difficile.

 

Précis :

Toute mesure ou exercice touchant à l'œil exige des gestes sûrs, une évaluation au quart de millimètre : aucune erreur n'est permise.

 

Savoir-faire

  • - Identifier le besoin du patient et l'informer sur la démarche orthoptique (objectifs, étapes, ...)
  • - Cerner le type de dysfonctionnements (strabisme, non convergence), les difficultés (maux de tête, vision double) et l'environnement du patient
  • - Déterminer le besoin de rééducation orthoptique à partir de tests et informer le patient
  • - Concevoir le projet de rééducation ou de réadaptation orthoptique et arrêter les conditions d'intervention selon la situation du patient
  • - Concevoir le programme de la séance d'orthoptie et adapter les exercices selon les réactions du patient
  • - Réaliser le bilan de fin de rééducation avec la personne et échanger des informations avec le médecin, l'enseignant, ...
  • - Renseigner des documents médico-administratifs
  • - Procéder à des examens visuels
  • - Pratiquer une rééducation en basse vision (coordination sensori-motrice, mémoire visuelle, ...) et former un patient à l'utilisation d'aides visuelles
  • - Informer et conseiller un patient ou son entourage sur des équipements (matériel grossissant, ...), des aménagements d'espaces, des éclairages adaptés, ...

Savoir

  • - Techniques de mesure de l'acuité visuelle
  • - Pathologies dégénératives
  • - Classification internationale des déficiences
  • - Grille de codification Sécurité Sociale
  • - Neurophysiologie
  • - Techniques d'exploration visuelle
  • - Techniques d'établissement de la courbe d'adaptation à l'obscurité
  • - Techniques d'électrophysiologie oculaire
  • - Techniques de mesure de la tension oculaire
  • - Techniques de rétinographie
  • - Techniques d'exploration du sens chromatique
  • - Rééducation basse vision

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Orthoptiste

Secteur public

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.
 

Orthoptiste 

1 818 €


Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles brutes en début de carrière dans la fonction publique hospitalière, hors primes et indemnités, pour l’année 2019.

Consulter la grille indiciaire orthoptiste :

https://www.emploi-collectivites.fr/grille-indiciaire-hospitaliere-orthoptiste/1/6301.htm
 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'orthoptique dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Orthoptiste

Le métier d’orthoptiste est accessible avec un diplôme de niveau bac + 3.

Formation initiale

Pour exercer ce métier, vous devez être titulaire du certificat de capacité d'orthoptiste. Il se prépare en 3 ans après un bac, de préférence scientifique, au sein d’une université disposant d’un pôle de formation en orthoptique.

L'entrée en formation est soumise à un concours avec des épreuves de sciences de la vie et de physique. Les étudiants qui accèdent à cette formation sont très peu nombreux (environ 400 places sont offertes chaque année).

Le diplôme d'orthoptiste donne l'inscription de plein droit en licence de sciences sanitaires et sociales et en sciences de l'éducation. Il permet aussi de s'inscrire, après un examen de compétences, en licence professionnelle dans le domaine de la vision à l’université Paris Sud. 

 

Formation continue

Comme les autres professionnels de santé, les orthoptistes ont l’obligation de se former régulièrement tout au long de leur carrière. Des organismes de formation agréés permettent de suivre des modules de perfectionnement ou de spécialisation. 

Après quatre années de pratique, les orthoptistes ont également la possibilité de préparer le diplôme de cadre de santé.

Les personnes souhaitant se réorienter vers le métier d’orthoptiste peuvent préparer le certificat de capacité d'orthoptiste par la voie de la formation continue des adultes.
 


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=J1407

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier