Construction, bâtiment et travaux publics

Plâtrier

Application et décoration en plâtre, stuc et staff
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 500€ bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Plâtrier(ère) plaquiste Plâtrier(ère) staffeur(euse)
Plâtrier(ère) staffeur(euse)
Centres d'intérêt Travailler dehors Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Travailler un matériau

Description

Spécialiste du second œuvre, le plâtrier pose les cloisons en plâtre et applique tous les enduits intérieurs et extérieurs.

 

Activités principales

Le plâtrier intervient lorsque les travaux de gros œuvre ont été réalisés. Il pose les cloisons en plâtre et applique tous les enduits intérieurs et extérieurs. Il réalise également des travaux de décoration comme des moulures en plâtre.

Comment travaille-t-il ?

Le plâtrier débute son chantier par le montage d’un échafaudage et la préparation des surfaces, lorsque cela est nécessaire. Puis, il « gâche » le plâtre en le mélangeant avec de l’eau. Selon sa spécialité, il peut ensuite exécuter différentes opérations. Le plâtrier maçon pose les isolants thermiques ou acoustiques, monte des cloisons de séparation en briques de plâtre ou en placoplâtre. Il passe les enduits sur les murs et les plafonds. Il peut aussi utiliser des machines à projeter le plâtre. Le plâtrier peintre exécute les travaux de peinture après la pose des plâtres. Quant au staffeur ornemaniste, il crée des éléments de décoration, comme les rosaces ou les moulures de plafond. Enfin, le stucateur réalise le stuc - mélange de couleurs, de poudres, de marbres et de plâtres - imitant la pierre.

Où exerce-t-il ?

Les plâtriers travaillent principalement pour des entreprises du BTP (bâtiment et travaux publics).

Compétences pour être Plâtrier

Qualités requises
Rapide :

Le plâtre sèche extrêmement vite, le plâtrier ne doit pas perdre de temps pour effectuer ses travaux.

Soigneux :

Les décorations et les enduits à réaliser demandent une grande minutie.

Résistant :

Le plâtrier est exposé à la poussière. Ses mains sont dans l'eau froide toute la journée et, de plus, il est souvent perché à de grandes hauteurs sur des échafaudages. Une bonne résistance physique est indispensable.

Savoir-faire

  • - Déterminer les techniques de mise en œuvre de l'ouvrage
  • - Constituer le stock de matières premières et de consommables
  • - Tracer les plans, croquis de l'ouvrage en staff, stuc, ... ou déterminer l'implantation des cloisons à partir du plan de construction
  • - Poser des appuis de fixation
  • - Enduire des supports
  • - Poncer des supports
  • - Préparer du plâtre, staff ou stuc
  • - Réaliser et lisser les joints
  • - Poser des éléments de finition de structure
  • - Poser un élément de décoration
  • - Intervenir sur des monuments historiques
  • - Intervenir sur des œuvres / ouvrages neufs
  • - Intervenir sur la rénovation d'œuvres / ouvrages spécifiques
  • - Monter un échafaudage
  • - Réaliser des ouvrages ou revêtements d'ouvrages
  • - Réaliser des plafonds
  • - Réaliser des éléments courbes, cintrés
  • - Réaliser des ornements architecturaux
  • - Monter des cache-gaines ou des conduits
  • - Monter des cloisons ou faux-plafonds
  • - Installer des isolations phoniques
  • - Installer des isolations thermiques ou anti feu

Savoir

  • - Techniques de projection pneumatique
  • - Techniques de moulage
  • - Techniques de coulage
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Techniques de sculpture de moulure
  • - Propriétés du plâtre
  • - Dessin de détail
  • - Dessin d'ensemble
  • - Machines à projeter
  • - Géométrie
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • - Outils manuels de maçonnerie
  • - Normes de la construction
  • - Histoire de l'art
  • - Styles architecturaux
  • - Principes de conservation préventive
  • - Techniques de restauration
  • - Prise d'empreinte d'ouvrage
  • - Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied (CACES R 408)
  • - Montage, démontage et utilisation des échafaudages roulants (CACES R 457)
  • - Caractéristiques de la chaux
  • - Caractéristiques des enduits
  • - Plâtre en poudre
  • - Caractéristiques du staff
  • - Caractéristiques du stuc
  • - Caractéristiques des armatures
  • - Procédés de fixation mécanique
  • - Techniques de gravure
  • - Techniques de peinture décorative
  • - Techniques de patine
  • - Traçage à main levée
  • - Caractéristiques des matériaux composites
  • - Procédés de fixation mécanique

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Plâtrier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'application et décoration en plâtre, stuc et staff dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Plâtrier

Vous pouvez accéder au métier plâtrier, en 2 ans après la classe de 3ème, avec un CAP plâtrier-plaquiste ou un CAP staffeur ornemaniste.

Après le CAP, il est possible de préparer en 1 an la mention complémentaire (MC) plaquiste.

Le bac professionnel aménagement et finition du bâtiment, accessible en 3 ans après la 3ème ou 2 ans après le CAP, permet d’avoir des responsabilités plus importantes lors de la préparation des chantiers, puis pendant les chantiers.

Niveau bac, le brevet des métiers d’art (BMA) volumes : staff et matériaux associés et le brevet professionnel (BP) métiers du plâtre et de l'isolation se préparent également en 2 ans après un CAP. Le 1er permet d’approfondir son savoir-faire technique, le 2nd donne accès plus rapidement aux fonctions de chef d'entreprise.

Enfin, à bac + 2, le BTS aménagement-finition donne vite accès à des postes d'encadrement d'équipes. Il est accessible en 2 ans après un bac STI2D spécialité architecture et construction, un brevet professionnel (BP) ou un bac professionnel (avec un bon dossier scolaire).

Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, notamment le titre professionnel (TP) plâtrier.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1601

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier