Commerce, vente et grande distribution

Primeur

Vente en alimentation
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Indépendant
Salaire moyen

Salaire moyen : 1 600 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Marchand(e) de fruits et légumes
Vendeur(euse) de primeurs
Vendeur(euse) en produits frais
Centres d'intérêt Organiser, planifier, gérer

Description

Le primeur, intermédiaire entre le producteur et le client final, fait le commerce des fruits et des légumes au sein de son espace de vente.
Activités principales

Le métier de primeur consiste à sélectionner des fruits et légumes auprès de fournisseurs (ou grossistes) puis à les proposer à la vente au détail aux clients finaux. Le primeur gère également son espace de vente (organisation des rayons) et peut-être amené à réaliser des préparations à base de fruits et légumes (découpes fraîches, par exemple).

Comment travaille-t-il ?

Après avoir sélectionné son réseau de fournisseurs et grossistes avec qui il aura négocié les conditions d’achats, le primeur réceptionne la marchandise dans son point de vente et s’assure de la bonne conformité de la livraison en lien avec ses commandes. Le primeur, ensuite, réalise la mise en place des étales en mettant bien en valeur ses fruits et légumes ; puis il vérifie les étiquetages s’assurant ainsi des bons prix adossés aux bons produits, sans oublier leur origine. Une fois réalisé ce travail de préparation, le primeur accueille ses clients, les informe sur les produits, les sert et réalise les encaissements. Le primeur peut également être amené à réaliser de la livraison chez le particulier ou au sein de collectivités (école, crèches, maison de retraite, etc.), puis à réaliser des préparations qu’il commercialisera dans sa boutique (corbeille de fruits, fraîche découpe, jus, tartes, etc.)

Où exerce-t-il ?

Le primeur travaille dans sa boutique. Il se déplace aussi quasi quotidiennement chez ses fournisseurs afin de s’approvisionner.

On compte aujourd'hui 14 600 commerces spécialisés en fruits et légumes (marchés et points de vente) sur toute la France, pour un chiffre d’affaires proche des 4 milliards d’euros.

Les commerces en fruits et légumes pratiquent majoritairement la vente sur éventaires et marchés : 61 %. 46 % font de la vente en magasin et les 4 % de la vente ambulante. En moyenne, les commerces en fruits et légumes sont ouverts 9 heures par jour, aussi bien en semaine que le samedi. 60 % sont ouverts le dimanche pour une durée moyenne de 5h30.

Compétences pour être Primeur

Qualités requises
Résistant :

Le métier de primeur commence très tôt le matin, dès 5h30, lorsqu’il s’agit de s’approvisionner chez son fournisseur. Il finit tard, souvent au-delà de 19h, afin de servir quotidiennement un maximum de clients.

 

Marketeur :

La profession de primeur ne consiste pas uniquement à vendre de la marchandise. Il convient également de la mettre soigneusement en scène pour séduire autant que faire se peut le chaland.
 

Gestionnaire :

Le primeur se doit de définir précisément, et ce de façon régulière, ses besoins en produits en fonction de son stock existant et de la saison. Car gare au gaspillage !

Savoir-faire

  • - Disposer des produits sur le lieu de vente
  • - Ranger des produits ou marchandises selon leurs dates de validité et les conditions de conservation
  • - Accueillir une clientèle
  • - Proposer un service, produit adapté à la demande client
  • - Contrôler l'état de conservation d'un produit périssable
  • - Retirer un produit impropre à la vente
  • - Renseigner le support de suivi de traçabilité des marchandises (dates de livraison, relevés des températures, numéros de lot, etc.)
  • - Suivre l'état des stocks
  • - Définir des besoins en approvisionnement
  • - Préparer les commandes
  • - Entretenir un espace de vente
  • - Entretenir un poste de travail
  • - Nettoyer du matériel ou un équipement
  • - Vendre des produits ou services
  • - Réaliser la coupe de produits frais
  • - Dresser des plats pour le service
  • - Réaliser la mise en rayon
  • - Préparer des salades
  • - Encaisser le montant d'une vente
  • - Livrer une commande
  • - Réaliser un inventaire
  • - Réaliser une gestion administrative
  • - Réaliser une gestion comptable
  • - Réceptionner un produit
  • - Vérifier la conformité de la livraison
  • - Réaliser le comptage des fonds de caisses

Savoir

  • - Utilisation d'engins de manutention non motorisés (transpalette, diable, etc.)
  • - Techniques d'inventaire
  • - Logiciels de gestion de stocks
  • - Argumentation commerciale
  • - Gestes et postures de manutention
  • - Gestion des stocks et des approvisionnements
  • - Techniques de vente
  • - Stockage de produits alimentaires
  • - Chaîne du froid
  • - Règles d'hygiène et de sécurité alimentaire
  • - Utilisation d'appareils de lecture optique de codes-barres (pistolet, flasheur, etc.)
  • - Fruits et légumes
  • - Produits biologiques
  • - Techniques de conditionnement
  • - Procédures d'encaissement
  • - Outils bureautiques
  • - Chiffrage/calcul de coût
  • - Gestion administrative
  • - Gestion comptable
  • - Règles de tenue de caisse

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Primeur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la vente en alimentation dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Primeur

Pour exercer le métier de primeur, plusieurs voies vous sont offertes.

Pour commencer dans le métier de primeur en qualité d’employé, la première voie consiste à décrocher un CAP employé de vente spécialisé option A (produits alimentaires). Ce diplôme se prépare, en Île-de-France, au sein d’une vingtaine d’établissements, dont au CFA campus des métiers et de l'entreprise (Bobigny, 93) ; au CFA de la chambre de métiers et de l'artisanat des Yvelines (Versailles, 78) ; ou au CFA des commerces de l'alimentation (Paris).

Une deuxième voie possible consiste à obtenir, après votre CAP, un bac professionnel commerce (en alternance ou en apprentissage), diplôme qui se prépare, dans notre région, dans un très grand nombre d’établissements (plus de 150). Ce diplôme vous assurera également davantage de chance de décrocher un emploi, ainsi que des compétences plus solides pour lancer votre affaire.

A noter qu’à la rentrée 2018 sera la lancé le premier CAP primeur (la liste des établissements qui délivreront ce diplôme reste pour l’heure inconnue).

Formation continue

Le métier de primeur est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. De nombreux parcours et perfectionnements sont possibles. Vous pouvez, ainsi, suivre le CQP de vendeur conseil primeur. Cette formation est en alternance sur la base d’un temps plein en entreprise. La formation en centre s’étire sur environ 340 heures et la formation en entreprise sur 180 heures. (Renseignements : http://www.afflec.fr/Default.aspx?lid=1&rid=124&rvid=17)

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=D1106

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier