Industrie

Soudeur

Soudage manuel
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 100 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Braseur(euse)
Opérateur(trice) en technique de soudage
Soudeur(euse) à l’arc électrique
Soudeur(euse) à l’arc semi-automatique
Soudeur(euse) TIG
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Travailler un matériau

Description

Le soudeur, qui assemble par fusion tout type de pièces de métal, est un professionnel très recherché dans tous les domaines de l’industrie.

 

Activités principales

Le soudeur assemble des pièces métalliques de toutes sortes, du chauffe-eau à la baignoire, en passant par les chariots de supermarché, les pièces automobiles, les tuyauteries industrielles, les rails ferroviaires, certaines toitures, des pièces navales ou aéronautiques... Il utilise pour cela différentes techniques de soudage : à la flamme, à l’arc électrique ou semi-automatique, à l’électrode enrobée, au chalumeau oxyacétylénique, au plasma, au fil fourré, etc.

Comment travaille-t-il ?

Le soudeur étudie les documents techniques, qui lui permettent notamment de connaître la nature et les caractéristiques physiques des matériaux à souder. Il détermine ensuite l'ordre de montage et l'outil le plus approprié pour réaliser la soudure. Protégé par un masque, des gants et parfois un vêtement spécial, il chauffe les matériaux à l'aide d'un arc ou d'une machine à souder par faisceaux d'électrons, afin de les assembler définitivement. L'automatisation des machines demande de plus en plus de qualification et une capacité d'adaptation aux nouvelles technologies.

Où exerce-t-il ?

Les soudeurs sont très demandés dans les grandes industries traditionnelles de métallurgie, chimie, pétrochimie, automobile, aéronautique, mais également dans des secteurs de pointe comme le nucléaire ou l'aérospatiale. Le métier est donc de plus en plus qualifié et pointu. Le secteur du BTP (bâtiment et travaux publics) recrute également des soudeurs pour tous ses chantiers. En Ile-de-France, ce sont principalement les secteurs de la construction automobile, la construction aéronautique, la production d'équipements mécaniques (machines-outils, etc.) et du bâtiment qui emploient des soudeurs.

Compétences pour être Soudeur

Qualités requises
Résistant :

Station debout prolongée, maniement de matériaux ou d'outils lourds : le quotidien du soudeur n'est pas de tout repos.

Habile :

Qu'il s'agisse de pièces de grande taille comme dans l'automobile, ou de petites soudures pour la serrurerie, le métier exige une grande précision.

Consciencieux :

Un pilier ou un châssis mal soudé peut causer un accident grave. Le soudeur participe par exemple à la fabrication de bâtiments ou de véhicules, et toute négligence de sa part peut être catastrophique.

Savoir-faire

  • - Identifier les matériaux et les différentes soudures appropriées selon les instructions, documents techniques, plans, ...
  • - Régler les paramètres des machines et des équipements
  • - Contrôler le fonctionnement d'un outil ou équipement
  • - Préparer les joints et positionner les pièces, plaques, tubes, profilés entre eux ou sur un support
  • - Assembler et souder différents éléments entre eux ou sur le support
  • - Contrôler la conformité des soudures, des constructions et assemblages
  • - Évaluer les défauts et effectuer les opérations de reprise ou de finition (bord, dépôt, surface, ...)
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné

Savoir

  • - Mécanique
  • - Métallurgie
  • - Techniques de coupage thermique
  • - Utilisation de gabarit
  • - Métrologie
  • - Utilisation d'outillages manuels
  • - Utilisation d'outillages électroportatifs (scie électrique, ponceuse, ...)
  • - Lecture de plan, de schéma

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Soudeur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du soudage manuel dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Soudeur

Pour accéder au métier de soudeur, vous pouvez préparer un CAP réalisations industrielles en chaudronnerie ou soudage option soudage ou un CAP serrurier métallier, complétés (en 1 an) par une mention complémentaire (MC) technicien en soudage (à Bondoufle, 91).

En 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du secteur, vous pouvez aussi opter pour le bac professionnel technicien en chaudronnerie industrielle, qui permet d’acquérir des connaissances approfondies sur les procédés d’assemblage des métaux.

Niveau bac toujours, il existe également un BP métallier. Ce diplôme permet une spécialisation en 2 ans après un CAP, à condition d’avoir un très bon dossier scolaire.


Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, comme le certificat de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM) soudeur industriel ou le titre professionnel soudeur.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2913

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier