Services à la personne et à la collectivité

Surveillant d'établissement pénitentiaire

Sécurité publique
Niveau d'accès Sans niveau particulier
Statut
Fonctionnaire
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Gardien(ne) de prison
Surveillant(e) de prison
Surveillant(e) de centre pénitentiaire
Centres d'intérêt Défendre, secourir, protéger

Description

Le surveillant d’établissement pénitentiaire a pour mission d’assurer la garde, la surveillance et la sécurité des détenus de prison, ainsi que de contribuer à leur réinsertion sociale.

 

Activités principales

Le métier de surveillant d'établissement pénitentiaire consiste à prendre en charge la sécurité des prisons et de leur fonctionnement quotidien. Dans les maisons d'arrêt, où les détenus attendent leur jugement, le surveillant d'établissement pénitentiaire remplit des missions de contrôle et de garde.

Comment travaille-t-il ?

Le surveillant d'établissement pénitentiaire assure la fouille des détenus à chaque entrée et sortie de cellule. Il contrôle la distribution des repas. Le rôle de contrôle du surveillant d'établissement pénitentiaire est aussi effectif dans le suivi du courrier : il le réceptionne et lit les lettres qui sont envoyées aux détenus. Il surveille également les prisonniers au moment de leur promenade, à l'atelier quand ils travaillent ou au parloir. Le surveillant d'établissement pénitentiaire fait l'appel plusieurs fois par jour. Il joue un rôle de conseiller pour les inciter à se former ou à travailler en détention.

Où exerce-t-il ?

Le surveillant d'établissement pénitentiaire est un fonctionnaire, recruté par l'administration pénitentiaire pour travailler dans l'un des 188 établissements de France. Debout toute la journée, ses conditions de travail sont difficiles.

Compétences pour être Surveillant d'établissement pénitentiaire

Qualités requises
Observateur :

Le moindre fait ou geste inhabituel peut être annonciateur d'une situation grave : projet d'évasion, tentative de suicide ou mutinerie. Le surveillant d'établissement pénitentiaire est sans cesse à l'affût.

 

Maître de soi :

Le surveillant est en contact permanent avec les détenus. Le bon fonctionnement d'une prison repose en grande partie sur les relations qu'il est capable d'entretenir avec eux.

 

 

Disponible :

Il travaille par roulement, de jour comme de nuit. Les prisons étant surchargées, les conditions de travail du surveillant d’établissement pénitentiaire sont de plus en plus difficiles.

Savoir-faire

  • - Surveiller les lieux, les agissements, les biens et prévenir les risques de trouble à l'ordre public, les atteintes à la sécurité des personnes et des biens
  • - Réaliser les interventions de lutte contre les troubles à la tranquillité et à l'ordre public (maintien de l'ordre, lutte contre la délinquance, la criminalité, etc.)
  • - Contrôler un individu ou un produit
  • - Rechercher et interpeller les contrevenants à la loi, les auteurs d'actes délictueux et les suspects
  • - Établir un rapport d'étude
  • - Réaliser des opérations dans des zones d'accès difficile, en milieu souterrain, en très grande hauteur
  • - Réaliser des interventions de recherche de personnes disparues
  • - Rechercher des produits stupéfiants
  • - Réceptionner, identifier des appels téléphoniques, des alarmes, etc. et déclencher des interventions de secours et d'assistance
  • - Surveiller des lieux par vidéosurveillance
  • - Contrôler les cellules des détenus
  • - Surveiller des détenus

Savoir

  • - Procédure pénale
  • - Maniement d'arme
  • - Utilisation d'équipement de secours et de sauvetage
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Règles de sécurité en milieu carcéral

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Surveillant d'établissement pénitentiaire

Dans la fonction publique, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Surveillant et surveillant principal

1 466 € à 2 178 €

Surveillant brigadier

1 743 € à 2 230 €

 

(Ces montants sont indiqués en rémunérations brutes et correspondent à l’année 2017)

 

http://www.sps-penitentiaire.fr/medias/files/grilles-des-salaires-2018.pdf

Emploi

L'administration pénitentiaire poursuit sa politique de recrutement : selon le Ministère de le Justice, 2 500 nouveaux surveillants d’établissement pénitentiaires ont été recrutés en 2017 (au 1er janvier 2017, l'administration pénitentiaire française comptait 27 849 personnels de surveillance, contre 26 094 en 2013). Un ou deux concours de recrutement sont organisés chaque année à l’ENAP (Ecole nationale d’administration pénitentiaire) : chaque promotion compte environ 500 élèves.

 

Les surveillants pénitentiaires peuvent être affectés dans l'un des 186 établissements pénitentiaires existant en 2017 en France (82 maisons d'arrêt, 97 établissements pour peine, 6 établissements pénitentiaires pour mineurs, 1 établissement public de santé national à Fresnes), selon leur rang de classement obtenu lors de la scolarité. L'Ile-de-France regroupe une vingtaine d'établissements pénitentiaires : maisons d'arrêt, maisons centrales, centres pénitentiaires, centres de semi-liberté, établissements pénitentiaires pour mineurs, etc.

 

https://candidat.pole-emploi.fr/offres/recherche?lieux=11R&motsCles=k1706&offresPartenaires=true&rayon=10&tri=0

Choisir ma formation pour devenir Surveillant d'établissement pénitentiaire

Pour exercer le métier de surveillant d’établissement pénitentiaire, vous devez passer le concours de surveillant à l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire, établissement situé à Agen (Lot-et-Garonne).

 

Pour vous inscrire au concours, voici les prérequis indispensables :

  • Être titulaire du Diplôme national du brevet ou un diplôme équivalent reconnu.
  • Être âgé de 19 ans au moins et 42 au plus tard de l’année en cours.
  • Être de nationalité française.
  • Jouir de ses droits civiques.
  • N’avoir fait l’objet d’aucune condamnation incompatible avec l’exercice du métier de surveillant d’établissement pénitentiaire.
  • Répondre à certaines conditions physiques.

Si vous êtes admis au concours (épreuves écrites et orales), vous suivrez une formation rémunérée (1 200 euros net mensuels) de huit mois dispensée uniquement au sein de l’Ecole nationale de l’administration pénitentiaire basée à Agen. Cette formation se déroule en alternance sous forme de cours (droit pénitentiaire, connaissance des populations prises en charge, gestion du stress, techniques d'intervention, etc.) et de stages pratiques en établissement pénitentiaire.

 

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=K1706

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier