Industrie

Technicien des industries du verre

Pilotage d'installation de production verrière
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : ??? € bruts mensuels

Synonymes
Conducteur(trice) de machine de transformation du verre
Conducteur(trice) de process verrier
Technicien(ne) fusion en industrie verrière
Technicien(ne) en production/transformation de verre
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Faire un travail minutieux précis Travailler un matériau

Description

Recherche, production, recyclage… Le technicien des industries du verre est capable d’intervenir dans des domaines variés grâce à ses compétences pluridisciplinaires.

 

Activités principales

Verre plat des vitres et miroirs, verre creux des verres et flacons, verre technique des instruments optiques, fibre de verre isolante... le technicien des industries du verre intervient dans tous les domaines de fabrication de la verrerie mécanique. Il contribue à la composition de la pâte de verre, puis supervise la fusion et le formage des produits.

Comment travaille-t-il ?

Le technicien des industries du verre assiste en général un ingénieur. Pour fabriquer du verre, il commence par doser les matières premières qui entrent dans sa composition. Il surveille ensuite la fusion des matières, qui est effectuée dans un four chauffé à 1 500°C. Enfin, une fois la pâte homogène et malléable, il donne au verre sa forme définitive, en le coulant dans diverses machines : c'est le formage. En travaillant dans un bureau d'études, son activité est centrée sur la recherche et la mise au point de nouvelles formules de verre ou de machines. Il peut aussi se spécialiser et devenir technicien d'essais pour participer aux contrôles sur ces produits innovants.

Où exerce-t-il ?

Très peu d'entreprises existent, et presque toutes sont situées dans le nord et l'est de la France : la verrerie est une industrie très concentrée. Les plus gros recruteurs sont les fabricants de verre creux mécanique et de verrerie de ménage : verres, bouteilles, flacons, etc. En deuxième position arrivent les fabricants de verre plat : vitres, miroirs pour le bâtiment, la décoration, l'automobile, etc. Les sociétés spécialisées dans le recyclage du verre usagé recrutent également, de même que les laboratoires de recherche sur les matériaux : verre incassable, verre antireflet, verre autonettoyant, fibres de verre...

Compétences pour être Technicien des industries du verre

Qualités requises
Polyvalent :

Mathématiques, physique, chimie et, de plus en plus, mécanique et électromécanique... les compétences nécessaires pour exercer le métier sont variées et sans cesse remises en cause par de nouvelles techniques.

Disponible :

Le technicien des industries du verre assiste l'ingénieur et encadre une équipe d'opérateurs qui, notamment, conduisent les machines : le technicien occupe un poste charnière, qui exige sens du contact et de la communication.

Imaginatif :

Les industries du verre sont un environnement en pleine restructuration : recyclage du verre usagé, transformation des matériaux, invention de nouveaux procédés de fabrication font désormais partie de la mission du technicien.

Savoir-faire

  • - Vérifier l'état de l'installation de fusion/transformation de matières
  • - Définir la composition et la quantité de mélange de silice, calcin, oxydes de fer nécessaire aux approvisionnements et aux changements de gammes
  • - Surveiller le déroulement des phases de fusion/transformation du verre et contrôler la température, le débit, ...
  • - Déterminer les causes de dysfonctionnements
  • - Appliquer les mesures correctives
  • - Repérer et signaler des anomalies
  • - Réaliser un suivi d'activité
  • - Réaliser des actions de communication interne
  • - Intervenir sur un processus d'affinage
  • - Intervenir sur un processus d'argenture
  • - Intervenir sur un processus d'assemblage de feuilles de verre (vitrages isolants, feuilletés)
  • - Intervenir avec des outils à découper, à emboutir
  • - Définir les données de programmation de machines à partir de fiches techniques
  • - Intervenir dans l'étape d'étirage (verre plat, fibre de verre, ...) du processus de transformation de verre (à chaud, à froid)
  • - Intervenir sur un processus de formage par flottage (float) ou définir les données de programmation
  • - Intervenir sur un processus de fusion ou définir les données de programmation
  • - Réaliser la palettisation
  • - Intervenir dans l'étape de recuisson et refroidissement du processus de transformation de verre (à chaud, à froid)
  • - Intervenir sur un processus de traitement de surface
  • - Intervenir sur un processus de trempe (verre trempé, ...)
  • - Réaliser la coulée des fours
  • - Réaliser l'attrempage et le détrempage des fours
  • - Réaliser le rinçage de fours (dépose d'embouts, ...)
  • - Nettoyer un brûleur
  • - Nettoyer des équipements spéciaux
  • - Réaliser le redémarrage de four (brûleur, ...) et de dépollueurs
  • - Contrôler la conformité physico-chimique de matières ou produits
  • - Réaliser des dosages et des prélèvements de produits
  • - Interpréter les résultats d'analyse
  • - Installer, monter et régler des moules et autres outillages (noyaux, cercles, ciseaux, goulottes, rouleaux de lamineuse, ...) et ajuster selon nécessité
  • - Déterminer des actions correctives
  • - Analyser les données d'activité d'une production
  • - Apporter un appui technique aux services qualité, maintenance, méthodes

 

Savoir

  • - Fonctionnement des installations (réfractaires, bouillonneurs, ventilateurs, brûleurs, ...)
  • - Normes qualité
  • - Règles de sécurité
  • - Règles d'hygiène et de propreté
  • - Normes environnementales
  • - Caractéristiques des matières
  • - Logiciel de supervision
  • - Process de fusion du verre
  • - Électricité
  • - Automatisme
  • - Thermique
  • - Régulation et instrumentation
  • - Pilotage en salle de commande
  • - Propriétés des combustibles (fuel, gaz, ...)
  • - Techniques de laminage
  • - Procédés de teinture
  • - Colorimétrie
  • - Chimie
  • - Caractéristiques des tests physico-chimiques
  • - Prélèvement à chaud
  • - Utilisation d'appareils de contrôle et de mesure (analyseur de gaz, pyromètre optique, voltmètre, ...)
  • - Mécanique
  • - Pneumatique
  • - Méthodes et outils de résolution de problèmes
  • - Fusion des métaux
  • - Logiciels de Gestion de Production Assistée Par Ordinateur (GPAO)
  • - Outils de Gestion de Moyens de Production (GMP)
  • - Analyse statistique

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien des industries du verre

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du pilotage d'installation de production verrière dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Technicien des industries du verre

Vous pouvez accéder au métier de technicien des industries du verre avec un diplôme de niveau bac au minimum. Cependant, il n'existe pas de formation spécifique pour accéder à l'emploi de technicien des industries du verre. Ce secteur recherche essentiellement des pros des matériaux, de la chimie, de la physique, de l'électrotechnique, de l'électronique et de la mécanique ayant suivi une formation complémentaire en verrerie.

Vous pouvez notamment préparer, en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP (par exemple le CAP souffleur de verre), un bac professionnel artisanat et métiers d'art option verrerie scientifique et technique. Il est aussi possible de préparer un bac technologique STI2D (développement durable) ou STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués).

A bac + 2, plusieurs DUT et BTS des domaines de la chimie, de la physique, de l'électronique ou de la mécanique conviennent pour travailler dans l'industrie du verre, avec obligatoirement un complément de formation en verrerie.


Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, notamment le certificat de qualification professionnelle (CQP) conducteur d’équipements industriels, mis en œuvre par la fédération des chambres syndicales de l'industrie du verre. 


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=H2805

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier