Industrie

Technicien d'essais en aéronautique

Maintenance d'aéronefs
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 300€ bruts mensuels

Synonymes
Contrôleur(euse) qualité en aéronautique
Technicien(ne) essais avionique
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Faire un travail minutieux précis Chercher, comprendre, expérimenter

Description

Le technicien d'essais réalise tests et mesures sur des prototypes de pièces ou d'engins aéronautiques, avant le lancement de leur fabrication.

Activités principales

Le technicien d'essais en aéronautique est chargé de mettre au point et vérifier le bon fonctionnement des systèmes de l'aéronef. Travaillant sur des avions ou des hélicoptères de toute taille, il fait preuve d'une extrême rigueur : aucune anomalie ne doit lui échapper.

Comment travaille-t-il ?

Le technicien d'essais procède à des simulations de fonctionnement d'appareils aéronautiques au sol ou en vol. Toutes les pièces et systèmes d'avion ou d'hélicoptère doivent être testés et contrôlés scrupuleusement : ailes, carlingue, pièces de moteur, électronique embarquée, radar, etc. Essais statiques, thermiques, de résistance... chaque mesure est réalisée grâce à des outils informatiques ou électroniques très perfectionnés. Au final, le technicien d'essais rédige un rapport signalant les pannes et les anomalies ou délivre un certificat de conformité pour permettre le lancement de la fabrication. Il peut également participer à la mise au point des procédures et des moyens d'essais en collaborant avec un ingénieur.

Où exerce-t-il ?

Les constructeurs aéronautiques, tels Airbus ou Ariane Espace, font appel au technicien d'essais. Les équipementiers spécialisés dans la mécanique, l'électronique ou l'optique, par exemple, ont également besoin de techniciens d'essais pour tester leurs matériels.

Compétences pour être Technicien d'essais en aéronautique

Qualités requises
Rigoureux :

Il n'a pas le droit à l'erreur ! La moindre mesure inexacte peut conduire à une catastrophe de grande ampleur : perte du contrôle ou crash de l'appareil explosion en vol...

Logique :

La réalisation d'essais suppose une succession minutieuse de contrôles, de mesures, de vérifications, qu'il s'agit ensuite d'analyser et d'interpréter pour publier des résultats fiables.

Ouvert :

Le technicien d'essais travaille en équipe, au contact d'ingénieurs et de pilotes d'essai. Communication et dialogue sont indispensables à la qualité du travail.

Savoir-faire

  • - Identifier les phases d'intervention sur l'aéronef selon le type d'entretien et à partir des dossiers techniques, du livre de bord, ...
  • - Démonter les équipements, les structures (cellules, ...) et les circuits hydrauliques, pneumatiques, et électriques de l'aéronef
  • - Contrôler le fonctionnement d'un outil ou équipement
  • - Vérifier l'intégrité d'une structure électronique
  • - Identifier les composants défectueux d'un véhicule
  • - Définir des besoins en approvisionnement
  • - Remonter les équipements, structures et circuits, effectuer leurs réglages et contrôler leur fonctionnement
  • - Réaliser les inspections des structures et des équipements de l'aéronef en escale
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • - Intervenir sur des avions d'observation
  • - Intervenir sur des avions de combat
  • - Intervenir sur des avions de transport de marchandises
  • - Intervenir sur des avions de transport de voyageurs
  • - Intervenir sur des avions légers (- 5,7 tonnes)
  • - Intervenir sur des hélicoptères
  • - Intervenir sur des hydravions
  • - Intervenir sur des aéronefs Ultra Légers Motorisés (ULM)
  • - Intervenir sur un moteur à pistons
  • - Intervenir sur un système de turbopropulseurs
  • - Intervenir sur un système de turboréacteurs
  • - Réaliser des opérations d'inspection ou d'entretien d'aéronefs

Savoir

  • - Utilisation de matériel de levage
  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Outils bureautiques
  • - Métrologie
  • - Appareils de test aéronautique
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Consignes de navigabilité
  • - Pneumatique
  • - Hydraulique
  • - Électrotechnique
  • - Électronique
  • - Électricité
  • - Mécanique
  • - Règles de sécurité
  • - Caractéristiques techniques des aéronefs
  • - Spécificités des moteurs à pistons
  • - Spécificités des moteurs à turbine
  • - Équipements de vol
  • - Caractéristiques des matériaux composites
  • - Caractéristiques et propriétés des bois et ses dérivés
  • - Procédés de traitement de surface
  • - Techniques de peinture
  • - Tôlerie

(Source  : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien d'essais en aéronautique

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la maintenance d'aéronefs dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

 

Choisir ma formation pour devenir Technicien d'essais en aéronautique

L’accès au métier de technicien d’essais en aéronautique se fait à bac + 2. Vous pouvez préparer un BTS aéronautique, un BTS électrotechnique ou un BTS systèmes numériques option électronique et communication. A l’université, le DUT mesure physique (après un bac S, STI2D ou STL) et le DUT génie électrique et informatique industrielle (après un bac S ou STI2D) constituent également une possibilité.

Après un bac + 2, il peut être utile de poursuivre par une licence professionnelle (licence aéronautique ou licences spécialisées en électronique, électrotechnique ou mesures physiques). On peut citer par exemple la licence professionnelle structures aéronautiques et spatiales (Paris Ouest Nanterre La Défense), ou la licence professionnelle métiers de l'industrie : industrie aéronautique (Evry-Val-d’Essonne).


Ces formations sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes.


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=I1602

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

 

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier