Industrie

Technicien en automatismes

Installation et maintenance d'automatismes
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Automaticien(ne)
Technicien(ne) automaticien(ne) d'installation
Technicien(ne) automaticien(ne) de maintenance
Technicien(ne) de maintenance en systèmes automatisés
Centres d'intérêt Maîtriser les technologies nouvelles, innover Faire fonctionner Faire un travail minutieux précis

Description

Le technicien en automatismes, ou automaticien, conçoit, installe et entretient les machines-outils, robots et automates utilisés dans l'industrie.

 

Activités principales

Le technicien en automatismes, ou automaticien, est un expert en machines-outils, robots et automates utilisés dans l'industrie. Pour un atelier de petite taille comme pour une très grosse chaîne de production, il conçoit, installe et entretient les systèmes qui permettent aux machines de fonctionner en partie ou totalement seules.

Comment travaille-t-il ?

Lorsqu'il est intégré à un projet de développement d'automatismes, le technicien en automatismes reçoit un cahier des charges réalisé par des ingénieurs. A partir de ce document, il identifie les différentes opérations que devra effectuer la machine : emboutissage de métaux, mise en pot de laitages, etc. Sous la responsabilité de l'ingénieur, il peut écrire, adapter et mettre en oeuvre de complexes programmes informatiques qui commanderont les robots. Il réalise ensuite des plans de montage. Lorsqu'il travaille dans la maintenance, l'automaticien intervient en atelier pour réaliser des dépannages et effectuer des contrôles préventifs.

Où exerce-t-il ?

De nombreuses activités industrielles recrutent des techniciens en automatismes : métallurgie, sidérurgie, mécanique, automobile, textile, chimie, agroalimentaire, production d'énergie, plasturgie, papier-carton, etc. Certains bureaux d'études ou cabinets de conseil et d'ingénierie font également appel aux compétences de ces techniciens pour concevoir de nouveaux automatismes, réaliser des essais et la mise en service chez le client.

Compétences pour être Technicien en automatismes

Qualités requises
Logique :

Concevoir des automatismes exige d'évaluer méthodiquement besoins et contraintes, d'analyser avec précision les mouvements à réaliser, et enfin de les traduire en une suite de programmes cohérents.

Polyvalent :

L'automatisation des machines fait appel à des compétences variées : électricité, électronique, mécanique, informatique, pneumatique...

Curieux :

Afin de rester performant, le technicien en automatismes doit suivre les évolutions technologiques souvent très rapides, des programmes informatiques notamment.

Savoir-faire

  • - Identifier des modalités d'intervention
  • - Installer un équipement électronique
  • - Saisir, la réinitialisation ou la modification du programme d'automatisation, le transférer vers un automate programmable et le contrôler
  • - Réparer l'installation par le remplacement et la remise en état des dispositifs électriques, électroniques, mécaniques, pneumatiques, hydrauliques
  • - Présenter des nouveaux produits ou modèles
  • - Renseigner les supports de suivi d'intervention et transmettre les informations au service concerné
  • - Concevoir des procédures de tests
  • - Concevoir des procédures de maintenance
  • - Rédiger des notices techniques

Savoir

  • - Caractéristiques des dossiers de maintenance
  • - Caractéristiques des dossiers techniques
  • - Automatisme
  • - Caractéristiques des boucles de régulation
  • - Utilisation d'appareils de mesure électrique (multimètre, ...)
  • - Logiciels de Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur (GMAO)
  • - Langages de programmation informatique
  • - Électricité
  • - Électrotechnique
  • - Électronique
  • - Mécanique
  • - Pneumatique
  • - Hydraulique
  • - Dessin industriel
  • - Informatique industrielle
  • - Robotique
  • - Armoires à relais
  • - Normes qualité
  • - Règles de sécurité
  • - Lecture de grafcet
  • - Techniques d'étalonnage
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Utilisation d'Automate Programmable Industriel (API)
  • - Équipement de commande
  • - Outils bureautiques

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien en automatismes

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'installation et maintenance d'automatismes dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Technicien en automatismes

La majorité des DUT et BTS du secteur industriel vous permettent d'accéder à des fonctions de technicien en automatismes et particulièrement les diplômes suivants : le BTS contrôle industriel et régulation automatique, le BTS maintenance des systèmes, option systèmes de production, le BTS électrotechnique, le BTS systèmes numériques, option B électronique et communications, le DUT génie électrique et informatique industrielle, le DUT génie mécanique et productique.

Ces diplômes, qui se préparent en 2 ans après un bac S, STI2D ou STL, comportent en effet tous un programme approfondi en automatisme, génie mécanique, génie électrique, informatique, contrôle, etc.

Par ailleurs, de très nombreuses licences professionnelles orientées en automatismes permettent de compléter sa formation, telle la licence professionnelle informatique industrielle, automatisme et productique (université Paris-Nanterre).


Ces formations sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, notamment le titre professionnel technicien supérieur en automatique et informatique industrielle


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=I1302

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier