Installation et maintenance

Technicien en génie climatique

Installation d'équipements sanitaires et thermiques
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 2 100€ bruts/mensuel

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Climaticien(ne)
Chauffagiste
Dépanneur(euse) en installations climatiques
Installateur(trice) climaticien(ne)
Centres d'intérêt Faire un travail minutieux précis

Description

Chargé d’installer, de régler et d’entretenir des appareils de climatisation et de chauffage, le technicien en génie climatique possède des compétences très variées en électricité, plomberie, informatique, ou mécanique.

 

Activités principales

Le technicien en génie climatique est chargé d'installer, de régler et de réparer les systèmes de chauffage et de climatisation dans les immeubles ou les bureaux. Ses fonctions sont variées et diffèrent selon l'endroit où il travaille. Il peut ainsi effectuer des études de faisabilité, organiser et suivre un chantier, réaliser des essais et mettre en service le matériel ou encore négocier des contrats.

Comment travaille-t-il ?

Le technicien en génie climatique gère à la fois les problèmes électriques, thermiques, informatiques et mécaniques de système de chauffage ou de climatisation. Dans un bureau d'études, il dessine des plans très précis de l'installation à réaliser en s'appuyant sur un cahier des charges. Il choisit le type de matériel le plus adapté et évalue les besoins en énergie. Il vérifie la conformité des différents éléments et leur compatibilité. Il effectue ensuite les réglages et le raccord des installations aux conduites d'eau et d'électricité. Quand il est en contact avec les clients, il identifie leurs besoins, puis propose une installation de chauffage ou de climatisation, accompagnée d'un devis. Enfin, il suit la réalisation des travaux et effectue les ultimes branchements.

Où exerce-t-il ?

La plupart des techniciens en génie climatique appartiennent au secteur du BTP (bâtiment et travaux publics). Ils travaillent pour le compte d'entreprises d'installation ou de maintenance en génie climatique.

 

Mais les bureaux d'études embauchent également des techniciens pour réaliser des études de faisabilité et les dessins des plans techniques.

Compétences pour être Technicien en génie climatique

Qualités requises
Autonome :

Il prend des initiatives lors des installations ou des réparations et fait preuve d'indépendance lors de ses interventions.

Polyvalent :

Le technicien en génie climatique doit parfaitement maîtriser diverses technologies.

Souple :

Les installations ou les réparations à effectuer étant toutes très différentes, il doit s'adapter à toutes les situations inattendues.

Savoir-faire

  • - Démonter une ancienne installation
  • - Poser des éléments sanitaires
  • - Installer des équipements de chauffage
  • - Réaliser des travaux de raccordement aux appareils de chauffage et éléments sanitaires
  • - Poser des tuyauteries
  • - Installer une pente d'écoulement
  • - Tester l'étanchéité d'une pente d'écoulement
  • - Réaliser un diagnostic de panne ou de dysfonctionnement d'installation
  • - Changer une pièce défectueuse
  • - Réparer une pièce défectueuse
  • - Vérifier les pressions et températures, les échanges de chaleur, ... et ajuster les réglages
  • - Creuser des saignées
  • - Vérifier et entretenir l'installation sanitaire, de chauffage central et de production d'eau chaude
  • - Réaliser des interventions nécessitant une habilitation soudure Gaz
  • - Réaliser un raccordement de réseau
  • - Réaliser une intervention nécessitant une habilitation
  • - Installer un plancher chauffant
  • - Installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC)
  • - Régler une chaudière télécommandée
  • - Poser un revêtement de sol ou mural
  • - Installer une sonde intérieure ou extérieure
  • - Régler une sonde intérieure ou extérieure
  • - Installer du mobilier sanitaire
  • - Relier des appareils (sani-broyeur, chauffe-eau, sèche-mains, ...) au tableau électrique
  • - Installer un système centralisé de conditionnement d'air
  • - Nettoyer des conduits de cheminée
  • - Poser des équipements pour des installations particulières
  • - Conseiller une clientèle ou un public

Savoir

  • - Normes de sécurité liées au gaz
  • - Électricité
  • - Électrotechnique
  • - Techniques de filtration
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Mécanique
  • - Calcul dimensionnel (surface, volume, ...)
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Procédés de brasage
  • - Techniques de sertissage
  • - Techniques de cintrage
  • - Techniques de soudure
  • - Techniques d'amélioration énergétique des bâtiments
  • - Plomberie
  • - Équipements de chauffage
  • - Chauffage solaire
  • - Procédures d'entretien d'une piscine et ses équipements
  • - Habilitation gaz PGN
  • - Habilitation gaz PGP (Gaz propane)
  • - Attestation d'aptitude à la manipulation des fluides frigorigènes
  • - Fluides frigorigènes
  • - Domotique
  • - Génie énergétique

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Technicien en génie climatique

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'installation d’équipements sanitaires et thermiques dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Technicien en génie climatique

Vous pouvez accéder au métier de technicien en génie climatique avec un bac professionnel technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques ou un bac professionnel technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques. Ils se préparent en 3 ans après la 3ème ou en 2 ans après un CAP du domaine.

Niveau bac toujours, il existe un BP monteur en installations du génie climatique et sanitaire qui s'obtient en 2 ans notamment dans le prolongement d'un CAP.

Être titulaire d’un diplôme de niveau bac + 2 vous permettra néanmoins d’accéder plus rapidement à des postes à responsabilité. Après un bac professionnel ou un bac S ou STI2D vous pouvez poursuivre en préparant, en 2 ans, le BTS fluides énergies domotique (option génie climatique et fluidique ou option froid et conditionnement d'air), le BTS maintenance des systèmes option systèmes énergétiques et fluidiques. Il existe également un DUT génie thermique et énergie.

Vous pouvez compléter votre formation par une licence professionnelle (bac + 3), par exemple la licence pro gestion et maintenance des installations énergétiques (Paris-Est Marne-la-Vallée).


Ces formations vous sont également accessibles par la voie de la formation continue des adultes, avec des durées variables en fonction de votre profil et de votre parcours. D’autres certifications existent, comme le certificat de qualification professionnelle (CQP) agent d'exploitation d'équipements de génie climatique et le titre professionnel technicien installateur en chauffage, climatisation, sanitaire et énergies renouvelables


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) :  http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1603

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier