Commerce, vente et grande distribution

Teinturier-blanchisseur

Nettoyage d'articles textiles ou cuirs
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

Salaire moyen : 1 800 € bruts mensuels

Tendance emploi

●○○

Synonymes
Blanchisseur(euse) artisanale
Linger(ère)
Employé(e) de pressing
Responsable de pressing
Centres d'intérêt Faire du commerce, acheter, vendre Organiser, planifier, gérer

Description

Le teinturier-blanchisseur se voit confier, par une clientèle de particuliers ou d’entreprises, le nettoyage et le repassage d’articles en textile (ou cuir) qu’il réalise au sein de son pressing.

 

Activités principales

La profession de teinturier-blanchisseur consiste à nettoyer et entretenir des textiles et des cuirs, qu'il s'agisse de vêtements, rideaux, tissus d'ameublement, dessus-de-lit, tapis, couettes, etc. Le teinturier-blanchisseur peut être un presseur, un repasseur, un détacheur nettoyeur, un blanchisseur (pour le compte, dans ce dernier cas, de grands établissements tels que les hôpitaux) ou bien il peut exercer toutes ces fonctions à la fois. Certains teinturier-blanchisseur se spécialisent dans la teinture.

Comment travaille-t-il ?

Dans son pressing, le teinturier-blanchisseur accueille son client, réceptionne les articles à traiter et décèle les tâches à retirer. Il étiquette les vêtements, évalue le coût de l'opération et donne un délai de réalisation. Le teinturier-blanchisseur applique les produits détachants, choisit les programmes de lavage ou de nettoyage adaptés et vérifie la qualité du textile à la sortie de la machine. Puis, il repasse les articles à l'aide de fers à vapeur ou de machines à repasser.

Le teinturier-blanchisseur peut également travailler dans une blanchisserie industrielle et traite alors de grandes quantités de textiles. Il pèse le linge à son arrivée, le trie et l’étiquète. Le teinturier-blanchisseur introduit ensuite le linge dans d’imposantes machines à laver informatisées, dans lesquelles la lessive est pesée en fonction de la quantité et de la qualité du linge. Enfin, il repasse le linge au moyen des machines à vapeur ou industrielles.

Où exerce-t-il ?

Le teinturier-blanchisseur travaille dans les pressings (de plus en plus intégrés au sein de réseaux d’enseignes) et dans les chaînes industrielles de nettoyage qui travaillent pour le compte de grands établissements (hôpitaux, hôtels, restaurants, etc.), même Certains services publics ou de très grands hôtels ou restaurants possèdent leur blanchisserie interne.

Il arrive également au teinturier-blanchisseur de réaliser des travaux à domicile pour nettoyer des textiles d'ameublement, des tapis ou des moquettes. Dans ce cas, il se déplace souvent avec ses produits d'entretien et des machines parfois encombrantes.

A noter : En Ile-de-France, la blanchisserie industrielle est très dynamique grâce à la présence de nombreux hôtels, restaurants, hôpitaux, maisons de retraite, etc. A l'inverse, les pressings franciliens voient leur chiffre d’affaires diminuer.

Compétences pour être Teinturier-blanchisseur

Qualités requises
Résistant :

Le teinturier-blanchisseur pâtit de conditions de travail physiquement éprouvantes : debout toute la journée, il manipule quotidiennement des kilos de linge, dans une atmosphère confinée et humide.


 

Soigneux :

Les articles remis aux clients doivent être parfaitement lavés, nettoyés et repassés. Chaque opération doit être réalisée avec minutie.

 

 

Polyvalent :

La polyvalence est de mise pour le teinturier-blanchisseur, qui plus est si celui-ci travaille dans une petite structure : il accueille la clientèle, manipule les machines, connaît les tissus et les traitements appropriés.

Savoir-faire

  • - Renseigner un client
  • - Identifier une tache ou une salissure
  • - Trier les articles et déterminer les modes de nettoyage (à l'eau, à sec, avec détachage, etc.)
  • - Appliquer un produit au pistolet
  • - Détacher des tissus et peaux
  • - Charger le linge dans les machines et enclencher le programme
  • - Préparer un article en vue du repassage
  • - Repasser du textile (vêtements, linge)
  • - Classer les articles nettoyés sur un portant
  • - Restituer les articles au client après contrôle du nettoyage, repassage
  • - Appliquer un produit au tampon
  • - Réaliser le démontage et le remontage de cravate
  • - Réaliser la pose de fermeture à glissière
  • - Réaliser une reprise d'ourlet
  • - Redonner leur teinte initiale à des articles textiles
  • - Redonner leur teinte initiale à des cuirs et peaux
  • - Redonner leur teinte initiale à des tapis
  • - Entretenir un équipement
  • - Vendre des produits ou services
  • - Effectuer le retrait et la livraison d'articles chez les clients
  • - Réaliser le comptage des fonds de caisses
  • - Traiter des dossiers de contentieux (litiges, réclamations, etc.)
  • - Réaliser une gestion administrative et comptable

Savoir

  • - Caractéristiques des cuirs et peaux
  • - Procédures de nettoyage et de désinfection
  • - Techniques de détachage
  • - Utilisation d'engins de manutention non motorisés (transpalette, diable, etc.)
  • - Lecture de codes et symboles
  • - Symboles d'entretien des textiles
  • - Utilisation de console vapeur
  • - Produits de nettoyage
  • - Gestes et postures de manutention
  • - Produits d'entretien textile
  • - Préparation d'apprêt
  • - Couture manuelle
  • - Techniques de piqûre machine
  • - Procédures de retraitement des déchets
  • - Manipulation de produits chimiques
  • - Règles de tenue de caisse
  • - Outils bureautiques
  • - Argumentation commerciale

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Teinturier-blanchisseur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine du nettoyage d’articles de textiles ou cuirs dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Teinturier-blanchisseur

Deux CAP, qui se préparent sur deux après la classe de 3ème, vous ouvrent les portes du métier de teinturier-blanchisseur :

  • Le CAP métier du pressing, au sein de cinq établissements en Ile-de-France :
    • Établissement régional d'enseignement adapté Françoise Dolto, à Beaumont-sur-Oise (95).
    • Etablissement régional d'enseignement adapté - LEA François Cavanna, à Nogent-sur-Marne (94).
    • Lycée professionnel Charles Baudelaire, Evry (91).
    • Lycée professionnel Ferdinand Buisson, à Ermont (95).
    • Section d'enseignement professionnel du lycée Paul Poire, à Paris (75011).
  • Le CAP métiers de la blanchisserie, au Lycée professionnel Charles Baudelaire, à Meaux (77).

Le bac professionnel maintenance des articles textiles option pressing (Lycée professionnel Ferdinand Buisson, à Ermont, 95, accessible en deux après le CAP) apporte une qualification supérieure appréciée des employeurs et offre plus de certitudes si vous souhaitez développer votre propre activité.

 

Formation continue

Le CAP métier du pressing est accessible par la formation continue. Il s’adresse à des personnes possédant un minimum d’expérience professionnelle. Il se déroule en 6 regroupements de 4 jours, d’octobre à mai, dans toutes les régions de France sous réserve d’un nombre suffisant de stagiaires. Pour de plus amples informations, contactez le Centre technique de la teinture et du nettoyage – Institut de recherche sur l’entretien et le nettoyage : http://www.cttn-iren.com/

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier