Support à l'entreprise

Testeur

Études et développement informatique
Niveau d'accès Bac + 1 à bac + 2
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen :2 700 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●●

Synonymes
Ingénieur(e) validation
Testeur(euse) qualité
Centres d'intérêt Maîtriser les technologies nouvelles, innover Rechercher, traiter, analyser l'information Chercher, comprendre, expérimenter

Description

Le testeur est un véritable traqueur de bugs et erreurs en tout genre en informatique. Il teste jeux, logiciels ou applications en fonction de sa spécialité.
Activités principales

Le testeur est à l'affût du moindre dysfonctionnement dans une application, un logiciel, un jeu vidéo. Lors des développements informatiques et fonctionnels, il vérifie de façon méthodique et rigoureuse les phases de tests : un bug dans le fonctionnement, des sons non conformes aux actions réalisées, des erreurs dans le déroulé du logiciel... En s'appuyant sur le cahier des charges, il traque la moindre erreur de codage !

Il met en place les outils nécessaires aux différents tests : sur smartphone, sur tablette, en ligne, en fonction des navigateurs, etc.

Puis il établit un protocole de tests avant de les effectuer un à un, reportant les failles découvertes au fur et à mesure des tests. Charge aux développeurs informatiques d'opérer les actions correctives nécessaires... avant de nouveaux tests !

Comment travaille-t-il ?

Le testeur est sédentaire : il passe la majorité de son temps à tester des logiciels et applications sur smartphone, tablette et ordinateur !

Où exerce-t-il ?

Les éditeurs de logiciels et les studios de développement de jeux sont les principaux recruteurs de testeurs.

Les ESN, Entreprises de service du numérique, et les agences digitales recherchent également des testeurs tout comme quelques cabinets spécialisés dans le test.

Compétences pour être Testeur

Qualités requises
Méthodique :

Tester un jeu demande de mettre en place des procédures strictes et systématiques pour tester l'ensemble des fonctionnalités et des actions possibles.

Technique :

Savoir utiliser un logiciel est loin d'être suffisant pour tester ses capacités ou sa fiabilité. Il faut de solides connaissances en informatique pour dénicher chaque bug.

 

Communicant :

Annoncer un bug doit se faire avec diplomatie à l'équipe de développeurs ! Il faut savoir décrire et argumenter l'erreur détectée pour qu'elle soit corrigée de façon efficace.

Savoir-faire

  • - Analyser les besoins du client
  • - Établir un cahier des charges
  • - Rédiger une Spécification Technique de Besoin (STB)
  • - Réaliser un prototype de la solution technique pour validation par le donneur d'ordres (configuration type, ...)
  • - Concevoir et développer les programmes et applications informatiques
  • - Déterminer les phases et procédures de tests techniques et fonctionnels de programmes et applications informatiques
  • - Analyser des problèmes techniques
  • - Déterminer des mesures correctives
  • - Réaliser des supports techniques
  • - Traiter l'information (collecter, classer et mettre à jour)

Savoir

  • - Algorithmique
  • - Technologies de l'accessibilité numérique
  • - Protocoles et normes télécoms
  • - Langages de programmation informatique
  • - Systèmes d'exploitation informatique
  • - Règles de sécurité Informatique et Télécoms
  • - Gestion de configuration
  • - Modélisation informatique
  • - Architecture d'applications
  • - Architecture des systèmes d'information
  • - Programmation informatique
  • - Programmation logicielle

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Testeur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine des études et développement informatique dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Testeur

Les recruteurs recherchent des profils allant de bac + 2 à bac + 5 en fonction de la complexité des applications et logiciels développés.

Vous pouvez débuter avec un bac + 2 comme le BTS SIO (services informatiques aux organisations) option solutions logicielles et applications métiers ou un DUT informatique.

A bac + 3, la licence professionnelle métiers de l'informatique : test des logiciels, ou, développement d'applications est également adaptée.

A bac + 5, une formation en programmation informatique dans le cadre d'un cursus d'école d'ingénieur ou d'un master, est particulièrement convoitée.

La formation continue offre aux professionnels déjà diplômés de rares spécialisations comme le CQP développeur nouvelles technologies.

Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=M1805

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier