L'université me propose les licences généralistes en 3 ans et les licences pro en 1 an après avoir validé deux années après le bac (bac + 2). Dans l’enseignement privé, l’offre de bachelors en 3 ans, ou en 1 an après un bac + 2, s’est fortement développée. Si chacun de ces diplômes aboutit à la validation d'un niveau bac + 3, ils présentent des différences importantes à connaître.

Je choisis de préparer une licence généraliste

Dans le cadre d’un cursus LMD (Licence, Master, Doctorat), je commence mes études par trois années d’une formation disciplinaire théorique pour aboutir à la validation d’une licence générale (180 crédits européens) qui me permettra une poursuite d’études, notamment en master professionnel ou recherche. Je pourrai également me présenter à des concours d’entrée en écoles spécialisées, de commerce ou d’ingénieurs. A partir de la 3e année de licence, je peux effectuer un semestre dans une université étrangère avec le programme ERASMUS.

Les mentions de licence se répartissent en 4 grands domaines d'enseignement :

Arts, lettres et langues

  • Arts
  • Arts du spectacle
  • Arts plastiques
  • Etudes culturelles
  • Langues Etrangères Appliquées (ou LEA)
  • Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales (LLCER)
  • Lettres classiques, lettres modernes
  • Musicologie
  • Sciences du langage

Sciences humaines et sociales

  • Géographie
  • Histoire
  • Histoire de l’art et archéologie
  • Information et communication
  • Philosophie
  • Psychologie
  • Sciences de l’éducation
  • Sciences de l’Homme, anthropologie et ethnologie
  • Sociologie
  • Théologie

Droit, économie et gestion

  • Administration économiques et sociales
  • Administration publique
  • Droit
  • Economie
  • Economie et gestion
  • Gestion
  • Sciences politiques
  • Sciences sanitaires et sociales

Sciences, technologies et santé

  • Chimie
  • Electronique, Energie Electrique, Automatique (3EA)
  • Génie civil
  • Informatique
  • Mathématiques
  • Mathématiques et Informatique Appliquées aux Sciences Humaines et Sociales (MIASHS)
  • Mécanique
  • Physique
  • Physique, Chimie
  • Sciences de la Terre
  • Sciences de la vie (Biologie)
  • Sciences de la vie et de la Terre
  • Sciences et Technique des Activités Physiques et Sportives (STAPS)
  • Sciences et technologies
  • Sciences pour l’ingénieur
  • Sciences pour la santé
Inscrit dans le cadre de l’une des mentions de licence des quatre grands domaines d’enseignement (par exemple, Arts, Lettres et Langues…. ), je personnalise mon cursus en choisissant un type de parcours :
 
  • le parcours mono-disciplinaire me permet de me spécialiser dans la discipline majeure ;
  • le parcours mono-disciplinaire intensif, accessible sur sélection, me permet d'approfondir les connaissances dans la discipline majeure grâce à des heures de cours supplémentaires ;
  • le parcours bi-disciplinaire (majeure/mineure) me permet l’apprentissage des fondamentaux de la discipline majeure (65 % des cours) et dans une moindre mesure (35 % des cours) de la 2de discipline, mineure. Ce parcours, comme les précédents, conduit à l’obtention du diplôme de licence de la discipline majeure ;
  • le parcours bi-disciplinaire intensif (double majeure, double licence ou bi-licence), accessible sur sélection, est le seul à me donner la possibilité de préparer deux diplômes de licence en bénéficiant d'heures de cours à part égale. Il est proposé dans deux disciplines et les combinaisons disciplinaires possibles sont multiples.
Picto%20fond%20gris.jpgLes "doubles licences" sont particulièrement prisées des étudiants. Il s'agit de cursus universitaires d'excellence exigeant à la fois un niveau solide, une forte motivation et un investissement de travail important.

Chaque université proposant ses propres parcours, il est conseillé de visiter le site web des universités pour connaître leur offre de formation de manière détaillée.

L'Île-de-France compte 16 universités :

Académie de Créteil

Académie de Paris

Académie de Versailles

Picto%20fond%20gris.jpgLes sites web des 16 universités franciliennes avec une présentation des champs disciplinaires sont accessibles depuis le site de la Chancellerie des universités de Paris.
22-Sch%C3%A9ma%20LMD.jpg

 

Si je ne souhaite pas poursuivre un cursus long, mais entrer dans la vie active, je peux opter pour une licence professionnelle en 1 an à l’issue de ma 2e année de licence L2.

J’opte pour une licence professionnelle après un bac + 2

Je peux accéder à une licence professionnelle si j’ai validé 120 crédits européens, l'équivalent de 4 semestres validés (European Credits Transfer System, ECTS) :

  • L2 (2e année de licence validée, soit 120 ECTS)
  • DEUST (Diplôme d'Etudes Universitaires Scientifiques et Techniques)
  • DUT (Diplôme Universitaire de Technologie)
  • BTS ou BTSA (Brevet de Technicien Supérieur/Agricole)

L’accès en licence professionnelle est sélectif : sur dossier et entretien. Mon parcours d’études sera examiné : diplôme obtenu, spécialité suivie, résultats, stages. Je valorise également mes activités personnelles en lien avec le secteur professionnel envisagé.

Les licences professionnelles se déclinent également en domaines et mentions. Il existe plus de 170 mentions permettant d'acquérir rapidement une qualification professionnelle répondant à des besoins et à des métiers clairement identifiés dans tous les secteurs professionnels : production agricole ou industrielle, commerce, transport, services marchands et services aux personnes et aux collectivités.

La formation se déroule sur 2 semestres (500 heures) et permet de valider 60 ECTS. Je peux aussi en effectuer une partie à l'étranger avec ERASMUS+.

L’accent est mis sur la professionnalisation :

  • 150 heures de projet tutoré individuel ou collectif (études de cas) ;
  • de 12 à 16 semaines de stage obligatoire en entreprise ;
  • possibilité de signer un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation ;
  • 25% de cours dispensés par des professionnels (partenariats entreprises et branches professionnelles) ;
  • délivrance d’un supplément au diplôme décrivant les compétences associées à la licence professionnelle obtenue.

Celle-ci facilite l’insertion professionnelle des diplômés :

Selon une étude du ministère de l’Enseignement supérieur (Source : Note Flash n°22 - Décembre 2017 - Principaux résultats de l'enquête insertion professionnelle des diplômés de licence professionnelle 2014), sur 45 000 étudiants ayant obtenu une licence professionnelle en 2014, 30 % ont poursuivi des études. Parmi ceux qui sont entrés dans la vie active, 93 % sont en emploi, 30 mois après l’obtention de leur diplôme. A 18 mois, le taux d‘insertion professionnelle se situe déjà à un niveau élevé de 90 %. Ces conditions d’insertion varient toutefois selon le domaine de spécialité et il existe des écarts observés sur le taux d’emploi stable et l'emploi au statut de cadre ainsi que sur le niveau de rémunération.

Je candidate à un bachelor dans une école privée ou consulaire

Le bachelor est une formation bac + 3 dispensée principalement par des écoles de commerce privées ou dépendant des Chambres de Commerce et d'Industrie (CCI). Il permet de valider 180 crédits ECTS (6 semestres validés). Il s’agit d’une formation à vocation commerciale et internationale préparant soit à l'entrée dans la vie active, soit à la poursuite d'études en master, MBA, MSc. Ce diplôme d'inspiration anglo-saxonne s'est beaucoup développé ces dernières années en France, et offre de vrais atouts. Ainsi Sciences Po Paris propose un bachelor qui permet de valider les 3 premières années de son cursus.

Les spécialités du bachelor sont beaucoup moins nombreuses que celles des licences : elles ne couvrent que certains domaines tels que le commerce, le marketing, le management, les ressources humaines, la communication, la publicité

Contrairement aux licences généralistes et professionnelles qui sont des diplômes nationaux reconnus par l’Etat, les bachelors ne font pas tous l’objet d’une reconnaissance. Je me renseigne attentivement auprès des écoles avant de m’inscrire, de manière à bénéficier d'un diplôme reconnu par l'Etat qui me permettra une poursuite d'études après un bac + 3.

    Le label bachelor des CCI est attribué à près de 80 formations reconnues par l'Etat accessibles après un bac ou un bac + 2.

    Picto%20fond%20gris.jpgDans certaines écoles, le bachelor  correspond à  une 3e année de formation spécialisée "métier", accessible après un bac + 2 (BTS, DUT, L2…), tout comme la licence pro. Plus de 40 formations Label Bachelor Spécialisé sont accessibles après un bac + 2 : responsable du commerce international, responsable de la distribution, responsable de la logistique, chargé de communication... Je consulte la carte des bachelors spécialisés.

    La sélection s'effectue sur dossier, épreuves écrites et entretien de motivation.

    Les bachelors les plus prisés recrutent sur concours commun (procédure Parcoursup)  :

    Les frais de scolarité sont élevés (entre 5 000 et 8 000 par an). Il est possible de suive la formation en alternance.

    Le bachelor se différencie de la licence généraliste, très théorique, par l'importance donnée à la professionnalisation (stages) et à la pratique (ateliers, mises en situation, travaux dirigés). Les stages et les cursus à l'étranger dans une université partenaire sont fortement encouragés.

    Il s’agit d’un diplôme opérationnel très recherché par les Petites et Moyennes Organisations (PME), tout comme la licence pro. Ce diplôme constitue aussi bien souvent la première étape d'études au sein d'une grande école de commerce et de management.