Après une licence ou un diplôme reconnu à bac + 3, je souhaite poursuivre par un master. Quelles sont les démarches à suivre ?

 

Jusqu'en 2017, les universités pouvaient sélectionner leurs étudiants entre la première année de master et la candidaterseconde année de master. Depuis la rentrée 2017/2018, la sélection s'effectue entre la fin de la licence (L3) et la première année de master. C'est à chaque université de définir une capacité d'accueil, des critères d'admission et les modalités d'inscription pour chaque formation.

 

Je choisis mon master !

 

Le portail TrouverMonMaster regroupe l'intégralité des diplômes nationaux de master proposés par les établissements d'enseignement supérieur en France :

  • 5 000 masters présentés ;
  • Une information centralisée et complète ;
  • Une recherche affinée par critères ;
  • Une description détaillée de chaque formation;
  • Une présentation des modalités d’accès à chaque formation.

 

bon à savoirSi le portail apporte une information claire et exhaustive, il ne permet pas de m'inscrire directement en master. Les candidatures se font directement auprès des établissements, dans le respect de leur calendrier et de leurs procédures.

 

pouce levé

La liste des compatibilités des mentions de licence avec les mentions de master est consultable sur le site de l'Etudiant. Elle est donnée à titre indicatif mais n'est pas contraignante pour les universités.

 

Pour m'aider à choisir le master qui correspond le mieux à mes aspirations, je me renseigne auprès du SCUIOP de mon université et j'en discute avec les enseignants. Je réfléchis aussi à mes motivations à poursuivre mes études, au domaine que je souhaite explorer davantage, aux compétences que je souhaite acquérir, aux débouchés possibles en termes de métiers.

 

Je découvre le "droit à la poursuite d'études"

 

Le "droit à la poursuite d'études" a été institué par la réforme de décembre 2016 en contrepartie de la sélection en entrée en première année de master (et non plus entre la première et la seconde année).

être en master

 

Si je reçois uniquement des réponses négatives à mes demandes d'inscription en master, je peux engager des démarches auprès des services rectoraux afin que l'on me propose une place au sein d’un master si je suis titulaire d’un diplôme national de licence de moins de 3 ans à la date où je me porte candidat à une inscription à un diplôme national de master (DNM).

Attention : il ne faut pas avoir obtenu de réponse positive aux démarches entreprises auprès des établissements pendant les phases de candidature pour entrer dans cette démarche.

 

J'ai un délai maximal de 15 jours pour engager de telles démarches soit après l’obtention de ma licence, soit après le dernier refus exprimé à mes candidatures.

 

Crédits photos

© Gwengoat © ET-ARTWORKS © martin-dm © sbayram