Du bagaaviongiste au pilote de ligne en passant par le mécanicien, les postes offerts par le secteur de l'aéronautique sont nombreux. L'Île-de-France est l’un des deux principaux pôles aéronautiques français (et européens !) avec les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

Les métiers de l’industrie aéronautique

L'industrie française aéronautique, spatiale et d'électronique de défense est un secteur locomotive, qui se situe au 1er rang européen, propose une gamme très complète de produits : avions et hélicoptères civils et militaires (Airbus, Rafale, Falcon, Mirage), moteurs d'avions, de fusées et d'hélicoptères, lanceurs spatiaux, satellites, systèmes de navigation (Ariane), missiles, drones, systèmes de défense et de sécurité, etc.

Les métiers de l'industrie aéronautique regroupent les secteurs de la construction et de la maintenance : opérateurs, mécaniciens, techniciens et ingénieurs spécialisés en hydraulique, pneumatique, électricité, électronique, etc.

Quant aux professionnels de l'assistance aéroportuaire, ils sont commerciaux, agents de piste, de trafic ou de fret, chargés d'accueil clientèle, etc. Leurs points communs : des horaires souvent décalés, la maîtrise de l'anglais, un casier judiciaire vierge et beaucoup de rigueur !

Depuis 2011, le fret aérien (transport de marchandises) est en recul, notamment en Europe en raison de la situation économique, du ralentissement des exportations chinoises, et de la concurrence du transport maritime. Mais ADP réalise jusqu’à 90 % des activités de fret du pays.

Début 2017, Airbus bat son propre record de 2013 en terme de livraisons, avec 688 avions produits. Certaines commandes vont même s’accentuer, comme celles de l’A320, prévues à 60 exemplaires par mois d’ici 2019.

 

Les effectifs

Selon le GIFAS, l’effectif aéronautique, spatial, de défense et de sécurité des entreprises représente environ 187 000 personnes en France (172 500 dans l’aéronautique, 14 500 dans le spatial), soit une hausse de 1% entre 2015 et 2016.

23 % des recrutements concernent des jeunes diplômés.

Les femmes ne représentent que 21% des effectifs (mais sont plus présentes dans les métiers du transport aérien).

Au total, la filière regroupe plus de 300 000 emplois avec la sous-traitance.

42% sont cadres ou ingénieurs, 34% employés, agents de maîtrise ou techniciens, 24% ouvriers.

84% des salariés ont un CDI, 16% un CDD. Quant à l’intérim, la moyenne mensuelle des effectifs est de 10 000 employés en 2017.

8 000 recrutements sont attendus en 2017, selon le GIFAS.

effectifs du secteur

Quelles formations ?

 

Du CAP au diplôme d'ingénieur, les diplômes spécialisés délivrés par le ministère de l'Éducation nationale sont nombreux et diversifiés. Il existe aussi des titres professionnels aéronautiques délivrés par l'AFPA (monteur de structures d’aéronefs, technicien aérostructure, câbleur aéronautique...), des certificats de qualification paritaire de la métallurgie (CQPM) à orientation aéronautique (ajusteur monteur de structures aéronefs, chaudronnier aéronautique...) et des qualifications aéronautiques de l’armée.

 

Au plus près des entreprises

 

L'industrie aéronautique est un secteur hautement qualifié (42 % d'ingénieurs et de cadres) qui consacre 18 % des emplois à la recherche et au développement.

Dans les faits, certains recruteurs peinent à trouver les profils qualifiés dont ils ont besoin. Ces difficultés concernent en particulier les profils d'ingénieurs calcul, d'architecte logiciel aéronautique ou encore de chaudronnier aéronautique, tourneur-fraiseur et rectifieur.

Alors, parce que les métiers de l’aéronautique sont, pour la plupart, dits « en tension », avec des offres d’emplois qui ne trouvent pas preneurs, les organismes de formation doivent s’adapter. Et au plus vite. A l’image du CFA des métiers de l’aérien. En septembre 2018, il quittera son implantation historique de Massy pour rejoindre le Bourget. Son objectif : former 34% d’apprentis et de professionnels supplémentaires par an à partir de 2020.

En 2016, 6000 jeunes de moins de 26 ans y ont été formés, que ce soit en tant que mécaniciens, personnels navigants, agents d’accueil…

Parallèlement, l'industrie spatiale, qui représente 8 % des effectifs du secteur (environ 14 500 personnes), se porte bien.

 

Les métiers du transport aérien

 

Le transport aérien s’appuie sur des activités d’assistance aéroportuaire (assistance à l’avion et aux passagers, assistance administrative au sol et assistance opérationnelle) et sur des activités de maintenance aéronautique : entretien en ligne des aéronefs, maintenance.

Les effectifs

aéroport de RoissyRoissy et Orly concentrent plus de la moitié des mouvements aériens en France… autant dire que l'Ile-de-France est la première région française pour l'emploi dans le secteur. La région rassemble pas moins de 48 % des effectifs des compagnies aériennes, et 68 % des effectifs des entreprises d'assistance en escale, de maintenance et de gestionnaire d'aéroports, soit, au total, 57% des salariés en France.

Au niveau de la répartition des effectifs de l'aérien en France, 68 % sont des personnels au sol contre 32 % de navigants.

L'exploitation (piste, fret, gestion du trafic aérien, etc.) regroupe 28 % des effectifs totaux suivie par le personnel navigant commercial (hôtesses et stewards) représentant 24 %. La maintenance occupe 16 % des salariés du secteur.

Près de 4 emplois sur 10 sont occupés par des femmes. L'âge moyen est de 40 ans avec 40 % des salariés qui ont moins de 36 ans.

 

 

Les formations

 

Au niveau CAP et plus

Les grandes compagnies aériennes constituent les premiers employeurs des mécaniciens d'entretien d'avions.

Souvent, plusieurs niveaux de qualifications sont proposés pour une même branche. Par exemple, pour travailler sur les hélicoptères, on le peut à partir d’un CAP (CAP maintenance sur systèmes d'aéronefs ; CAP mécanicien de cellules d'aéronefs ; CAP électricien systèmes d'aéronefs). Mais le niveau de recrutement s'élevant, il est préférable de miser au moins sur un bac pro (bac pro aéronautique, qui propose deux options : systèmes ou avionique). Au niveau CAP, il est possible d’être agent de transit (avec un CAP agent d'entreposage et de messagerie) mais il vous est conseillé de préparer ensuite un bac pro logistique ou un bac pro transport.

De plus en plus, justifier d'un niveau bac + 2 est recommandé pour évoluer dans le secteur : BTS transport et prestations logistiques ou DUT gestion logistique et transport.

A l'université, vous pouvez poursuivre par des licences professionnelles en logistique offrant plusieurs options ou spécialités (bac + 3). Il existe également quelques masters professionnels dans ce domaine.

Enfin, plusieurs écoles rattachées au transport aérien, tels l'AFT IFTIM ou Promotrans, financées par la profession, dispensent des enseignements à temps plein ou en alternance à tous les niveaux d'études.

Le bac général, lui, est indispensable pour envisager une carrière d'hôtesse ou de steward.hôtesse et steward

Une bonne maîtrise de l'anglais (au moins niveau 650 au TOEIC), et d'autres langues suivant les pays desservis, est aussi incontournable, ce qui avantage les profils bac + 2 (2e année de licence mention LEA, BTS tourisme). Une expérience dans une activité commerciale, hôtelière ou à l'étranger est fortement conseillée. Enfin, une attestation d'aptitude médicale délivrée par un centre spécialisé est obligatoire.

Après quelques années comme hôtesse ou steward, devenir chef de cabine est envisageable.

En résumé, les critères de sélection sont propres à chaque compagnie aérienne, mais le bac, la maîtrise de l'anglais et d'une 2e langue sont indispensables pour se lancer dans le transport aérien comme steward, ou agent d’escale.

Selon plusieurs spécialistes du secteur, les besoins de PNC (personnel navigant commercial) ces 20 prochaines années seraient les suivants : 308 000 en Asie-Pacifique, 173 000 en Europe, 154 000 en Amérique du Nord et 96 000 au Moyen-Orient.

A bac+5…minimum !

Les ingénieurs et les techniciens de la DGAC, Direction générale de l'aviation civile, sont recrutés par voie de concours à l'issue de filières scientifiques ou technologiques.

Avec un bac S ou STI2D de préférence, vous pouvez tenter le concours de TSEEAC, Technicien supérieur des études et de l'exploitation de l'aviation civile. Une fois reçu, vous suivrez 2 années de formation (gratuite et rémunérée) alliant à la fois des cours théoriques et des séances pratiques. A l'issue de ce cursus, vous pourrez devenir contrôleur d'aérodrome, chargé de la maintenance des installations électrotechniques et électroniques, assistant d'ingénieur, responsable sécurité incendie sauvetage, programmeur informaticien, chef d'ateliers de maintenance d'aéronefs, etc. Toutes ces fonctions s'exercent au sein de la DGAC ou de Météo France.

Avec un bac + 2 scientifique, vous pouvez aussi vous diriger vers le concours d'ingénieur du contrôle de la navigation aérienne pour devenir ingénieur ENAC, plusieurs parcours sont possibles. L'admission se fait principalement sur concours après 2 années de classe préparatoire scientifique (maths sup, maths spé). Mais il est possible également d'entrer en première année, sur concours, après une 2e année de licence (L2) sciences et technologies ou d'entrer en 2e année, sur dossier, après une première année de master (M1) sciences. La formation dure 3 ans pour les élèves admis en première année, 2 ans pour les autres.

Les ingénieurs ENAC qui rejoignent la DGAC à l'issue de leur formation (environ 10 % des effectifs) prennent le titre d'ingénieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile. Ils occupent alors des fonctions très diversifiées d'études, de conception, d'exploitation et d'encadrement au sein des services centraux de la DGAC (Direction des programmes aéronautiques civils, Direction des transports aériens, Direction de la navigation aérienne, etc.), dans les services d'études et de recherche (service technique de la navigation aérienne, centre d'études de la navigation aérienne), ou dans les grands aéroports et les directions régionales de la DGAC.

techniciens

Les ingénieurs ENAC civils sont recrutés par les grandes entreprises sur des postes d'ingénieurs d'études, ingénieurs recherche et développement, chefs de projet, etc.

A noter que la nationalité française est obligatoire pour l'inscription aux concours Ingénieur ENAC fonctionnaire, Ingénieur du contrôle de la navigation aérienne, Ingénieur électronicien des systèmes de la sécurité aérienne et Technicien supérieur des études et de l'exploitation de l'aviation civile.

Quant à la formation pour devenir pilote, elle est très sélective. Plus de détails dans la fiche-métier.

Selon la dernière étude de Bain&Company en 2017, Air France va devoir compenser les départs à la retraite de pilotes : 200 à 300 nouveaux pilotes devraient les remplacer chaque année.

 

 

Les critères pour travailler dans l’aérien

 

Pour nombre de métiers dans l’aérien, la pratique d’au moins une langue étrangère indispensable. Une expérience de l’assistance aux personnes ou de l’animation, le brevet de secourisme et le BAFA sont appréciés.

Enfin, le permis B est demandé (les métiers de l’aérien sont soumis aux horaires décalés, y compris les week-ends et les jours fériés) et le casier judiciaire doit être vierge (ex : agent de nettoyage, agent de piste, agent d’exploitation, bagagiste, manutentionnaire, magasinier cariste fret, etc.)

Les métiers de l'assistance aéroportuaire

Les métiers de l'assistance aéroportuaire s'exercent au sol dans les aéroports, sur les pistes ou dans les aérogares et les zones spécialisées telles que celles liées au catering (préparation et assemblage des plateaux repas). Certains métiers de l'assistance aéroportuaire sont les mêmes que ceux exercés en compagnies aériennes (agent de trafic fret, par exemple).

L'agent d'exploitation coordonne et gère les équipes préparant l'avion pour un vol. Il lui faut justifier d'un niveau allant du bac à bac + 3, idéalement sorti d'une formation d'agent de trafic de l'ENAC (Toulouse) ou de l'ESMA (Montpellier). Dans tous les cas, l'anglais courant, l'aptitude à gérer une équipe, une bonne résistance au stress sont attendus des candidats. Vous devrez aussi faire preuve d'un sens aigu de l'organisation et de la coordination.

Avec environ 12000 salariés, l’assistance aéroportuaire représente environ 14% des effectifs du transport aérien.

 

Focus sur un métier : Agent(e) de sureté aéroportuaire

Ce spécialiste de la sécurité de l’aviation civile veille à ce que toutes les mesures de prévention visant à empêcher l'introduction à bord d’un avion de toute personne ou élément de nature à compromettre la sûreté du vol soient respectées.

 

Son activité concerne à la fois la sûreté des aéroports (inspection filtrage des passagers, des bagages cabine et soute, et du personnel...) du fret (contrôle des accès aux zones de stockage et de traitement du fret, inspection filtrage des personnels accédant à la zone réservée des aéroports...) et des compagnies aériennes (contrôle passeport, passager, billet, gabarit des bagages cabine, contrôle du, surveillance et accompagnement des bagages, inspection filtrage des personnels au sol et des personnels navigants..).

 

L'agent de sureté remplit une mission anti-terroriste dans un contexte privé concurrentiel. Il a pour objectif d'éviter l'embarquement d'engins explosifs, d'armes, ou bien de marchandises dangereuses à bord des avions.

agent de sécurité

L’exercice de ce métier nécessite d’avoir une bonne capacité de mémorisation et une grande adaptabilité car l’'emploi du temps des agents change chaque mois.

 

Cette profession s’adresse aux ressortissants des pays de l’Union Européenne. Vous devez avoir des papiers d’identité en règle et un casier judiciaire vierge. Il faut aussi obtenir de la préfecture un récépissé de carte d'identité professionnelle.

 

Côté formation, le certificat de qualification professionnelle d'agent de sureté aéroportuaire (CQP ASA) est indispensable. Il peut être complété par une formation en sûreté aéroportuaire (conventionnée DGAC). Un niveau d'anglais correct est souhaité. Enfin posséder le permis B est un plus, car les aéroports sont situés à distance des villes.

 

Le secteur de la sécurité aéroportuaire est représenté par de grandes entreprises (Securitas, ICTS, Alysia, Brink's, Prosegur, Astriam, Néo sécurité…). Il compte actuellement 10 000 salariés.

 

La profession, récente, reste en mal de reconnaissance même si plus de 90 % des personnels sont en CDI. Les personnels de sûreté des aéroports qui ont affaire à la fois aux gestionnaires d'aéroport, aux compagnies aériennes et à l'Etat ont encore du mal à bien définir leur place.

Zoom sur les métiers de l’aérien en Île-de-France

L’Île-de-France concentre 28 % des salariés du secteur aérien.

Les plus grands laboratoires et organismes de recherche et d’enseignement supérieur français y sont présents, tout comme les grands groupes : CNES, Agence Spatiale Européenne, Dassault Aviation, Safran…

Au total, environ 2 200 établissement franciliens, représentant près de 50 000 salariés, dont 1900 sous-traitants, exercent une activité en lien avec la filière aéronautique et spatiale dans la région parisienne : fabricants de produits métalliques (400 établissements), négociants en gros (300 établissements), sociétés d'ingénierie, de contrôle ou d'analyses techniques (plus de 200 établissements), fabricants de produits informatiques, électroniques et optiques (près de 150 établissements), etc.

bon à savoirLe département des Hauts-de-Seine regroupe à lui seul 25 % des établissements franciliens du secteur. Il y abrite de nombreux sièges sociaux d'entreprises à envergure internationale.

De la santé financière des compagnies aériennes dépend naturellement l'activité des aéroports. Avec 97 millions de passagers transportés en 2016 (65 millions à Charles-de-Gaulle, 31 millions à Orly), Aéroports de Paris (ADP) est le numéro 2 européen. Mais 7e mondial en 2013, Charles-de-Gaulle, victime de la concurrence internationale (Asie et Moyen-Orient principalement), rétrograde à la 10e place. 

 

Focus sur : ASTech, un projet qui a de l’aplomb dans l’Aigle

Depuis quelques temps, AIGLE, projet du pôle de compétitivité ASTech Paris Region, monte en puissance sur le site du Bourget (93). Avec un incubateur d’entreprises, un hôtel à démonstrateurs de produits ou encore une plateforme RH, AIGLE doit donner un nouvel élan à la filière aéronautique et spatiale, première industrie exportatrice de la région. Avec plus de 25% de postes liés à la R&D, l’Île-de-France se positionne plus que jamais comme le leader français et européen dans le domaine de l’aviation d’affaires, du transport spatial, de la propulsion et des équipements. Avec pas moins de 2.000 PME qui interviennent dans des secteurs divers, en particulier dans les domaines des systèmes et équipements.

Mes ressources utiles

Métiers et secteurs

GIFAS, groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales

Un site spécialisé à visiter pour tout savoir sur les industries aéronautiques. La rubrique emploi donne l'occasion de découvrir quelques métiers et les formations correspondantes, du CAP au diplôme d'ingénieur.

http://www.gifas.asso.fr

 

Observatoire des métiers de l'aérien

L'observatoire prospectif des métiers et des qualifications de l'aérien, mis en place par la FNAM, propose notamment des chiffres clés, des études, une nomenclature des métiers, et un répertoire des formations initiales et continues dans le secteur de l'aérien.

http://www.observatoire-metiers-aerien.fr/

 

DGAC, Direction générale de l'aviation civile

Pour se familiariser avec le secteur aérien et l'univers de l'aviation civile, la DGAC propose notamment des informations sur les métiers, les formations et le recrutement.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/-Secteur-Aerien,1633-.html

 

ADP, aéroports de Paris - Espace emploi

Cette rubrique du site offre un panorama des filières métiers des aéroports de Paris, avec un accès à des offres d'emploi et de stage.

http://www.aeroportsdeparis.fr/ADP/fr-FR/Groupe/Espace-emploi/

 

Syndicat national des agents groupeurs du fret aérien

Une rubrique permet de découvrir le fret aérien et ses différents métiers. Des offres d'emploi sont aussi diffusées en ligne.

http://www.snagfa.com

 

Devenir pilote Air France

Ce site développé par la compagnie aérienne est destiné aux lycéens, étudiants, jeunes diplômés et propose également un espace professionnel. De brefs témoignages viennent compléter une présentation du métier de pilote, les conditions requises, le déroulement de la sélection, etc.

http://www.devenirpiloteairfrance.com

 

Syndicat des entreprises de sûreté aéroportuaire

Le syndicat des entreprises de sûreté aérienne et aéroportuaire (SESA) est un syndicat professionnel des entreprises de sécurité œuvrant dans le domaine de sûreté aérienne en France. Son but est la défense des entreprises du secteur de sûreté aérienne et les relations avec les organismes parties prenantes dans ce domaine (DGAC, ADP...)

http://www.sesa-surete.com/

 

Syndicat national des pilotes de ligne

Pour tout savoir sut l'actualité de la profession de pilote de ligne.

http://www.snpl.com/

 

Entrevoisins.org

Découvrez le site des aéroports franciliens pour leurs riverains édité par Aéroports de Paris : une mine d'information sur la vie économique des zones aéroportuaires de Ile-de-France (emploi, formation...) à destination des jeunes, des demandeurs d'emploi et des enseignants. Plus de 80 fiches métiers et vidéos vous sont proposés.

http://www.entrevoisins.org/default.aspx

 

Lesmetiers.net : chat "Les métiers de l'aérien"

Le 22 octobre 2014, lesmetiers.net organisait un chat sur les métiers de l'aérien.

Vous pouvez retrouver l'intégralité des questions/réponses de ce chat qui a réuni les deux experts de l'aérien suivants :

- Laurent Dujaric (spécialiste industrie aéronautique), conseiller Emploi formation de l'Espace Orientation Airemploi ;

- Didier Duventru, développeur de l'apprentissage au CFA des métiers de l'aérien.

http://www.lesmetiers.net/orientation/p2_436763/les-metiers-de-l-aerien

 

Séminaires de découverte des métiers aéroportuaires

L'objectif de ces séminaires est de favoriser les rencontres et les échanges entre les demandeurs d'emplois et des entreprises implantées sur les aéroports, ils sont organisés plusieurs fois par an à Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly. Ces sessions de découverte intègrent 80 stagiaires et sont destinées à les aider à construire un projet professionnel. Elles sont ouvertes à toutes et à tous ceux qui veulent travailler dans l’univers aéroportuaire. L'inscription doit impérativement être faite auprès d'une structure d'accompagnement vers l'emploi (Missions locales, Pôle Emploi...). Elles sont organisés par les Pôles économique et social d'Aéroports de Paris (ADP).

http://www.entrevoisins.org/Demandeur_emploi/formation/seminaire_decouverte.aspx

 

Nos métiers : Air France

Découvrez les principaux métiers de la compagnie Air France.

http://corporate.airfrance.com/fr/emploi/nos-metiers/

 

Choix de formation – orientation

 

Airemploi, espace orientation

Crée à l’initiative d'Air France, de la FNAM, et du GIFAS en partenariat avec l’Armée de l’Air et ADP,

Airemploi Espace orientation est un espace d'information et d'orientation vers les métiers de l'aérien, destiné aux scolaires, étudiants, demandeurs d'emploi, salariés, prescripteurs, etc. Il informe sur les métiers et formations du transport aérien et de l'industrie aéronautique.

http://www.airemploi.org/

 

Une formation pour un métier dans l'industrie aéronautique et spatiale - Édition 2013

Édité tous les deux ans, ce guide répertorie les formations initiales aéronautiques et spatiales proposées par les établissements d'enseignement en France. Ainsi, plus de 200 établissements y sont référencés (lycées, CFA, écoles, IUT, Universités) proposant plus de 400 formations

https://www.gifas.asso.fr/sites/default/files/video/broch_formation3.pdf

 

Comité d'initiation et de recherche aéronautique et spatiale - Paris

L’activité aéronautique de l’Académie de Paris est tournée vers la formation au Brevet d’initiation aéronautique (BIA), destinés aux élèves collégiens, lycéens et la formation pour le Certificat d’aptitude à l’enseignement de l’aéronautique (CAEA) qui concerne les enseignants sont dispensées dans l'académie de Paris.

http://www.ac-paris.fr/portail/jcms/p2_842339/disciplines-aeronautique-paris-ciras-portail

 

Comité d’initiation et de recherche aéronautique et spatiale - Versailles

Le CIRAS (Comité d’initiation et de recherche aéronautique et spatiale) a pour objectif de coordonner les activités aéronautiques en milieu scolaire et d’organiser les examens du brevet d’initiation aéronautique (BIA) destiné aux jeunes à partir de 13 ans et du certificat d’aptitude à l’enseignement aéronautique (CAEA) destiné aux enseignants, maîtres de conférences ou étudiants qui désirent dispenser une formation aéronautique en milieu scolaire ou dans des associations.

http://www.aeronautique.ac-versailles.fr/spip.php?rubrique4

 

Hanvol

Mise en place en 2010, Hanvol est une association à but non lucratif visant à faciliter la formation et l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans l’industrie aéronautique et spatiale.

http://www.hanvol-insertion.aero/

 

Écoles - organismes de formation

 

ENAC, Ecole nationale de l'aviation civile

Calendrier des concours, informations sur les formations, présentation de l'école attendant les futurs pilotes.

http://www.enac.fr

 

CFA de l'aérien

Découvrez les formations proposées par le CFA des métiers de l'aérien et téléchargez les documents de présentation de métiers.

http://www.cfadelaerien.fr

 

ISAE, Institut supérieur de l'aéronautique et de l'espace

Site de l'école issue du rapprochement de SUPAERO et de l'ENSICA, à Toulouse. Vous y trouverez les conditions d'admission, la présentation des formations et les échanges internationaux.

http://www.isae.fr

 

ENSMA, Ecole nationale supérieure de mécanique et d'aérotechnique

Présentation de l'école située à Poitiers et de ses formations d'ingénieurs (études thermiques, aérodynamiques, mécanique et matériaux).

http://www.ensma.fr/front/page.php?id=1

 

ESTACA

Découvrez en ligne les conditions d'admission, les formations, l'association des anciens élèves, etc. L'estaca forme dans les secteurs de l'aéronautique, l'aérospatial, l'automobile, les transports urbains et ferroviaires.

http://www.estaca.fr

 

ESMA Aviation Academy

Cette école privée forme au métier de pilote mais également aux métiers d'hôtesse de l'air, de steward, agent d'escale et de vente.

http://www.esma.fr

 

IPSA

Cet établissement privé reconnu par l'Etat et habilité par la Commission des titres d'ingénieurs forme des ingénieurs spécialistes en ingénierie des systèmes aéronautiques et spatiaux.

http://www.ipsa.fr/

 

Emploi et recrutement

 

Aerocontact

Portail privé dédié à l'actualité, aux formations et à l'emploi dans le secteur aéronautique.

http://www.aerocontact.com

 

Aeroemploiformation.com

Premier portail de l'emploi, de la formation et des métiers pour les secteurs de l'aéronautique, du spatial et de l'aérien, ce site a été créé par le Gifas. Il propose plus de 2 000 offres d'emploi et de stage. L'annuaire du recrutement référence 400 entreprises et pour chacune d'elles le chargé du recrutement. Vous trouverez également l'annuaire des formations initiales et des fiches métiers réalisés par Airemploi.

http://www.aeroemploiformation.com

 

Les pré-requis pour travailler sur l'aéroport Roissy-Charles de Gaulles

Découvrez dans un tableau récapitulatif l'ensemble des pré-requis aéroportuaires.

http://www.planetairport.com/wp-content/uploads/2015/06/Pr%C3%A9requis-a%C3%A9roportuaire-2014bd.jpg

 

Association Jérémy

Cette association soutenue par la Région Ile-de-France a pour mission de faciliter l'accès à l'emploi des publics riverains sur les métiers de l'aéroport, à Roissy et à Orly. Implanté sur la plateforme aéroportuaire de Roissy, elle dispense des formations adaptées à une dizaine de métiers opérationnels du secteur aéroportuaire. Ces parcours qualifiants sont destinés aux demandeurs d’emploi franciliens, sur prescription d’une structure d’accueil : Pôle emploi, Mission locale, Cap emploi, Ecoles de la 2e chance…

http://www.association-jeremy.com/

 

Outils pédagogiques

 

Découvrir les métiers du transport aérien

L'Onisep et la Fédération nationale de l'aviation marchande (FNAM) ont réalisé un kit pédagogique pour faire découvrir aux jeunes les métiers du transport aérien.

http://kitpedagogique.onisep.fr/transportaerien

 

Terre et ciel® le jeu

Découvrez le premier Serious Game d'orientation sur l'aérien : la pratique des métiers comme si vous y étiez ! Une fois créé votre compte en ligne, vous pourrez jouer à votre rythme, venir et revenir sur chaque mission et explorer le métier qui vous attire.

http://www.airemploi.org/actualites/5-serious-game-orientation-sur-aerien

 

Explorer nos univers

Le site airempoi.org vous propose une forme de navigation web inédite : l'exploration et l'immersion dans des univers professionnels comme si vous y étiez.... Le transport aérien et la construction aéronautique et spatiale vous font rêver ? Plongez-vous au cœur de ces univers pro et naviguez dans les coulisses des métiers. Vous découvrirez une grande diversité d'environnements de travail et d'entreprises...

http://www.airemploi.org/explorateur/

 

Vie étudiante et périscolaire

 

Élèves - ENAC

Site des élèves de l'école.

http://www.assoenac.com/index.php

 

Actualités spécialisées

 

Job Transport

Ce site d'emploi recense des offres dans l'aérien.

http://www.jobtransport.com/emploi/transport-aerien.aspx

 

Aeroweb

Plate-forme sur l'actualité aéronautique proposant des brèves mais aussi des fiches techniques sur le matériel.

http://www.aeroweb-fr.net

 

Air Journal

Actualité sur l'aérien : brèves, nouvelles liaisons, low-cost, technologie, etc.

http://www.air-journal.fr/

 

Air et Cosmos

Air et Cosmos est le site internet de référence présentant l'actualité de l'industrie aéronautique, des compagnies aériennes et de la défense.

http://www.air-cosmos.com/home.html

 

Journal de l'aviation

Retrouvez l'actualité de l'industrie aéronautique, du transport aérien, de la Défense, avec des brèves, des dossiers, des agendas, etc.

http://www.journal-aviation.com/

 

Études et statistiques

 

Situation de l'emploi en 2017, réalisée par le Gifas.

Etude sur les besoins prospectifs en ressources humaines du secteur aéronautique et spatial

https://www.gifas.asso.fr/sites/default/files/video/situationemploi2016web_copy3.pdf

 

Rapport de la « première analyse : identification et qualification des métiers en forte probabilité de tension ».

https://www.gifas.asso.fr/fichiersPDF/Emplois/aeroemploiformation/juin2012_Rapport_besoins_RH_Aero__Spatial.pdf

 

Fédération nationale de l'aviation marchande

La FNAM, Fédération nationale de l'aviation marchande, est la principale organisation professionnelle du secteur aérien. Au travers de 8 groupements professionnels , elle fédère 9 métiers et représente plus de 370 entreprises. Sur ce site, vous trouverez un ensemble de données relatives au secteur de l'aérien (trafic, aéroports, compagnies, emploi...).

http://www.fnam.fr/fr/donn_es_conomiques

 

Observatoire de l'aviation civile - 2014

La Direction du transport aérien (DTA), en collaboration avec les autres directions de la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), publie l’"Observatoire de l’aviation civile" (OAC) : environnement économique, activités du secteur, sécurité, etc.

http://www.developpement-durable.gouv.fr/Observatoire-annuel-de-l-Aviation.html

 

Rapport emploi du secteur aérien - 2012

De nombreuses données collectées chaque année sur le secteur de l'aérien, les emplois, les métiers et les formations du secteur.

http://www.observatoire-metiers-aerien.fr/fichier-utilisateur/fichiers/documents/Rapport%20emploi%202012_VF.pdf

 

Activités des aéroports français

 

Données de trafic et données financières des aéroports français en 2011.

Rapport égalité du transport aérien - personnel au sol

http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_Activite_aeroports_fr_2011.pdf

 

Résultats d'une enquête menée en 2012 sur la parité dans les métiers de personnel au sol.

Données sociales 2013 de l'Industrie aéronautique et spatiale française

http://www.observatoire-metiers-aerien.fr/fichier-utilisateur/fichiers/documents/Synth%C3%A8se%20Rapport%20%C3%A9galit%C3%A9%202012.pdf

 

Autres

Flying doctor

Ce site est dédié à la médecine aéronautique et aux voyages aériens. Il s'adresse notamment aux futurs pilotes et abordent toutes les questions relatives aux normes d'aptitude et aux dérogations, sachant que la délivrance d'une licence d'aéronautique est subordonnée à la présentation d'un certificat médical délivré par un médecin agréé.

http://www.medsyn.fr/perso/g.perrin/aero.htm

 

Infographies

 

https://www.gifas.asso.fr/sites/default/files/video/situationemploi2016web_copy3.pdf

Crédits photos

© Baona © Canva © Xavierarnau © Stellalevi © Andresr © CAHKT