Construction, bâtiment et travaux publics

Métallier

Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Artisan
Salaire moyen

2 100 € bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Serrurier(ère)-métallier(ère)
Centres d'intérêt Concevoir, fabriquer, construire Travailler un matériau

Description

Le métallier conçoit, fabrique et pose des objets décoratifs ou des éléments d’aménagement en métal pour le bâtiment.

 

Activités principales

Le métallier façonne toutes les sortes de métaux, comme le fer, le bronze, l'étain, le cuivre ou encore l'aluminium. Il crée des objets décoratifs ou des éléments d'aménagement pour le bâtiment : balcons, fenêtres, escaliers, vérandas, portails, etc.

Comment travaille-t-il ?

Sur un chantier, le métallier prend les mesures des pièces à réaliser et décide des matériaux les plus appropriés. Il dessine dans les moindres détails son ouvrage et effectue la découpe du métal, en lui donnant la forme désirée notamment par pliage et forgeage. Il utilise pour cela différents outils et de plus en plus des machines à commande numérique. Il assemble toutes les pièces, puis les livre sur le chantier. Une fois qu'il a fixé l'ensemble, il réalise les derniers ajustements. Les lieux d’interventions sont très divers : il peut s’agir de maisons de particuliers ou de locaux professionnels, mais aussi de bâtiments publics ou d’aménagements urbains.

Où exerce-t-il ?

Les petites entreprises du bâtiment sont les principaux employeurs des métalliers. La ferronnerie d'art et la décoration recherchent aussi des métalliers pour la réalisation de pièces uniques et décoratives.

Compétences pour être Métallier

Qualités requises
Créatif :

Le métallier, et en particulier le ferronnier, dessine les pièces qu'il réalise. Il doit être capable de créer des formes nouvelles répondant au désir de ses clients.

 

Habile :

Il manipule beaucoup d'outils coupants ou chauffants, qui présentent des risques de brûlures. Il se doit d'être méticuleux et de faire preuve d'adresse et d'attention.

 

Résistant :

Les conditions de travail, sur les toits ou sur des échafaudages, en plein air et par tous les temps, imposent une bonne condition physique.

 

Savoir-faire

  • - Organiser un poste de travail
  • - Couper les éléments de fermetures menuisées
  • - Démonter une fermeture menuisée et vérifier l'état du support
  • - Fixer des éléments menuisés
  • - Réaliser l'étanchéité de l'ensemble support/châssis et poser les mousses de polyuréthane, joints, bandes adhésives, cornières, ...
  • - Contrôler le fonctionnement d'un outil ou équipement
  • - Poser le vitrage sur un porteur
  • - Installer une serrure et des accessoires de fermeture
  • - Poser un blindage de porte ou de volet
  • - Installer une serrure et des accessoires de fermeture
  • - Réaliser des relevés dimensionnels sur site
  • - Établir une commande
  • - Réaliser des éléments menuisés sur mesure

Savoir

  • - Techniques de pose de fermetures
  • - Techniques de maçonnerie
  • - Menuiserie bois
  • - Menuiserie aluminium
  • - Menuiserie PVC
  • - Normes d'isolation phonique
  • - Procédés d'étanchéité
  • - Caractéristiques des verres et polycarbonates
  • - Règles et consignes de sécurité
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Techniques de traçage
  • - Prise de mesures
  • - Équerrage
  • - Prise d'aplomb et de niveau
  • - Méthodes de contrôle d'étanchéité
  • - Caractéristiques des profilés

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Métallier

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la pose et fermeture menuisées dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Métallier

Le métier de métallier est accessible avec un diplôme de niveau CAP.

Formation initiale

Pour devenir métallier, vous pouvez préparer en 2 ans après la classe de 3ème un CAP serrurier-métallier. Le CAP menuisier en aluminium-verre constitue également une option envisageable.

Vous avez ensuite la possibilité de vous perfectionner en préparant une MC (mention complémentaire) technicien en soudage en 1 an, ou (en 2 ans après le CAP) un BP (brevet professionnel) métallier ou un BP menuisier aluminium verre.

En 3 ans après la classe de 3ème, ou en 2 ans après un CAP du secteur, vous pouvez préparer le bac professionnel ouvrage du bâtiment : métallerie qui prépare également à exercer les fonctions de métallier.

Après le baccalauréat (bac pro ou bac STI2D), vous pouvez envisager une poursuite d’études en BTS architectures en métal : conception et réalisation, diplôme avec lequel on peut devenir chef d’équipe très rapidement. Deux années sont nécessaires pour l'obtenir.
 

Formation continue

Les professionnels en activité peuvent se former afin de se spécialiser ou d’évoluer dans leur métier. Ils ont par exemple la possibilité de préparer le certificat de qualification professionnelle (CQP) chargé d’affaires junior en métallerie, le CQP chef d'atelier en métallerie, ou le CQP concepteur dessinateur en métallerie, créés à l’initiative des entreprises du secteur.

Dans le cadre d’une réorientation professionnelle vers le métier de métallier, on pourra notamment préparer le CAP serrurier-métallier, le bac professionnel ouvrage du bâtiment : métallerie, ou le BTS architectures en métal : conception et réalisation. A savoir : la chambre professionnelle de serrurerie et métallerie du Grand Paris a également développé une formation menant au CQP serrurier de ville.
 


Pour aller plus loin, consultez la liste nationale des certifications (correspondant au code ROME) : http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=F1607

 

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier