Transport et logistique

Affréteur

Affrètement transport
Niveau d'accès Bac ou équivalent
Statut
Salarié
Salaire moyen

Salaire moyen : 1 700€ bruts mensuels

Tendance emploi

●●○

Synonymes
Affréteur(euse) transport aérien
Affréteur(euse) transport international
Affréteur(euse) transport maritime
Affréteur(euse) transport routier
Employé(e) du service affrètement
Agent(e) d'affrètement
Centres d'intérêt Organiser, planifier, gérer

Description

L’affréteur achemine des marchandises via l’achat et la vente de prestations de transports à l’attention de clients.
Activités principales

Le métier d’affréteur consiste à organiser, pour le compte d’un client, l’expédition d’une marchandise, depuis son lieu d’enlèvement jusqu’à son point de livraison, en dénichant le mode de transport le plus approprié, c’est-à-dire à moindre coût, dans les meilleurs délais et en tenant compte des contraintes techniques (voie routière, aérienne, ferroviaire ou maritime).

Comment travaille-t-il ?

L’affréteur entre en action lorsqu’une entreprise n’a pas su dénicher directement un transporteur pour acheminer sa marchandise d’un point A à un point B. Travaillant principalement à son bureau, l’affréteur commence par prendre connaissance des commandes émanant de ses clients. Sa mission, en tant qu’intermédiaire entre un demandeur et un offreur de transport, consiste ensuite à trouver le moyen de transport le plus adéquat pour affréter cette marchandise, c’est-à-dire le moins cher et le plus rapide. L’affréteur analyse ensuite les offres des transporteurs, vérifie leur faisabilité (peut même demander des ajustements) et négocie le contrat. Puis, il contacte ses clients et les informe du résultat de ses recherches. Sa dernière mission consiste, enfin, à assurer l’ensemble du traitement administratif des opérations (factures, traitement des ordres, gestions des litiges éventuels, etc.).

Où exerce-t-il ?

L’affréteur peut travailler au sein de trois types de structures : dans une entreprise de transport ou de logistique, dans un cabinet conseil en transport, ou bien dans une entreprise de courtage.

A noter : l’Ile-de-France occupe la place de n°1 dans le top 3 des régions qui recrutent, en France, le plus d’affréteurs, devant la région Auvergne-Rhône-Alpes et la région Grand Est, selon l’Afpa.

Compétences pour être Affréteur

Qualités requises
Organisé :

Délais à respecter, rapidité d’exécution des tâches, interlocuteurs et clients à gérer en grand nombre : l’affréteur travaille dans un tourbillon d'informations qu'il doit savoir gérer.

Rigoureux :

La législation qui entoure le transport de marchandises se révèle d’une grande densité. La rigueur dans la tâche est donc de mise. Sans oublier les normes de sécurité en vigueur sur le secteur, qui ne souffre l’approximation.

Bilingue :

La pratique de l’anglais est requise dans la profession d’affréteur en raison des nombreux échanges nourris avec les clients et prestataires internationaux.

Savoir-faire

  • - Informer le client sur les modalités de transport
  • - Proposer une solution commerciale appropriée
  • - Définir les conditions et le coût du transport avec le client et en organiser les différentes étapes (enlèvement, livraison, etc.)
  • - Constituer le dossier de transport routier et transmettre les documents aux clients ou aux conducteurs
  • - Établir une documentation de transport
  • - Contrôler et/ou préparer les éléments de facturation de la prestation de transport
  • - Contrôler la réalisation d'une prestation
  • - Arrêter des modalités d'achat ou de vente de la prestation de transport
  • - Réaliser des recherches de fret et de transport
  • - Déployer une prestation de transport dans le domaine aérien
  • - Déployer une prestation de transport dans le domaine ferroviaire
  • - Déployer une prestation de transport dans le domaine fluvial
  • - Déployer une prestation de transport dans le domaine maritime
  • - Déployer une prestation de transport dans le domaine routier international
  • - Déployer une prestation de transport dans le domaine routier national et communautaire
  • - Élaborer une grille tarifaire
  • - Éditer un rapport statistique de suivi d'activité
  • - Définir des axes d'intervention
  • - Recueillir et traiter les réclamations d'usagers, clients, résidents, etc.
  • - Proposer un premier niveau de réponse au client
  • - Coordonner l'activité d'une équipe

Savoir

  • - Techniques commerciales
  • - Logiciel d'Échange de Données Informatisées (EDI)
  • - Outils bureautiques
  • - Organisation du marché des transports (tarifs, tendances, etc.)
  • - Réglementation du transport de matières et produits dangereux
  • - Réglementation du transport de marchandises
  • - Réglementation des douanes
  • - Caractéristiques des différents types de transport
  • - Droit commercial
  • - Réglementation du commerce international (Incoterms, etc.)
  • - Géographie des transports
  • - Techniques de chiffrage tarifaire
  • - Service après-vente (SAV)
  • - Modalités de traitement des litiges

 

(Source: ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Affréteur

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

 

Emploi

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de l'affrètement transport dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Affréteur

Pour exercer en tant qu’affréteur, vous devez au minimum être titulaire d’un bac professionnel logistique ou d’un bac professionnel transport.

  • ce premier diplôme se prépare dans une vingtaine d’établissements en Île-de-France, dont au CFA Camas, à Tremblay-en-France (93) ; au lycée professionnel de l'automobile et de la logistique Camille Jenatzy, à Paris ; et au CFA des métiers de l'aérien, à Massy (91).
  • ce second diplôme se prépare, en région parisienne, au sein de cinq établissements, dont au lycée Arthur Rimbaud, à Garges-Lès-Gonesse (95) et à la section d'enseignement professionnel du lycée Martin Nadaud, à Paris).

Cependant, les bac + 2 vous offrent de plus solides perspectives pour faire vos premiers pas dans la profession. Sans compter que certaines entreprises exigent, en plus, une expérience professionnelle. Ici, deux pistes vous sont offertes :

  • Le BTS transport et prestations logistiques, qui se prépare dans quatorze établissements en région francilienne (exemples : CFA CAMAS, à Tremblay-en-France, 93 ; et École des BTS et Institut de commerce et de gestion, à Paris)
  • Le DUT Gestion logistique et transport, qui se prépare dans trois établissements en région Île-de-France) : à l’IUT de Cergy-Pontoise (site Argenteuil), Université de Cergy-Pontoise, à Argenteuil (95) ; à l’IUT de Tremblay, Université Vincennes-Saint-Denis, à Tremblay-en-France, 93 ; et à l’IUT d'Évry (site Roméro - GLT), Université d'Évry-Val-d'Essonne, à Évry (91).

 

Enfin, si votre ambition est de rapidement endosser des responsabilités d’encadrement, vous pouvez suivre une licence professionnelle (bac + 3). Deux voies s’ouvrent à vous :

  • La licence professionnelle logistique et pilotage de flux (exemple : IUT d'Évry (site Roméro - GLT), Université d'Évry-Val-d'Essonne, à Évry (91)
  • La licence professionnelle logistique spécialité conception, management et commercialisation de chaîne de transport de marchandises, qui se prépare, en Ile-de-France, uniquement à Sup de Log Paris - École internationale des transports et de la logistique, à Paris.

Formation continue

Le métier d’affréteur est également accessible par la voie de la formation continue des adultes. Plusieurs parcours et perfectionnements sont possibles. Trois exemples :

- décrocher la certification opérateur de transports multimodaux et internationaux, délivré par le CNAM, à Paris

- décrocher le titre de technicien d’exploitation en transports terrestres de marchandises, délivré par l’AFPA (Renseignements : https://www.afpa.fr/idees-metier/technicien-d-exploitation-en-transports-terrestres-de-marchandises)

- décrocher le titre professionnel technicien supérieur du transport terrestres marchandises (Renseignements : www.emploi.gouv.fr/titres-professionnel).

Pour aller plus loin :

Consultez la liste nationale des certifications :

http://www.rncp.cncp.gouv.fr/grand-public/resultat?romeRNCP=N1201

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier