Services à la personne et à la collectivité

Sapeur-pompier

Sécurité civile et secours
Niveau d'accès CAP ou équivalent
Statut
Salarié
Militaire
Salaire moyen Salaire moyen : 2 300 € bruts mensuels
Tendance emploi ●○○
Synonymes
Equipier(ère) sapeur-pompier
Technicien(ne) en sécurité incendie et secourisme
Conducteur(trice) d'engin spécial d'incendie
Centres d'intérêt Me déplacer souvent, intervenir sur le terrain Avoir le goût du risque Défendre, secourir, protéger

Description

Le sapeur-pompier entre en action lorsqu’il s’agit de secourir des personnes (exemple : accidents de la route) ou de protéger des biens et l’environnement (exemple : incendies)

 

Activités principales

Le métier de sapeur-pompier, qui s’exerce en première ligne face aux risques, consiste à protéger et à secourir les personnes et les biens. Les terrains d'intervention du sapeur-pompier sont multiples : incendies, accidents de la route, noyades, appels d'urgence, catastrophes naturelles ou industrielles.

Comment travaille-t-il ?

Le sapeur-pompier professionnel est fonctionnaire d'une collectivité territoriale. Il travaille à temps plein, en tant que civil, dans les services départementaux d'incendie des grandes villes. La brigade des sapeurs-pompiers de Paris et petite couronne (92, 93 et 94) et le bataillon des marins-pompiers de Marseille sont, eux, composés de militaires recrutés par l'armée. Premier arrivé sur les lieux d'un accident ou d'un sinistre, le sapeur-pompier travaille dans l'urgence. Les situations sont toujours imprévisibles et les conditions d'intervention souvent pénibles. Il est astreint à des services de 24 ou de 48 heures d'affilée. Dès qu'une alerte est donnée dans la caserne, de jour comme de nuit, il part avec son équipe à bord d'un véhicule prêt à partir. Sur le lieu d'un accident, il sécurise l'accès, régule la circulation en attendant la police ou la gendarmerie, diagnostique les blessures des victimes et prodigue les premiers soins. Lors d'un incendie, chaque pompier occupe un poste précis et permet d'éteindre le feu et de secourir les personnes sur place.

Où exerce-t-il ?

Le sapeur-pompier est amené à intervenir sur l'ensemble du territoire dépendant de sa caserne d'affectation. Il travaille sur la voie publique, chez les particuliers, sur des sites industriels ou en pleine forêt.

Compétences pour être Sapeur-pompier

Qualités requises
Courageux :

En allant sauver les autres, le sapeur-pompier met bien souvent sa vie en danger. Il est en permanence confronté à la mort et à la souffrance.

 

Sportif :

Le métier exige une excellente condition physique.

 

 

Efficace :

De la capacité à réagir vite et bien du sapeur-pompier peut dépendre la vie d'une ou de plusieurs personnes.

Savoir-faire

  • - Assurer une maintenance de premier niveau
  • - Entretenir un outil ou matériel
  • - Contrôler un équipement ou matériel
  • - Identifier une zone d'accident, de sinistre et les interventions demandées
  • - Évaluer la situation, les risques et déterminer les actions d'assistance et de secours à personnes ou de lutte contre les sinistres
  • - Assister et aider les personnes ou réceptionner les secours
  • - Réaliser les interventions de lutte contre les sinistres (incendies, effondrements, inondations, etc.) et les produits dangereux, corrosifs, toxiques
  • - Implanter et contrôler les dispositifs de prévention d'accident, de sécurisation et de protection de zones par balisage, signalisation, protection, etc.
  • - Informer les hiérarchiques, forces de l'ordre, médecins, etc. sur les interventions, les risques et les évolutions de la situation
  • - Réaliser des interventions nécessitant une habilitation Sauvetage et Lutte contre les Incendies d'Aéronefs (SSLIA)
  • - Réaliser une intervention nécessitant une habilitation
  • - Intervenir dans un milieu aérien et aéroportuaire
  • - Intervenir dans un milieu maritime et portuaire
  • - Intervenir dans un milieu industriel
  • - Intervenir dans un milieu routier et autoroutier
  • - Intervenir dans un espace naturel
  • - Intervenir dans un milieu montagnard
  • - Réceptionner, identifier des appels téléphoniques, des alarmes, etc. et déclencher des interventions de secours et d'assistance
  • - Sensibiliser des publics aux actions et techniques de prévention, de sécurité et de secourisme

Savoir

  • - Électromécanique
  • - Organisation de la chaîne logistique
  • - Réglementation sécurité incendie
  • - Techniques de lutte incendie
  • - Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE)
  • - Techniques de prévention des avalanches
  • - Pneumatique
  • - Utilisation d'appareil de réanimation
  • - Utilisation de matériel de soin
  • - Utilisation d'engin et matériel incendie
  • - Lecture de plan, de schéma
  • - Techniques de protection et de prévention des pollutions
  • - Utilisation d'équipement de protection et de sécurité
  • - Service de Sécurité Incendie et d'Assistance à Personnes (SSIAP1)
  • - Service de Sécurité Incendie et d'Assistance à Personnes (SSIAP2)
  • - Habilitation Prévention et Secours Civiques de niveau 1 (PSC1)
  • - Habilitation Premiers secours en équipe de niveau 1 (PSE1)
  • - Certificat de Formation aux Activités de Premiers Secours en Équipe (CFAPSE)
  • - Certificat de Formation Aux Premiers Secours Routiers (CFAPSR)
  • - Sauvetage Secourisme au Travail (SST)
  • - Utilisation d'équipement de secours et de sauvetage

 

(Source : ROME)

Comparer avec un ou deux autres métiers

Pour mieux choisir, comparez le salaire, le statut, le niveau d’accès, la tendance sur le marché du travail les métiers qui vous intéressent.

Salaire Sapeur-pompier

Secteur public

Dans la fonction publique et l’armée, votre salaire (ou "traitement") dépend de votre grade et de votre échelon. A cette rémunération principale, qui progresse avec l'ancienneté, s'ajoutent diverses indemnités et primes, versées par exemple en fonction de votre lieu d'exercice ou de la taille de votre famille.

 

Sapeur-pompier

1 522 € à 1 719 €

Sapeur-pompier caporal

1 537 € à 1 949 €

Sapeur-pompier adjudant

1 616 € à 2 310 €

Sapeur-pompier sergent

1 574 € à 2 207 €

Sapeur caporal-chef

1 616 € à 2 183 €

 

(Ces salaires sont donnés en brut pour l’année 2017)

 

Secteur privé

Découvrir la fourchette des revenus.

Emploi

Secteur public

Au 1er janvier 2016, on dénombrait 246 900 sapeurs-pompiers en France dont 41 000 professionnels (17%), 193 700 sapeurs-pompiers volontaires (78 %) et 12 200 militaires (5%). Les femmes représentent 13% des sapeurs-pompiers civils.

Les services départementaux d'incendie et de secours (SDIS) sont les principaux recruteurs de sapeurs-pompiers professionnels. L'entrée se fait sur concours uniquement. Le nombre de places varie en fonction des besoins des services et des régions.

Les centres de secours des communes "recrutent" des sapeurs-pompiers volontaires qui prêtent main forte aux agents professionnels.

L'armée de terre à Paris recrute les sapeurs-pompiers militaires en fonction de leurs besoins et après examen des dossiers de candidature. Ses effectifs sont stables depuis plusieurs années : la brigade des sapeurs-pompiers de Paris compte environ 8 000 agents qui interviennent dans la Capitale et dans les communes limitrophes. Dans les autres départements franciliens, les SDIS regroupent 2 000 à 5 000 sapeurs-pompiers (selon la taille du département et la densité de population) dont environ 30 % de professionnelles et 70 % de volontaires.

 

Secteur privé

Repérer les débouchés en Île-de-France du domaine de la sécurité et secours dans lequel s’intègre mon métier : nombre d'emplois, géolocalisation, types de contrat, embauches prévues...

Choisir ma formation pour devenir Sapeur-pompier

Vous pouvez exercer le métier de sapeur-pompier soit dans le civil, soit dans l’armée, qui organisent leur propre concours pour intégrer leurs effectifs. Un point commun : ces concours s'adressent à des candidats majeurs, de nationalité française et au casier judiciaire vierge.

Dans le civil :

Ici, deux cas de figure se présentent à vous :

1/ Vous pouvez devenir sapeur-pompier volontaire à partir de 16 ans au moins, après réussite à des épreuves sportives. Pouvoir justifier d'une formation PSC1 (prévention et secours civique de niveau 1) ou PSE1 (premier secours en équipe de niveau 1) constitue un avantage. Pour ce faire, vous pouvez, notamment, vous former auprès de la Croix-Rouge française (Renseignements : http://www.croix-rouge.fr). Une fois reçu, vous êtes affecté et formé dans un centre de secours. Vous vous engagez alors pour une cinq ans et décrochez le grade de sapeur-pompier de 2ème classe. Vous percez des vacations horaires cumulables avec une autre activité.

 

2/ Vous pouvez devenir sapeur-pompier professionnel, en tant que fonctionnaire territorial. Dans ce cadre, deux niveaux de recrutement s’offrent à vous : brevet (ou CAP) et bac+3. Dans les deux cas, les concours organisés se révèlent très sélectifs et comptent des épreuves physiques exigeantes, ainsi que des épreuves écrites.

- Dans le premier cas, vous pouvez vous présenter au concours départemental de sapeur-pompier 2e classe, ouvert aux titulaires du diplôme national du brevet ou d'un CAP, et âgés de moins de 25 ans. Il existe, par exemple, le CAP agent de sécurité (qui se prépare en deux ans après la 3ème). Celui-ci se prépare, en Ile-de-France au sein de treize établissements, dont au Lycée professionnel Paul Belmondo, à Arpajon (91) ; au Lycée polyvalent La Salle - Saint-Nicolas, à Issy-les-Moulineaux (92) ; ou CFA Campus des métiers et de l'entreprise, à Bobigny (93). Aussi, vous pouvez préparer le bac professionnel métiers de la sécurité (deux ans après le CAP, avec un très bon dossier, ou trois ans après une classe de 3ème), dispensé, en région parisienne, dans une vingtaine d’établissements.

Une fois votre concours réussi, vous vous inscrivez sur une liste d'aptitude et devez trouver un poste. La validité du concours est de trois ans. Une fois recruté, il vous faut ensuite suivre un stage de seize semaines dans une école départementale d'incendie et de secours avant d'être titularisé.

 

- Dans le deuxième cas, vous pouvez vous présenter au concours national d'officier sapeur-pompier professionnel (lieutenant). Celui-ci est ouvert aux titulaires d'un bac + 2 ou équivalent, sans limite d’âge. Nommés stagiaires, vous suivez une formation de deux cents jours à l'ENSOSP, Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers, située à Aix-en-Provence (13).

 

Dans l'armée :

Vous intégrez, pour le cas de la région francilienne, Les sapeurs-pompiers de Paris (BSSP)
Pour être candidat, vous devez être de nationalité française, âgés de moins de 25 ans, avoir effectué la journée d'appel de préparation à la défense (JAPD) et justifier d’un diplôme (diplôme national du brevet à bac + 2).


Après réussite des tests physiques, psychotechniques et entretien d’évaluation, vous suivez une formation au fort de Villeneuve-Saint-Georges (94).

Aucune formation liée n'a été trouvée pour ce métier.

Changer bouger

Identifier les métiers vers lesquels évoluer avec ou sans formation complémentaire.

Liens utiles

1
Ajouter un autre métier
2
Ajouter un autre métier
3
Ajouter un autre métier